• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Infini.

ROUSSELOT

Maître Poète
#1
Infini.

J’ai cueilli des secrets,
dans mes songes discrets,
pour écrire des vers,
en petit tas de terre.

J’explore la mine sans fonds
de mon imagination, au plus profond.
Je suis fourmis au travail,
qui passe balai, va que vaille.

Le cul discret d’une bouteille
inspire à de bien belles nouvelles.
S’impose une virgule infidèle
qui s’envole comme une hirondelle.

La racine porte l’esprit,
qui dérange et s’enfuit.
Au milieu de la nuit,
la page se tourne et résiste.
Elle offre, ainsi, le rêve infini
.

Loïc ROUSSELOT
 
Dernière édition:

Lyseria

modérateur
#2
un rêve infini
j'aime beaucoup
Loïc
le premier couplé est magnifique
vous êtes un cachotier sourire

J’ai cueilli des secrets,
dans mes songes discrets,
pour écrire des vers,
en petit tas de terre.
 

ROUSSELOT

Maître Poète
#3
un rêve infini
j'aime beaucoup
Loïc
le premier couplé est magnifique
vous êtes un cachotier sourire
J’ai cueilli des secrets,
dans mes songes discrets,
pour écrire des vers,
en petit tas de terre.

Bonjour Madame,


Je vous remercie énormément de vos régulières visites.
A votre égard, j'ai bien peur de ne pas l'être.
Toutefois, j'adore vos écrits, qui sont tous magnifiques et d'un bien bel ouvrage.
Je me permets alors, par ce petit message, de vous adresser tous mes humbles hommages.
Loïc ROUSSELOT
 

Lyseria

modérateur
#4
Bonjour Madame,

Je vous remercie énormément de vos régulières visites.
A votre égard, j'ai bien peur de ne pas l'être.
Toutefois, j'adore vos écrits, qui sont tous magnifiques et d'un bien bel ouvrage.
Je me permets alors, par ce petit message, de vous adresser tous mes humbles hommages.
Loïc ROUSSELOT

J’ai cueilli des secrets,
J'ai arboré vos souhaits
Dans mes songes discrets,
Dans vos rêves inquiets
Pour écrire des vers,
Pour écouter vos mots
En petit tas de terre.
En refrain adultère



Ce n'est rien merci pour votre bienveillance
 

ROUSSELOT

Maître Poète
#10
un poème abstrait et décalé....autant que l'est le rêve de la réalité !
Original.
Créamicalement,
J'aime par dessus tout être décalé.
Je suis heureux que vous aviez aimé ce texte travaillé en deux minutes.
Jamais j'aurai penssé qu'il aurait plu.
C'est ainsi quand on écrit, on peu trop souvent se sous estimer.
Merci de votre agréable visite.
Loïc