• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'annonce faite à mémé

iboujo

Maître Poète
#1
Je pense souvent à ce temps là,
Où mes doigts enlacés à ses doigts;
Mémé Lucie m'apprenait la Vie
La Vie, telle qu'on l'apprenait aux enfants.

Nous marchions dans le jardin ,main dans la main,
Elle m'apprenait les fleurs , les parfums , les couleurs,

Et..oh..ne vous moquez pas..
Des usages de ce temps là !

Les mystères de la vie n'étaient plus des mystères
Expliqués par ma chère grand-mère ,
Les garçons naissaient dans les choux pommés
Chacun savait cela de toute éternité.

Les choux de Bruxelles m'intriguaient,
Chacun contenait-il un bébé?
Même mémé hésitait sur le sujet
Les filles ,elles , tout le monde savait
Elles dormaient au cœur des roses
Qu''elles quitteraient
Lorsque la fleur s'épanouirait

Ainsi, j'ai appris la Vie à l'école de mémé Lucie

Et puis j ai grandi ,mémé a vieilli,

Assise devant la baie vitrée ,
A regarder vivre le jardin des années passées
Parfois de ses yeux délavés, une larme coulait.

Je suis venue m'asseoir prés d'elle,
En lui disant :"Je t'apporte une nouvelle",
Je crois...enfin , il m'a semblé,
Devant toi ,là , "un chou pommé"

Entrant dans mon jeu , elle a ri

"Ah! mais Oui ! il me semble aussi ",

"Il faut que je tienne le cou jusqu'à la récolte des choux",

Mémé a vécu encore le temps,
D'apprendre la Vie à mon petit garçon......
 
Dernière édition:
#3
Qu'il est beau ton poème!
Qu'il est beau cet avent!!!
La finesse tout en tendresse!
Dois-je te dire qu'il est un peu
mon passé ?
Je me revois près de ma mémé
à laquelle j'étais comme collée!
Elle m'a tout appris petite,
tricot, crochet, épluchure de légumes!

Ces oignons à éplucher qu'elle m'a enseigné!
Je faisais comme elle, la regardant du coin de l'œil!
c'était son troisième, j'avais toujours le même à la main!
" Il y en a encore pour longtemps lui-au-je demandé?
Elle me regarde et dit : Mais que fais-tu?
ce n'est que la première peau à retirer?
- mon oignon était presque disparu!!!!! -

Le jour où nous sommes partis pour la France
elle pleurait, je n'avais pas compris pourquoi?
Ce départ ne représentait rien pour moi!!!
je n'ai compris qu'à Toulouse!

Bises ma Jojo, Poly







!