Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

La Fontaine

Haroun14

Maître Poète
#1
Pareille à la clarté familière du jour

Elle est toujours là, la vielle fontaine

Dressant sa tête vers l’auguste azur

Comme si elle disait au ciel, tu vois je retienne

L’eau de tes pluies en mes entrailles

Et d’une immense tendresse, renouvèlent en mon domaine

Le chant piscine des aurores qui éveillent

En ma source le rire des eaux qui mouillaient mes midis

Plus beau que le jour son front lumineux

Et sa fraîche eau qui coule de vivacité et de vie

Dominant le temps, ensoleillé où brumeux

Riante sans fin de l’été et des vents et de l’hiver

Et de n’importe où qu’ils viennent, les oiseaux passagers

Qui se sont habitué à la lyre éclatée de son eau et sa douceur

Et ainsi qu’un champ d’orge où de blé, sa bienveillante intimité

Étanchant le mal de leur soif du jour

Avec la double cadence de leurs interminables chants

Et la joie de leurs cœurs battants d’amour

Comme s’ils lui disaient, merci, merci infiniment

Pareil à Philomèle, l’eau est sa voix et son langage

Enrichissant par sa présence et de son eau pure

En toute libéralité, le calme village

Si bien que sa tête de lionne et son corps qui l’a dresse

Attirait les regards de tous les visiteurs et des passants

Ô doucereuse fontaine ! Je reviens de loin

Pareille à une colombe égarée le soir

Boire de ton eau limpide et qui n’a pas de fin

Bien que les instants sont éphémères

Pour qu’elle explose en moi le torrent de l’extase

Que le temps a défait en ses changements dérisoires

Leurs syllabes et voyelles en détresse.



 

Haroun14

Maître Poète
#3
Les Fontaines qui se trouvaient jadis en les villages et villes ont toujours embellis ces espaces, ils se trouvent encore dans plusieurs pays ces fontaines qui ont un charme et histoire.