• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Je m en veux

CuteDiscrete

Nouveau poète
#1
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Je t’ai rencontré il n’y a pas si longtemps
Dans un moment où je m’y attendais le moins
Moi qui pensais être froide et sans vie...

Sans savoir, j’ai laissé la porte de mon cœur ouverte
Pourtant, je croyais qu’elle était bien verrouillée, je me croyais à l’abrie
Mais toi tu as réussi à y entrer, Dieu seul sait comment...

On m’a fait tant de promesses et donné tant d'espoir
On m’a bafoué, trahis, trompé... Comment cacher mes craintes
Peut-être que j’ai fait ou dit quelque chose qui t’a fait fuir...

Aujourd’hui, je n’ai plus de signe de vie de ta part
Mon cœur n’est que froideur et rempli de questionnement
Pourtant, je ne voulais pas te faire peur, je voulais seulement te découvrir…

Comment ai-je pu être aussi bête ?

J’m’en veux de t’avoir laisser entrée dans ma vie
J’m’en veux d’avoir espéré
J’m’en veux de ne pas avoir laissé cette porte bien fermé… D'avoir cru que...

Mais…

Je t’en veux de m’avoir fait revivre ces petits moments de « papillons » si doux
Je t’en veux aussi un peu de m’avoir donné, ne serait-ce qu’un brin d’espoir
Je t’en veux de ne pas m’avoir donné ma chance…

Mais en même temps mon cœur ne peux t’en vouloir
Car toi dans tout cela, tu ne t’en doute probablement même pas
Je ne peux pas t'en vouloir lorsque je pense à ce que tu m'as fait redécouvrir...

[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Tu m'as fait redécouvrir la chaleur par un baiser enlancée de tes bras
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Tu m’as fait redécouvrir que j’étais encore vivante de tout mon être
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Tu m'as fait redécouvrir aussi que j'étais encore capable d'avoir des sentiments
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]J’espère encore revivre ces moments…
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Mais pour l’instant je suis comme l’automne, refroidi, triste et sans feuilles.
[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]L’espoir d’aimer et d’être aimé à nouveau… s'éteint petit à petit

[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Maintenant je referme la porte

[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Malgré cette solitude qui me pèse lourdement
Malgré que tu me manque... Que tout cela me manque

Je redeviendrais de glace…


[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]Par contre je n'oublierais jamais ta chaleur, tes bras et certaines de tes paroles d'il n'y a pas si longtemps…

[FONT=Verdana, Geneva, Arial, Sans-serif]« Le hasard n’existe pas »