Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Je t'aime S

Matthale

Oreille cassée
Membre du personnel
#1
Je t'aime S


Si j'avais vu, si j'avais cru,
Cette certitude, cruelle,
Comme dans la poésie,
Il y a des raccourcis,

On croit que je rêve,
Je suis ancré sur terre,
J'ai bien une vie, drue,
Une existence, futile,

Je redeviens le mieux,
De ce que j'étais en pire,
Je ne fonderais pas d'empire,
Soliste mais pas silencieux,

Cette période ronge mon du,
Au pire moment c'est inutile,
De refonder une famille,
Les jeunes, les anciens, le tri,

J'ai des deltoïdes de fou,
Des muscles de partout,
Le ventre un peu mou,
Mon boulot, c'est la salle,

Je fabrique des cierges,
Rien à faire de la vierge,
Machines de 1955,
Et couteaux de 55,

J'ai pris cinq kilos,
En masse en un mois,
J'aime mon métier,
Je suis maître cirier,

Je suis le plus rapide,
Peut être intrépide,
Les intérimaires font,
Mais ne suivent pas,

Je vais trop vite,
Je coupe trop vite,
Je n'ai pas le temps,
Trop de choses s'ajournant,

Mais comme ça je fume pas,
Je bois pas, j'ai des veines,
De partout, alors c'est dur,
Mais j'ai ma récompense,

Les femmes me touchent,
Me vantent, me caressent,
Discrètement, maître cirier,
J'ai des muscles de partout,

Je suis pas laid il parait,
J'ai pas la bouche fermée,
Je me sens là bas respecté,
Au boulot, qui l'aurait cru ?

J'aime ma femme, oh oui,
Même si elle est partie,
Mais quand je l'ai revu,
Elle n'en ai pas revenue,

Pfff, à croire que je ne suis,
Juste bon à être et travailler,
Je serais bientôt de nouveau,
Après le repos, ma santé,

Me le permet, alors je serais,
De nouveau un homme taillé,
En v, avec un ventre mou,
Je t'attends, soyons nous,

Le vice est que c'est lent,
Mais je sais être patient,
Je t'aime et tu le sais,
Qu'importe notre passé.

+
 

GABY73

Maître Poète
#13
Je t'aime S


Si j'avais vu, si j'avais cru,
Cette certitude, cruelle,
Comme dans la poésie,
Il y a des raccourcis,


On croit que je rêve,
Je suis ancré sur terre,
J'ai bien une vie, drue,
Une existence, futile,


Je redeviens le mieux,
De ce que j'étais en pire,
Je ne fonderais pas d'empire,
Soliste mais pas silencieux,


Cette période ronge mon du,
Au pire moment c'est inutile,
De refonder une famille,
Les jeunes, les anciens, le tri,


J'ai des deltoïdes de fou,
Des muscles de partout,
Le ventre un peu mou,
Mon boulot, c'est la salle,


Je fabrique des cierges,
Rien à faire de la vierge,
Machines de 1955,
Et couteaux de 55,


J'ai pris cinq kilos,
En masse en un mois,
J'aime mon métier,
Je suis maître cirier,


Je suis le plus rapide,
Peut être intrépide,
Les intérimaires font,
Mais ne suivent pas,


Je vais trop vite,
Je coupe trop vite,
Je n'ai pas le temps,
Trop de choses s'ajournant,


Mais comme ça je fume pas,
Je bois pas, j'ai des veines,
De partout, alors c'est dur,
Mais j'ai ma récompense,


Les femmes me touchent,
Me vantent, me caressent,
Discrètement, maître cirier,
J'ai des muscles de partout,


Je suis pas laid il parait,
J'ai pas la bouche fermée,
Je me sens là bas respecté,
Au boulot, qui l'aurait cru ?


J'aime ma femme, oh oui,
Même si elle est partie,
Mais quand je l'ai revu,
Elle n'en ai pas revenue,


Pfff, à croire que je ne suis,
Juste bon à être et travailler,
Je serais bientôt de nouveau,
Après le repos, ma santé,


Me le permet, alors je serais,
De nouveau un homme taillé,
En v, avec un ventre mou,
Je t'attends, soyons nous,


Le vice est que c'est lent,
Mais je sais être patient,
Je t'aime et tu le sais,
Qu'importe notre passé.


+
Une. De perdue dix de retrouvées
.....