• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Je vous écris des mots

#1
Je vous écris des mots qui racontent le temps
Celui que vous aimiez quand vous aviez quinze ans
Vous étiez cette fleur qui s'ouvrait à la vie

Je vous écris des mots qui vous disent les joies
Qui donnaient le frisson à votre âme en émoi
Vous étiez l'horizon que l'aurore ravit

Je vous ai tant de fois cherché en ces ailleurs
Espérant que l'errance aurait un lendemain
Je me suis tant de fois égaré en chemin

Je vous ai mille fois aimé de tout mon cœur
Comme le ciel s'éprend de l'étoile qui luit
Vos yeux ne m'ont point dit où s'épanouit la nuit

Je vous écris des mots qui racontent le temps
Celui que vous aimiez quand vous aviez trente ans
Vous étiez si jolie au balcon de la vie

Je vous écris des mots qui vous disent ce soir
Que le monde est plus vrai lorsqu'il est sans espoir
Vous vous êtes perdue et mes rêves aussi
 
#10
Belle balade mélancolique vos mots sont justes et vos images des tremplins vers les songes. Vous m'avez rendue rêveuse, j'ai voyagé avec vous, remonté le fleuve de mes souvenirs vers mes quinze ans de rebelle insouciance. Votre texte atteint donc son but puisqu'il parvient à s'enrichir de l'imaginaire de son lecteur.

Merci pour cette invitation au voyage au plaisir de faire avec vous d'autres périples littéraires
 
#11
Je vous écris des mots qui racontent le temps
Celui que vous aimiez quand vous aviez quinze ans
Vous étiez cette fleur qui s'ouvrait à la vie

Je vous écris des mots qui vous disent les joies
Qui donnaient le frisson à votre âme en émoi
Vous étiez l'horizon que l'aurore ravit

Je vous ai tant de fois cherché en ces ailleurs
Espérant que l'errance aurait un lendemain
Je me suis tant de fois égaré en chemin

Je vous ai mille fois aimé de tout mon cœur
Comme le ciel s'éprend de l'étoile qui luit
Vos yeux ne m'ont point dit où s'épanouit la nuit

Je vous écris des mots qui racontent le temps
Celui que vous aimiez quand vous aviez trente ans
Vous étiez si jolie au balcon de la vie

Je vous écris des mots qui vous disent ce soir
Que le monde est plus vrai lorsqu'il est sans espoir
Vous vous êtes perdue et mes rêves aussi
Merci pour tous ces mots que vous posez ici
Gaby
 
#12
Belle balade mélancolique vos mots sont justes et vos images des tremplins vers les songes. Vous m'avez rendue rêveuse, j'ai voyagé avec vous, remonté le fleuve de mes souvenirs vers mes quinze ans de rebelle insouciance. Votre texte atteint donc son but puisqu'il parvient à s'enrichir de l'imaginaire de son lecteur.

Merci pour cette invitation au voyage au plaisir de faire avec vous d'autres périples littéraires
Merci Saoirse de ce retour qui m'incite à poursuivre l'écriture. L'inspiration est capricieuse... Au plaisir de vous lire.
 
#14
joli jour Corsaire ami

juste un modeste et flamboyant cadeau ^^


Je suis celle qui t’emboucle
Et jamais n’escarmouche
Celle qui met à genoux
Tes fouillis de bois roux


Je suis celle qui framboise
Sur le plissé des jours
Celle qui frise des doigts
Les montagnes d’amour


Je suis celle qui pomme
Tes murmures d’eau salée
Celle qui te frissonne
En fredaine de baisers


Je suis celle qui groseille
Sur tes lèvres sucrées
Celle qui se treille
A tes bras de guerrier


Je suis celle qui t’emboucle
Et jamais n’escarmouche
Celle qui douce.... douce ....
Cueille cerise à ta bouche


Non ........Tu ne sais pas mes sortilèges ….......

Sourire !! de ta Rose ***

10338241_1445914499019993_6121370112726149046_n.jpg


Rose ***
 
#15
Je vous écris des mots qui racontent le temps
Celui que vous aimiez quand vous aviez quinze ans
Vous étiez cette fleur qui s'ouvrait à la vie

Je vous écris des mots qui vous disent les joies
Qui donnaient le frisson à votre âme en émoi
Vous étiez l'horizon que l'aurore ravit

Je vous ai tant de fois cherché en ces ailleurs
Espérant que l'errance aurait un lendemain
Je me suis tant de fois égaré en chemin

Je vous ai mille fois aimé de tout mon cœur
Comme le ciel s'éprend de l'étoile qui luit
Vos yeux ne m'ont point dit où s'épanouit la nuit

Je vous écris des mots qui racontent le temps
Celui que vous aimiez quand vous aviez trente ans
Vous étiez si jolie au balcon de la vie

Je vous écris des mots qui vous disent ce soir
Que le monde est plus vrai lorsqu'il est sans espoir
Vous vous êtes perdue et mes rêves aussi
Ce poème d'amour est plus qu'émouvant ...

Merci Corsaire ami. Sourire !

Rose tendre et sensible ***
 

Polymnie2

Maître Poète
#17
Là ou se pose l'amour
il y aura toujours l'écho de ce rêve court
mais la pensée qui chemine
laisse son parfum de souvenir!

Un tendre réaliste,

Merci à toi, amitiés, Poly
 

Corsaire

Maître Poète
#18
joli jour Corsaire ami

juste un modeste et flamboyant cadeau ^^


Je suis celle qui t’emboucle
Et jamais n’escarmouche
Celle qui met à genoux
Tes fouillis de bois roux


Je suis celle qui framboise
Sur le plissé des jours
Celle qui frise des doigts
Les montagnes d’amour


Je suis celle qui pomme
Tes murmures d’eau salée
Celle qui te frissonne
En fredaine de baisers


Je suis celle qui groseille
Sur tes lèvres sucrées
Celle qui se treille
A tes bras de guerrier


Je suis celle qui t’emboucle
Et jamais n’escarmouche
Celle qui douce.... douce ....
Cueille cerise à ta bouche


Non ........Tu ne sais pas mes sortilèges ….......

Sourire !! de ta Rose ***

Afficher la pièce jointe 24782


Rose ***
Un bel écho pour lequel je te remercie sincèrement Rose. Joli soir !