• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le temps d'un coeur de cerise !

lilasys

Maître Poète
#1
Le temps d'un coeur de cerise !

L'énorme cerisier du jardin de grand-père
Subit depuis toujours, la grande escarpolette
Qui voyait les saisons au bout de sa chaînette
Changer de l'arbre à nu jusqu'au fruit sanguinaire


Rappel des cerises mignotant notre bouche
Les bannettes pleines se muant en gelée
Les soirs de cueillette finissaient en mêlée
Un jeu qui nous menait tout gluants sous la douche


Je me souviens toujours du rire des parents
La moue de maman en voyant nos habits
Et papa l'approuvait, évitant les petits
Gloussement général à l'ombre du vieux Jean


Jean ? C'est le nom qu'on donne à ce grand cerisier
Affectueux sobriquet transmis de père en fils
Et Papy lui parlait ! Ah ! Quand ils vieillissent
Pour l'un et pour l'autre, l'écorce était ridée


Jean est toujours debout, avec d'autres cousins,
Un cercle de guignes, griottes, bigarreaux
Maquillant nos lèvres d'un beau rouge ponceau
Pinceau qui dessine la bacchante à Lanvin


La cerise coquette, aux teintes variées
Parait nos oreilles, certaines en Dumbo,
Un orfèvre apprêtant ses rubis en joyau
Sublimait nos chapeaux, du joli fruit, ornés


Le coeur de la cerise abrite un fin noyau
Duquel surgira, fier, prolongeant l'existence
Qu'un amour naturel donne un fil en absence
Pour futurs successeurs du germe d'un berceau


Tous ces vergers en fleur, dont se vêt le printemps
De toutes ces branches, Ô miracle divin !
Naîtront des cerises à l'exquis goût mutin
Une histoire de coeur qui dure dans le temps


Pour un souvenir sans fin ...

lilasys .........


63268810-belle-jeune-femme-avec-couronne-de-fleurs-sur-une-balançoire-dans-le-parc.jpg
 
Dernière édition:

Matthale

Oreille cassée
Membre du personnel
#4
J'ai un très beau cerisier dans mon jardin six mètres de haut. Un peu malade, mais qui donnent ses 25 kilos de cerises et plus un an sur deux, il a fait trois petits depuis, on verra bien :) Il a pas de prénom, quoique depuis que la foudre lui a arraché une branche on pourrait l'appeler oreille cassée ^^
Très beau poème

Amitiés,
 

Vega46

Maître Poète
#5
Que de souvenirs, on n’avait pas besoin d’échelle, de branche en branche on montait vers la cime, une main accrochée au tronc qui était de plus en plus étroit et l’autre tendue vers la tige porteuse de savoureuses et innombrables cerises !.

Un poème qui nous met la cerise à la bouche !.

Bises
Momo
MLCCACTP
 

thesmile

Maître Poète
#7
La cueillette est une expérience magnifique et très conviviale :)
Longue vie encore à Jean qui s'amuse des mêlées familiales ;)
Merci Lola de ce beau partage qui porte une certaine nostalgie et qui me rappelle également de beaux souvenirs, quand le temps était plus simple et moins technologique...
Bisous ma mémé Violette!!
 

Polymnie2

Maître Poète
#9
Qui l'est guai de prendre sur l'arbre
le délice d'un dessert qui se cueille
en la nature!
Quelques mouvements de gymnastique
fait digérer et nous voilà requinqués!

Merci pour ce Jean qi dure les en-vies!

Merci à toi Lilasys, un régal
 
#10
Que de souvenirs, on n’avait pas besoin d’échelle, de branche en branche on montait vers la cime, une main accrochée au tronc qui était de plus en plus étroit et l’autre tendue vers la tige porteuse de savoureuses et innombrables cerises !.

Un poème qui nous met la cerise à la bouche !.

Bises
Momo
MLCCACTP

Merci à toi aussi de nous rappeler
les temps des amours avec
encore les queux thé ou tisane!

Bises, Poly
 

lilasys

Maître Poète
#12
J'ai un très beau cerisier dans mon jardin six mètres de haut. Un peu malade, mais qui donnent ses 25 kilos de cerises et plus un an sur deux, il a fait trois petits depuis, on verra bien :) Il a pas de prénom, quoique depuis que la foudre lui a arraché une branche on pourrait l'appeler oreille cassée ^^
Très beau poème

Amitiés,
Ah voilà le pourquoi de l'oreille cassée ?
Avoir un cerisier est une chance , c'est magique .....
Bisous Matthale
le-japon-shukugawa-young-caucasian-boy-in-t-shirt-rouge-debout-sur-balancoire-dans-un-parc-jap...jpg
 

lilasys

Maître Poète
#13
Que de souvenirs, on n’avait pas besoin d’échelle, de branche en branche on montait vers la cime, une main accrochée au tronc qui était de plus en plus étroit et l’autre tendue vers la tige porteuse de savoureuses et innombrables cerises !.

Un poème qui nous met la cerise à la bouche !.

Bises
Momo
MLCCACTP
Les souvenirs d'enfants sont une bouffée d'air frais
bisous Maurice
79896-cerisier-evans-loin-plus-productif.jpg
 

lilasys

Maître Poète
#14
La cueillette est une expérience magnifique et très conviviale :)
Longue vie encore à Jean qui s'amuse des mêlées familiales ;)
Merci Lola de ce beau partage qui porte une certaine nostalgie et qui me rappelle également de beaux souvenirs, quand le temps était plus simple et moins technologique...
Bisous ma mémé Violette!!
Quand la vie riait à pleine dents d'un rouge vermillon !!! mdr
Ah la belle vie, c'est un coin de ciel bleu simple et honnête !!!
bisous THES.....

2329074-panier-de-cerises-en-pate-a-sel-2.jpeg
 

Cortisone

Maître Poète
#15
Le temps d'un coeur de cerise !

L'énorme cerisier du jardin de grand-père
Subit depuis toujours, la grande escarpolette
Qui voyait les saisons au bout de sa chaînette
Changer de l'arbre à nu jusqu'au fruit sanguinaire


Rappel des cerises mignotant notre bouche
Les bannettes pleines se muant en gelée
Les soirs de cueillette finissaient en mêlée
Un jeu qui nous menait tout gluants sous la douche


Je me souviens toujours du rire des parents
La moue de maman en voyant nos habits
Et papa l'approuvait, évitant les petits
Gloussement général à l'ombre du vieux Jean


Jean ? C'est le nom qu'on donne à ce grand cerisier
Affectueux sobriquet transmis de père en fils
Et Papy lui parlait ! Ah ! Quand ils vieillissent
Pour l'un et pour l'autre, l'écorce était ridée


Jean est toujours debout, avec d'autres cousins,
Un cercle de guignes, griottes, bigarreaux
Maquillant nos lèvres d'un beau rouge ponceau
Pinceau qui dessine la bacchante à Lanvin


La cerise coquette, aux teintes variées
Parait nos oreilles, certaines en Dumbo,
Un orfèvre apprêtant ses rubis en joyau
Sublimait nos chapeaux, du joli fruit, ornés


Le coeur de la cerise abrite un fin noyau
Duquel surgira, fier, prolongeant l'existence
Qu'un amour naturel donne un fil en absence
Pour futurs successeurs du germe d'un berceau


Tous ces vergers en fleur, dont se vêt le printemps
De toutes ces branches, Ô miracle divin !
Naîtront des cerises à l'exquis goût mutin
Une histoire de coeur qui dure dans le temps


Pour un souvenir sans fin ...

lilasys .........


Afficher la pièce jointe 30090
C'est joli à croquer et quels beaux souvenirs
Bisous du samedi
Gaby
 

lilasys

Maître Poète
#17
Qui l'est guai de prendre sur l'arbre
le délice d'un dessert qui se cueille
en la nature!
Quelques mouvements de gymnastique
fait digérer et nous voilà requinqués!

Merci pour ce Jean qi dure les en-vies!

Merci à toi Lilasys, un régal
Merci Poly de te poser sur ma page déguster un temps qui ne se fait plus :)oops:)
Le bonheur est simple, comme un bisou le matin avant de se quitter
bisous
48bf988aa0e527e7d2da0098a9c72da4.jpg