• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Je vous ai fait cette bafouille que vous lirez si vous avez des couilles

kinkin

Maître Poète
#1


Suite à un énième fait de guerre, un de plus de mon binôme
J’ai fait un courrier à mon chef qui se fout de ma pomme
J’ai pris ma plus belle plume pour lui décrire ses faits et gestes
De ma collègue, l’écervelée, l’irréprochable, cette peste

J’ai lui parlé de leur manque d’honnêteté, son manque d’hygiène
Son manque de solidarité à elle qui attise la haine
Je lui ai dit aussi que je ne me prenais pas pour le meilleur
Mais que mon job était correct et fini en temps et en heures

Je ne voulais pas jouer les délateurs car il est au courant de la situation
Certaines car Madame derrière son dos lui enfonce un doigt dans le fion
Monsieur doit adoré fermant les yeux et étant doté d’œillères de canasson
Il va même jusqu’à la couvrir et passe derrière elle, quand elle perd le carafon

Ce n’est pas possible autrement il doit y avoir des fellations sur son bureau
Je l’ai connu bien plus strict mais depuis c’est vacances au club Med de Trigano
Son laxisme envenime nos rapports et les choses donnant la mauvaise ambiance
Ce qui a le don de m’ énerver intérieurement et de mettre en transe

Je prends sur moi, j’essaie de garder mon calme et je relativise
Mais parfois, je lui claquerai bien le beignet mais je maitrise
Quand je lui parle dans son bureau fermé entre quatre yeux
Ah il m’écoute mais j’ai l’impression qu’il me prend pour un neuneu

Il a reconnu devant moi qu’elle avait un problème au cerveau
Et qu’elle s’était bien vendue lors de son embauche ce n’est pas faux
Mais à son âge j’aurais des problèmes comme elle, je serai minable
Mais depuis trois ans qu’elle est dans nos murs, c’est invivable


Soit elle est vraiment conne ou réellement folle
Dans Le dîner de cons elle aurait pu avoir le premier rôle
Il ne comprend rien, une cervelle d'une gamine de cinq ans
A la gosse, tu lui fous une targnole au moins, elle comprend
C’est pour cette raison que j’ai décidé de lui faire un petit mot
Un résumé de cinq pages écrit avec soin et mon plus beau stylo
Après a-t-il eu le temps de le lire je crois que la réponse est oui
Car après avoir dû m’absenter toute la journée de Mardi

Mercredi je suis revenu au travail reprendre mon poste
Je m’étais préparer moralement en cas de riposte
Prêt à leur faire voir que dans mon froc, j’avais des bourses
Pas eu la peine à mon arrivée j’étais dans un monde de Bisounours

Caresses dans le sens du poil, limite lèche bottes lèche cul
Ce monde irrespirable Lundi, Mercredi je ne l’ai pas reconnu
Que s’est-il passé durant mon absence, par leurs attitudes, je suis surpris

L’harmonie au boulot est revenu mais combien va durer, l’embellie
 

Cortisone

Maître Poète
#5


Suite à un énième fait de guerre, un de plus de mon binôme
J’ai fait un courrier à mon chef qui se fout de ma pomme
J’ai pris ma plus belle plume pour lui décrire ses faits et gestes
De ma collègue, l’écervelée, l’irréprochable, cette peste

J’ai lui parlé de leur manque d’honnêteté, son manque d’hygiène
Son manque de solidarité à elle qui attise la haine
Je lui ai dit aussi que je ne me prenais pas pour le meilleur
Mais que mon job était correct et fini en temps et en heures

Je ne voulais pas jouer les délateurs car il est au courant de la situation
Certaines car Madame derrière son dos lui enfonce un doigt dans le fion
Monsieur doit adoré fermant les yeux et étant doté d’œillères de canasson
Il va même jusqu’à la couvrir et passe derrière elle, quand elle perd le carafon

Ce n’est pas possible autrement il doit y avoir des fellations sur son bureau
Je l’ai connu bien plus strict mais depuis c’est vacances au club Med de Trigano
Son laxisme envenime nos rapports et les choses donnant la mauvaise ambiance
Ce qui a le don de m’ énerver intérieurement et de mettre en transe

Je prends sur moi, j’essaie de garder mon calme et je relativise
Mais parfois, je lui claquerai bien le beignet mais je maitrise
Quand je lui parle dans son bureau fermé entre quatre yeux
Ah il m’écoute mais j’ai l’impression qu’il me prend pour un neuneu

Il a reconnu devant moi qu’elle avait un problème au cerveau
Et qu’elle s’était bien vendue lors de son embauche ce n’est pas faux
Mais à son âge j’aurais des problèmes comme elle, je serai minable
Mais depuis trois ans qu’elle est dans nos murs, c’est invivable


Soit elle est vraiment conne ou réellement folle
Dans Le dîner de cons elle aurait pu avoir le premier rôle
Il ne comprend rien, une cervelle d'une gamine de cinq ans
A la gosse, tu lui fous une targnole au moins, elle comprend
C’est pour cette raison que j’ai décidé de lui faire un petit mot
Un résumé de cinq pages écrit avec soin et mon plus beau stylo
Après a-t-il eu le temps de le lire je crois que la réponse est oui
Car après avoir dû m’absenter toute la journée de Mardi

Mercredi je suis revenu au travail reprendre mon poste
Je m’étais préparer moralement en cas de riposte
Prêt à leur faire voir que dans mon froc, j’avais des bourses
Pas eu la peine à mon arrivée j’étais dans un monde de Bisounours

Caresses dans le sens du poil, limite lèche bottes lèche cul
Ce monde irrespirable Lundi, Mercredi je ne l’ai pas reconnu
Que s’est-il passé durant mon absence, par leurs attitudes, je suis surpris

L’harmonie au boulot est revenu mais combien va durer, l’embellie
J'admire ta bafouille qui a des c......
Bravo kinkin
Bonne journée
Amicalement
Gaby
 

Polymnie2

Maître Poète
#9
Les colères froides sont très mauvaises!

Celles qui font du bien lâchent le lest
en mots "victorieux" mais parfois
on dépasse les garde fous
du lent gage!
C'est ainsi, nous avons des nerfs pourquoi?
Pour faire sauter le mur du son
incrusté d'un point son!!!

Tu verras la suite lundi!

Un bien bel écrit explicite!
Merci à toi, Amitiés, Poly
 
Dernière édition:

lilasys

Maître Poète
#12
Je compatis !!! mais si tu es heureux dans ta vie fais abstraction de ce monde du travail( ceci devient une obsession, est ton sujet de conversation qui te brise) ! car pour moi j'en suis tombé malade
Harcèlement de la part d'un chef et la jalousie maladive d'une RH qui m'a brisé, (rien à dire sur mon travail )
entre mon divorce, les agressions perpétuelles de mon ex (commissariat), le boulot, sans amis(partis car crainte de mon ex ) le décès de ma maman....Une période noire que j'essaie de soigner de mon mental !!
Courage
bisous