• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

J'ai grand chagrin a oublier

#1
J' ai grand chagrin à oublier

A vec toutes ces années passées
I rrépressible envie de hurler

G ardant pour moi toutes mes peurs
R ien que pour moi tous mes pleurs
A un âge où les autres jouaient
N ul jouet, que de grands chagrins
D evant le sapin de Noël décoré

C es tristes souvenirs me hantent
H orreur de ma plus tendre enfance
A ux autres les câlins, les sourires
G ardant pour moi que les restes
R ien hélas ! ne m'était épargné
I nimaginable indifférence pour moi
N ulle attention, que les reproches

A lors aujourd’hui je souris enfin

O ubliant ces tristes années passées
U n seul leitmotiv ; mon enfant
B ientôt je lui lâcherai la main
L à sur cette terre de souffrance
I l volera de ses propres ailes
E t c'est lui qui veillera sur moi
R egardant devant lui sans regret
 
#4
Bonsoir Gaby,
j'adore ton texte dans lequel tu énonces le manque d'amour que tu as connu enfant
des années durant, une période jalonnée de tristesse et d'une "irrésistible envie de hurler".
Aujourd'hui tu as tourné la page de cette période sombre grâce à ton enfant.

Bravo pour tes vers si beaux nimbés d'espérance et de grâce.

Bonne soirée.
Bises.
Sophie
 

Cortisone

Maître Poète
#6
Bonsoir Gaby,
j'adore ton texte dans lequel tu énonces le manque d'amour que tu as connu enfant
des années durant, une période jalonnée de tristesse et d'une "irrésistible envie de hurler".
Aujourd'hui tu as tourné la page de cette période sombre grâce à ton enfant.

Bravo pour tes vers si beaux nimbés d'espérance et de grâce.

Bonne soirée.
Bises.
Sophie
Merci Sophie pour ton passage et ton doux commentaire
Bonne journée
Bises
Gaby
 

Vega46

Maître Poète
#8
Nous étions pauvres Gaby je faisais une liste de jouets verbale au père Noël dans mes prières et le matin de Noël je me précipitais vers la cheminée.
Ma mère me disait :"il est passé mais il est tellement pauvre qu’il ne t’a pas apporté de jouets par contre il a laissé cette orange pour toi".
Cela suffisait à mon bonheur pas de doute ce brave père Noël était pauvre mais il existait bien!.
Oublier est impossible tout vit dans nos pensées le plus tragique évidemment aussi!...éternellement
Amicalement
Momo
MLCCACTP
 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#9
Nous étions pauvres Gaby je faisais une liste de jouets verbale au père Noël dans mes prières et le matin de Noël je me précipitais vers la cheminée.
Ma mère me disait :"il est passé mais il est tellement pauvre qu’il ne t’a pas apporté de jouets par contre il a laissé cette orange pour toi".
Cela suffisait à mon bonheur pas de doute ce brave père Noël était pauvre mais il existait bien!.
Oublier est impossible tout vit dans nos pensées le plus tragique évidemment aussi!...éternellement
Amicalement
Momo
MLCCACTP
Merci momo. Oui tu as entièrement raison
Moi j'ai eu l'immense chance d'avoir un parrain qui tenait un magasin de jouets . Et donc je n'en ai jamais manqué. C'était souvent des jouets qui avaient pris l'eau dans la réserve et donc invendables. Mais peu importe, égoïstement j'étais fière d'avoir ce que les autres ne pouvaient pas avoir.
 

Vega46

Maître Poète
#10
Merci momo. Oui tu as entièrement raison
Moi j'ai eu l'immense chance d'avoir un parrain qui tenait un magasin de jouets . Et donc je n'en ai jamais manqué. C'était souvent des jouets qui avaient pris l'eau dans la réserve et donc invendables. Mais peu importe, égoïstement j'étais fière d'avoir ce que les autres ne pouvaient pas avoir.
Ah oui tu le l’avais déjà dit bonne journée Gaby