• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le curé en beau joual vert

fée de blé

Maître Poète
#1
Dans la carrière de Théo
Y’avait un gros trou noir
Où le curé, chaque jour,
Allait sans sa soutane

Prendre quelques pierres
Dans sa petite brouette
Dieu seul en sait la raison
Mais, fait sur un frame de chat,

On a tous cru à un besoin
De s’alourdir pour mieux tenir
Devant l’incapacité
De ses fidèles à réciter

Les bonnes prières du dimanche
Sans cafouiller sur les amen
Ou bien remplir la corbeille
De la dime des paroissiens

Les coffres bien plus que maigrichons
Le moral aussi creux que les fosses
On se demandait comment il tenait
Le cap avec si peu d’illuminés

Jusqu’au jour où on l’a suivi
Suspect de son pétard à la main
Qu’il envoya, un peu décalé
Dans le temps, avant de dire

Tous les sacrements du péché
Dans une seule et même phrase
Le tabernacle est sorti
De l’église tout illico

On savait maintenant qu’à défaut
De pétards, il lançait des pierres
Pour couvrir la honte des sacres
Qui ne rentraient pas dans sa soutane