• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'épicier

#1
Il sillonne la campagne avec sa camionnette
La vitre ouverte,les cheveux au vent,une brindille à la bouche
Il file tout droit,il se sent libre,sans contraintes

Les villageois l'attendent au détour d'une ruelle.
En contrebas la garrigue,au loin la mer.
Dans ces montagnes où ne se mêlent
Que les vieux et les chèvres
Il est indispensable
à leurs vies,leur apporte bien plus que ce qui nourrît
le corps,il est l'épice et le sel
de leurs journées endormies

Ses vieux ont l'accent du soleil,un tempéremment de feu
Et chaque jour,fidèle avec son brique à braque
Si loin de la ville et de ses remous tumultueux
Il est là;balade incessante,immuable
Comme le soleil se levant chaque matin d'un côté de la montagne
Et se couchant de l'autre chaque soir vers Baragogna
Comme les cloches sonnant chaques heurres
Comme le chant des grillons chaque jour
Ses vieux ont le goût de son miel

Il sillonne la campagne avec sa camionnette
La vitre ouverte,les cheveux au vent,une brindille à la bouche
Il file tout droit,il se sent libre,sans contraintes
La paix au corps et à l'esprit,près de ceux qui le touche
 

isa90

Maître Poète
#2
çà me rappelle mon enfance, le boulanger qui passait le matin, le boucher aussi et maman qui sortait de la maison au son du kalxon.
c'est bon de s'en souvenir.
merci à toi, bravo
bisous
isa