• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le code a changé

anemone

Maître Poète
#1
Impossible d'ouvrir, la porte reste fermée
Vraisemblablement, le code a changé
Des signes précurseurs, auraient dû m'alerter
La tête dans les étoiles, je m'étais réfugiée


Depuis plus de six mois, un ciel tout à l'envers
A mes yeux, simplement un très long hiver
Bien enveloppée, au chaud, dans ma veste de laine
Les doigts recouverts par mes jolies mitaines


Les jonquilles arboraient leurs plus belles corolles
Une ode au printemps, au revoir éole
Perfide cupidon, angelot de douceur
Allait décocher sa flèche en plein coeur


De ce coup bas, porté, aucune plaie n'est visible
L'équilibre, cependant reste assez fragile
De tous ces souvenirs, un beau livre d'images
Où les doigts prennent plaisir à feuilleter les pages
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#2
on peut interpréter ton texte de différentes façon j'aime bien,
 

glycine

Maître Poète
#3
J'aime beaucoup l'image du code de la porte d'entrée... métaphore bien trouvée...
La fin d'un amour joliment contée...
Restent les beaux souvenirs...
Bravo pour ta belle façon de dire les choses, tout en finesse...
 

iboujo

Maître Poète
#8
Comme Sabine..
Dehors je suis..
y a pas d'erreur
Le code de la porte du cœur a changé..

Un serrurier ?

Bien abordé
et bien écrit comme toujours...

Bises
Jojo
 

prose16

Maître Poète
#11
De ce coup bas, porté, aucune plaie n'est visible
L'équilibre, cependant reste assez fragile
De tous ces souvenirs, un beau livre d'images
Où les doigts prennent plaisir à feuilleter les pages
Le dernier quatrain adoucit la douleur de la rupture, la porte restée close...j'ai aimé l'originalité d'écriture sur ce thème, merci de ce partage...