• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

les oiseaux migrateurs

#1
Lisses sont les plumes des oiseaux migrateurs
Quand ils volent vers là où les pages sont blanches
Parcourant le ciel pendant de longues heures
Malgré les orages qui grondent en avalanche
L’indélébilité de l’encre sur les nuages
Transpirée à force de survoler la terre
Comme tout ces mots dits, témoins de leur passage
Ecrits sur le papier en un coup de tonnerre
Mais la pluie ruisselle tant que la plume est lisse
Epargnant leurs ailes en les laissant légères
Quand le gris devient bleu et que le vent se glisse
Entre les vers flottants pour chasser l’hiver
Même s’il est risqué de les accompagner
Parmi les éléments du cœur qui se déchaine
On y trouve parfois l’éclaircie recherchée
Car le soleil et l'art mettent les rêves en scène…
 

isa90

Maître Poète
#3
vivement qu'ils reviennent les oiseaux migrateurs, surtout l'hirondelle mais aussi la cigogne.
un texte plein de nature, de fraicheur.
bravo
bisous
isa
 
#5
la magie de tes mots est envoutante, tu as ce truc en plus qui fait de toi un véritable poète que j'ai toujours bcp de plaisir à lire, merci pour ton sens de la poésie et ne cesse pas de poser ta plume sur ces pages blanches pour que l'on puisse continuer à s'évader, je vote:) bisous
 
#6
Il est certainement intéressant à commenter...
Mais je mesurerai mes propos jusqu'à un éclaircissement par son auteur de la base de mes pensées...
Au plaisir