• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'exil à tout prix

#1
C’est sous la lumière vive
Que j’ai vu l’ombre de l’homme
J’en fus si terrifié, que j’ai fuis
À toute vitesse dans l’exil

En ce petit coin tranquille
Où seul le matin s’égosille
De la dorure d’un ciel ouvert
À mon angoisse résistante

Puis un jour sur la longueur de ma porte
Le son retentissant de quelques phalanges
Effaça ma quiétude bien établie
J’ai ouvert, drôlement curieux de ce pic-bois

Qui se jouait de moi, comme un garçonnet
Pris d’ennui soudain en la belle forêt.
Moi qui tenais un bout de pain, fut bien surpris
De rencontrer un regard si farouche

Tassant l’espace de la politesse
Elle m’a demandé le gite d’une nuit
Pour échapper à ce qui la poursuit
À tout moment, sans coup de trompette

J’ai sorti de mon placard l’odeur de juin
L’ai laissé se répandre comme un jardin
Sur ma chaise tes tremblements ont cessé
Je pouvais y voir toute la floraison de l’été