• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le poème.

#1
Le poème.

Le poème naît d’une idée qui s’évade,
ou d’un sentiment en ambassade.
Peu importe le rythme ou le sonnet.
Seule compte l’émotion sortie du genêt.

Le poème naît de l'idée d’un combat.
D’une dérision qui un jour succombât,
au crépuscule d'un soir sans lune,
offert à l’esprit, par une vision opportune.

Le poème naît du lyrisme de l’amertume,
ou un cœur s’accroche à la corne à brume.
C’est le désespoir d’une vie qui bascule,
portée par la misère qui accule.

Le poème meurt par souffrance et déchirement.
Il est pourtant vie, espoir et revirement,
musique de chambre et hard métal,
logé, en parfum, au bord d’un pétale

Loïc ROUSSELOT
 
#6
Le poème.

Le poème naît d’une idée qui s’évade,
ou d’un sentiment en ambassade.
Peu importe le rythme ou le sonnet.
Seule compte l’émotion sortie du genêt.

Le poème naît de l'idée d’un combat.
D’une dérision qui un jour succombât,
au crépuscule d'un soir sans lune,
offert à l’esprit, par une vision opportune.

Le poème naît du lyrisme de l’amertume,
ou un cœur s’accroche à la corne à brume.
C’est le désespoir d’une vie qui bascule,
portée par la misère qui accule.

Le poème meurt par souffrance et déchirement.
Il est pourtant vie, espoir et revirement,
musique de chambre et hard métal,
logé, en parfum, au bord d’un pétale

Loïc ROUSSELOT
Dieu que c'est magnifiquement ecrit. Et quelle culture .

Infiniment moins cultivé que vous , j'ajouterai
que le poème est un bel oiseau , qui passe dans un ciel bleu d'été , et vous autorise a rêver .
 
#6
Dieu que c'est magnifiquement ecrit. Et quelle culture .

Infiniment moins cultivé que vous , j'ajouterai
que le poème est un bel oiseau , qui passe dans un ciel bleu d'été , et vous autorise a rêver .

Cela n'est en aucune mesure moins cultivé que moi...
Bien au contraire. J'ai le sens de ta phrase pleine de sens et d'intelligence.
Amicalement
Loïc