• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Jeu lesbien. Sonnet rythme croissant

#1
Jeu malin.

Sa main d'un geste lent devinait le tissu,
Les yeux à demi clos d'une adresse de moire
La nymphe avec douceur réveillait sa mémoire,
Le jeu d'un doux parfum naquit du don cossu ;

Naïve au touché fin sentait de l'acte issu
Le trouble audacieux d'absinthe du ciboire
Qu'une autre était en train consciente de boire
Dictant la volonté d'un vertige bissu ;

Le soir lent les couvrait les enlaçant d'une ombre
Tiède les yeux cachés d'une fine pénombre
De feu sous un désir de fous atouchements ;

Aucune en ce moment dans une folle orgie
Des corps enchevêtrés ne semblaient de magie
Manquer, aux seins bombés courait leurs doigts déments...

Daniel Beau le poète rêveur
17 juillet 2017
Inknotpad
Google Chrome
01:56


Bissu. Transcendant
Sonnet marotique
Rythme croissant 2/4/6
 

iboujo

Maître Poète
#2
rythme croissant ..
comme ces jeux d'amoureuses

Encore un beau sonnet Daniel
Rare de te voir traiter un tel sujet,
et comme c'est bien dit

beaucoup de doigté !
le Monsieur
sourire!

bises jj
 
#3
rythme croissant ..
comme ces jeux d'amoureuses

Encore un beau sonnet Daniel
Rare de te voir traiter un tel sujet,
et comme c'est bien dit

beaucoup de doigté !
le Monsieur
sourire!

bises jj
Merci Jojo Je te mets l'explication pour les rythmes sur un alexandrin.
Le rythme binaire :

Le vers ou les deux moitiés d’un vers sont divisés en deux mesures égales.

Ex : Son regard / est pareil // au regard / des statues. (Paul Verlaine).

3 3 3 3

- Le rythme ternaire :

Le vers est divisé en trois mesures.

Ex : Je marcherai / les yeux fixés / sur mes pensées. (Victor Hugo, « Demain dès l’aube).

4 4 4

- Le rythme croissant (gradation)

Les mesures des vers sont de plus en plus longues. Ce rythme évoque souvent un sentiment qui s’amplifie.

Ex : Ainsi / de peu à peu // crût l’empire romain. (Du Bellay, Les Antiquités de Rome).

2 4 6

- Le rythme accumulatif :

Le nombre d’accents toniques est supérieur à la moyenne (supérieur à 4 pour un alexandrin).

Ce rythme traduit souvent l’accumulation, la succession, un mouvement désordonné ou encore l’intensité d’un

sentiment.

Ex : Le lait tom/be ; adieu / veau / va/che, cochon, / couvée.

3 2 1 1 3 2

Tu vois ce n'est pas très compliqué.

Il va de soit que le rythme de chaque vers sur un sonnet en alexandrin soient identiques
 
#4
Merci Jojo Je te mets l'explication pour les rythmes sur un alexandrin.
Le rythme binaire :

Le vers ou les deux moitiés d’un vers sont divisés en deux mesures égales.

Ex : Son regard / est pareil // au regard / des statues. (Paul Verlaine).

3 3 3 3

- Le rythme ternaire :

Le vers est divisé en trois mesures.

Ex : Je marcherai / les yeux fixés / sur mes pensées. (Victor Hugo, « Demain dès l’aube).

4 4 4

- Le rythme croissant (gradation)

Les mesures des vers sont de plus en plus longues. Ce rythme évoque souvent un sentiment qui s’amplifie.

Ex : Ainsi / de peu à peu // crût l’empire romain. (Du Bellay, Les Antiquités de Rome).

2 4 6

- Le rythme accumulatif :

Le nombre d’accents toniques est supérieur à la moyenne (supérieur à 4 pour un alexandrin).

Ce rythme traduit souvent l’accumulation, la succession, un mouvement désordonné ou encore l’intensité d’un

sentiment.

Ex : Le lait tom/be ; adieu / veau / va/che, cochon, / couvée.

3 2 1 1 3 2

Tu vois ce n'est pas très compliqué.
Mais ça demande du travail un peu alors les pseudos sonnets me.... S qui n'ont aucune recherche et technique je suis plié en deux j'aimerais bien un jour qu'on respecte les règles dans les pseudos c..... S

Il va de soit que le rythme de chaque vers sur un sonnet en alexandrin soient identiques