• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le mal

#1
Quand la mort m'acceuille en son cachot humide
Que les corbeaux me presentent leur condoleance
Je me résous à cottoyer les âmes cupides
De demons révolu ,loyaux amis d'enfance

Tandis que déterminé je regnerais sur l'enfer
Plutot que d'être esclave d'un paradis immobile
Car le mal partage ma table ainsi que mes couverts
Et nous rions des esprits gemissants et seniles

Alors que la peur et son tableau noir
Viendront me bercer d'illusions fatidiques
Je planterais rageusement sur son crane magnifique
Le drapeau pris en proie par mes nombreux espoirs

Quand le long corbillard et sa douce musique
Ou la cloche résonne dans nos coeur mutilé
Acceuillons à bras ouverts les pécheurs exilés
Et nous enjoliverons la mort, atroce,despotique

Tandis que les prêtres, peureux embrasseront mes souliers
Et le bien, battant de son aile timmide
Nous affrontera dépourvu , humilié
Je marcherais joyeusement sur les corps démenbrés

C'est en mon capuchon d'une couleur sombre
Que mes yeux verts baleyerons l'assemblés
De fidèles serviteurs cachés par leurs ombres
Se prosternerons devant mon trône glorifié
 

Albat90

Nouveau poète
#2
Très jolie poème, Je suis bouche bée.
Un vocabulaire très intéressant, y a beaucoup de travail là derrière. Bravo

Francis