1. Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
    Rejeter la notice

Les jurons troués !!!

Dans 'Soeur' Réponses: 7 | Affichages: 112

  1. lilasys

    lilasys Maître Poète

    Les Jurons Troués !!!

    La vieille pleureuse enfile ses guenilles violettes
    Tel le mur des lamentations aux pierres fanées
    Elle traîne dans la boue avec ses savates usées
    Sur les quais de gare assise sur ses mallettes

    Plus hostile que grincheuse , elle marmonne les mots
    Prisonniers de son dentier et de sa mauvaise haleine
    Elle courbe facilement l'échine pour susciter la peine
    Mais sa langue aiguisée fleure tous les ragots

    Elle rit sous cape ravivant la flamme des concierges
    Cette ancienne gabarre qui glisse sur les eaux troubles
    De ces vilains jeux de mots qui ne valent un rouble
    Ses courtisans forment le cortège de leur gerbe

    Ma raison voulait tourner le dos à cette pauvre marionnette
    Mais les battements de mon coeur ont rejoint cet esprit démoniaque
    Sous les plis sinueux d'Eponine ,elle coule dans sa barque
    Alors je médite car en moi souffle encore la colère de la tempête

    LILASYS EN VIOLETTE DÉSENCHANTE...

     
  2. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

    Les Jupons Trouvés !

    Elle veille heureuse, défilent ses aiguilles de fillette,
    Tel le pur des amants aux émotions abandonnées,
    Elle enchaîne debout tricotant des cravates brisées,
    Pour laquais avare, aiguise aussi son épinglette.

    Plus gracile qu’accrocheuse, elle abandonne les maux,
    Aumôniers en son entier pour sa mauvaise halène,
    Elle cintre aisément la chine pour inciter la veine,
    Mais sa gangue déguisée effleure tous les magots.

    Elle prit sa cape se ravivant d’être la femme concierge,
    Cette vieille bagarre qui s’enlise en des mots doubles,
    « De mes vilains jeux de mots qui ne valent un rouble »
    En courtisant, je déforme le sortilège de leur verve.

    Ma raison voudrait détourner le verso de cette pauvre maisonnette,
    Mais les haussements de ma sœur m’ont enjoint cet réplique aphrodisiaque,
    Sur l’ampli fastueux l’époux mime, découle et débarque,
    Alors je l’évite «car en moi souffle encore la colère de la tempête».
     
    Frédéric Reboul et lilasys aiment ça.
  3. Vega46

    Vega46 Maître Poète

    « Elle rit sous sa cape ravivant la flamme des concierges » cette phrase mérite un cierge !.. je vais en brûler un....en souvenir de Serge Nougarou qui dans les années 60 a franchi le seuil de ma maison natale en bordure du Lot...... son fidèle et immense pianiste avait un problème sérieux aux lombaires!...

    Amicalement
    Maurice Marcouly
     
    Last edited: 30 Novembre 2017
    Frédéric Reboul et lilasys aiment ça.
  4. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

    Balade à Toulouse,

    Tant et tant de chose sont dites sur Toulouse
    Qu’après une petite visite, j’en ai déjà le blues,
    Jour et nuit, on respire et on entend cette jeune population,
    Qui donne une ambiance vivante, unique remplie d’émotion.

    Dans cette cité ou fleurs et bonbons sont fait de violette,
    J’ai trouvé un petit magasin de vêtement du nom de violette
    Au fil de mes petits pas,
    Un autre au doux nom de Lola.

    Ses belles maisons en briques donnent ce rose unique à la cité,
    Ou les petites rues dissimulent des monuments en beauté,
    Le musée saint-Raymond est à coté de la basilique Saint-Sernin,
    Nous rappel les nombreuses églises consacrées à des saints.

    Saint-Pierre des Chartreux, Notre dame de la Daurade avec sa vierge noire,
    Le couvent des Jacobins et ses voûtes en forme d’immenses palmiers sont à voir,
    Celle de notre dame de la Dalmade,
    Mérite aussi bien sûr la balade.

    La cathédrale Saint-Etienne ou les baptêmes se font en série,
    Ses musées dont celui des augustins demande à lui seul une journée d’envie,
    Après avoir traversé le pont neuf au dessus des flots qui fanfaronnent,
    Je vois le dôme de la Grave et l’hôtel Dieu baignés par la Garonne.

    Parlons maintenant du principal son fameux Capitole au centre des avenues,
    Avec ses salles ornées, malheureusement sans visite le jour de ma venue,
    La place du capitole et ses animations de jour ou de nuit aux étoiles,
    M’a donné des couleurs à rêver toute ma nuit pour les mettre sur ma toile.

    Son jardin japonais et un ancien cloitre donne un espace de silence et de sérénité
    A coté du palais des sports, du palais des congrès et des universités,
    Ses petites places dans les quartiers estudiantins et ses bistrots typiques,
    Du marché Victor Hugo et son animation surmonté de restaurants uniques.

    On pourrait en ajouter tant et tant que j’en oublie même l’air-bus et la cité de l’espace,
    Qu’il y a tant de choses à voir qu’un week-end, c’est trop court, j’n’ai pas assez de place,
    Crevé, mais enchanté ce midi,
    C’est la faute au canal du midi !
     
    lilasys, janu, Vega46 et 1 autre personne aiment ça.
  5. Polymnie2

    Polymnie2 Maître Poète

    Quand nous promenons Toulouse, et toi, le fouiller comme tu l'as fait,
    le rose de ses briques se pose sur nos joues!
    Tu l'as si bien raconté, que j'ai fait avec toi tous les quartiers
    en beau circuit enregistré!

    Merci Luron1er, amicalement Polymnie2
     
    lilasys et Vega46 aiment ça.
  6. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

    Visité un week-end de pluie continue ne nous a pas empéché d'apprécier...
     
    lilasys et Polymnie2 aiment ça.
  7. Frédéric Reboul

    Frédéric Reboul Maître Poète

    Que d'agréables jeux de mots à lire, je retiens.
    En finesse, des caresses !
    Entre parenthèse, je ne dis rien
    Mais discret, je dis, en basse messe...
    Bravo et amicalement
    Fred
     
  8. ROUSSELOT

    ROUSSELOT Maître Poète

    J'adore, quel magnifique travail des mots.
    Bravo Madame.
    Là vous faites fort et cela plait à ma personne.
    L.R.T.
     

Vous aimez ? Alors partagez: