• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

J'ai mal

#1
J'ai mal dans mon coeur. Quelque chose se serre avant que les larmes viennent. J'ai des pincements dans l'organe. Je voudrais vous crier combien j'ai mal de voir un monde comme le nôtre. J'ai mal parce que j'ai si peu confiance en moi et j'ai mal pour tout ceux comme moi. Je voudrais qu'on s'aime et faire comme si nos différences n'étaient pas la. J'ai eu mal de pas réussir à guérir des coeur jusqu'à avoir compris qu'il fallait que je guérisse d'abord le mien. J'ai mal de voir du sang, des yeux cernés de nuits blanches et rougis par des conneries. Je voudrais sauver le monde mais j'ai que les mots et aujourd'hui beaucoup ne lisent plus. J'écris mais je ne lis pas alors je suis le cliché parfait que les jeunes ne lisent plus. J'ai mal d'être un cliché parce que je crois qu'on méritent mieux que ça. J'aimerais qu'on nous qualifie de personnes humaines et non de machines et de robots. J'ai mal d'avoir si mal.
 

rivière

Maître Poète
#2
Bonjour Ancienneplume,
votre texte m'émeut très profondément par vos accents de sincérité, et par votre détresse.
Cependant, rassurez-vous. Vous n'êtes aucunement "le cliché parfait que les jeunes ne lisent plus".
Votre remise en cause le prouve.
Ayez confiance en vous, saisissez les mains qui se tendent vers vous. J'ai connu aussi des périodes
de doutes. Ecrivez sans cesse, lisez, l'écriture permet un grand enrichissement personnel.
Vous ne serez plus jamais seule.
A bientôt de vous lire.

Bonne journée.
Amitiés poétiques.
Sophie Rivière
 
#3
Bonjour Ancienneplume,
votre texte m'émeut très profondément par vos accents de sincérité, et par votre détresse.
Cependant, rassurez-vous. Vous n'êtes aucunement "le cliché parfait que les jeunes ne lisent plus".
Votre remise en cause le prouve.
Ayez confiance en vous, saisissez les mains qui se tendent vers vous. J'ai connu aussi des périodes
de doutes. Ecrivez sans cesse, lisez, l'écriture permet un grand enrichissement personnel.
Vous ne serez plus jamais seule.
A bientôt de vous lire.

Bonne journée.
Amitiés poétiques.
Sophie Rivière
Merci beaucoup :)