• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Il s'appelait

#1
Il s'appelait
Mais au fait comment l'appelait' on
Lui, le gentil petit mirliton
Il aurait voulu être mitron
Impossible avec tous ses boutons

Il s'appelait
On l'appelait petit blondinet
Sa houppette tombant sur le nez
De la famille le dernier né
De lui tout le monde se moquait

Il s'appelait
Je crois qu'on l'a appelé Bertrand
En souvenir de papy Fernand
Moi je le trouvais vraiment très grand
Il était pour moi comme un enfant

Il s'appelait
Venu de mon imagination
Il jouait à la récréation
Avec mes rêves ses compagnons
Vraiment loin de toute conception



 

VikThor

Maître Poète
#6
Il s'appelait
Mais au fait comment l'appelait' on
Lui, le gentil petit mirliton
Il aurait voulu être mitron
Impossible avec tous ses boutons


Il s'appelait
On l'appelait petit blondinet
Sa houppette tombant sur le nez
De la famille le dernier né
De lui tout le monde se moquait


Il s'appelait
Je crois qu'on l'a appelé Bertrand
En souvenir de papy Fernand
Moi je le trouvais vraiment très grand
Il était pour moi comme un enfant


Il s'appelait
Venu de mon imagination
Il jouait à la récréation
Avec mes rêves ses compagnons
Vraiment loin de toute conception




Il s'appelait... cette partie de soi-même, virtuelle ou réelle, qui fait qu'elle était un tout. Et dont le manque fait qu'elle est Tout. Bel écrit de ta plume toujours sensible et émotive. Bises Vik