• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Larme

alvadi

Maître Poète
#1
Je me rappelle des souvenirs si sombres un père qui nous a délaissée renié, je me suis retrouvé seule dans mon chemin face à l'univers et je remercie Dieu de m'avoir guidé à travers mon chemin une telle lumière des cieux, j'adresse mes prières à mon vieux dans sa tombe qu'il repose en paix pour ces mots qui m'ont sauvé la vie .le vieux sage s'éteint une lumière parmi les étoiles qui c'est éteinte de ma vie, j'accroche ma lanterne sur mon chemin pour retrouver ma route, la vie n'ait qu'une façade mais beaucoup ignorent la vérité et adoptent les mensonges et vivent avec la honte toute la vie, j'ai connu j'ai appris avec le temps ,mes rêves brisés à coup de machette la lame tranchante.
chaque soir je me regarde face miroir mon reflet d'un être qui a lutté pour y arriver à réaliser l'impossible ce que j'ai acquis n'ait juste que le commencement de quelque chose. un père irresponsable aveuglée ,tu es restés le même ,sait tu que je ne pourrais jamais te pardonner de ces délits humaines infligés avec le temps d'autres très graves inhumaines a mes demi-soeurs et mes demi-frères tous et toute inconnue je parle à leurs noms. Sommes-nous des bêtes à ton égard sache que le poids de tes actes repose dans ton héritage le poids supporté et beaucoup plus forts que notre dévouement nous tes enfants, j'ai entendu par tes grands frères et soeur que tu es un homme sans cœur ils ont pas tors, tu as chassé notre petit frère mort loin là-bas en territoire étranger chaque nuit hanté par la haine de t'en vouloir ton père et mort tu n'ait jamais allée pour te prosterner devant sa tombe ta mère et morte tu n'ait jamais allée pour te prosterner devant sa tombe qu'elle genre d'exemple tu es qu'elle genre d'être humain tu es ,je ne serais jamais un père comme toi .✍ inspirée édité par alvadi