• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le silence

#1
Le silence répond à mes mots, à ma peine
Et l'amertume mord mon cœur qui saigne
Comme le manque coule dans mes veines
La nuit emporte mes rêves qui s'éteignent

L'obscurité libère les démons du passé
Revenus dans l'absence me tourmenter
Dévoilant mon âme aux doutes insensés
Quand je me prends encore à espérer...

Je ne voulais pas que tu sois ce cœur dont je dépends
Cette présence que je recherche en tout instant
Je ne voulais pas n'exister que dans ton rire seulement
Et te rêver si fort que de cet amour naisse un serment

Le silence résonne encore, et mes larmes s'enfuient
Ton absence emmène avec elle au creux de la nuit
L'angoisse délirante et vaine qui ronge et qui détruit
Et la cruauté du néant dans lequel mon rêve s'évanouit...

Je ne voulais pas te laisser mon cœur à portée de main
Ni ces désirs inavoués, ces espoirs fous qui sont les miens
Je ne voulais pas mourir un jour de trop de chagrin
D'avoir cru en une rencontre, un avenir, un destin

Comme si la vie ne m'avait pas assez montré
Qu'elle n'avait ni le goût ni la couleur d'un conte de fées
Comme si elle ne m'avait pas déjà tellement abîmée
En marchant sur mes rêves, en morceaux à mes pieds...

Les ténèbres à leur tour enveloppent mes sentiments
Pénétrant mon âme fragile de questions de tourments
Ce qui n'est rien ailleurs a tant de place en moi pourtant
Le manque, la douleur, et le besoin de toi tellement...

Je ne voulais pas que tu sois à l'origine de mes sourires
Responsable de mon bonheur et du moindre de mes désirs
Je ne voulais pas laisser les émotions tout mon être envahir
Que cet Amour démesuré soit ma plus belle raison de vivre

Je ne voulais pas, et pourtant mon vouloir est mort
Mes questions, mes fragilités, mes envies, mes mots encore
Malgré moi, je les ai déposés au creux de ton corps
J'ai laissé mourir les défenses et me suis abandonnée alors

Le silence me pénètre la chair et le cœur
La nuit m'a séparée de toi, et je pleure
Il me manque ta peau, tes caresses, ta chaleur
Il me manque ton sourire, et tellement ta douceur...