Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

il faisait noir, il faisait nuit...

laïla5073

Maître Poète
#1
il faisait noir, il faisait nuit...
Quelque seconde sont suffisante pour faire un dernier au revoir au monde, il faisait noir, il faisait nuit on était tous dans la voiture, on riaient on chantaient, on allaient chez mamy,
Il faisait noir, il faisait nuit et c’est alors qu’on a aperçu une lumière blanche je crois, elle paraissait tout près c’est avec un violent coup de volent que maman à essayé de l’évité mais on c’est touché, on c’est percuté et mon souffle c’est coupé de frayeur, le par-brise à exploser la portière c’est enfoncé et ma ceinture ma évité d’être projeter de la voiture...
J’ai vu la scène se déroulé devant mes yeux sans ne pouvoir rien contrôlé, pendant un cour instant le silence à régner, il n’y avais que le sifflement du monde et la voix de ma mère hurlant qui ne voulait pas quitté mes oreilles, il faisait noir il faisait nuit, il faisait froid….
Quand j’ai ré-ouvert les yeux j’étais allongé sur le sol, les phares des véhicules m’éblouissaient, on venait autour de moi pour me dire que tout allais bien se passer, et je les regardaient complètement hébéter comme si je me moquais de leur paroles, j’ai tourné la tête vers le véhicules qui m’es rentré dedans, j’ai vu un jeune garçon crié, puis j’ai tourné la tête vers ma voiture et j’ai vu mes frères et sœurs pleuré la misère du monde, notre misère a nous...
Ils se tenaient si fort la main si vous saviez que je les es fixé pendant des heures, ma mère avait sa tête sur le volant de la voiture comme si elle dormait trop profondément pour se réveiller un jour, mon frère a ses côtés avait le visage déchiré couvert de sang appuyé sur la vitre brisé de sa portière, la peur c’est se sentiment qui a parcouru mon corps entier en une fraction de seconde, aucun visage ne souriaient, j’entendais des cris des pleurs qui déchiraient la nuit, j’entendais hurlé le monde…
Quand je me suis réveillé a l’hôpital le lendemain on m’as dis que ce chauffard avait donné la mort à ma mère et a mon frère, quand je me suis réveiller a l’hôpital le lendemain on m’as dis qu’il avait fait de 3 enfants heureux des orphelins pour toujours, en quelque seconde il avait ruiné ma famille, il a fait de mes souvenir un tas de miette du passé, il faisait noir, il faisait nuit et le monde pour moi à arrêter de tourné… il les a tués

 
#2
Woh!! Que dire, très émouvant!! Je n'ai pas le mot pour approcher cette douleur !
Extérioriser déleste un peu l'âme, que de courage et d'amour pour poursuivre au nom des siens, ton bonheur où qu'il soit, ferait le leur.
 

laïla5073

Maître Poète
#3
j
Woh!! Que dire, très émouvant!! Je n'ai pas le mot pour approcher cette douleur !
Extérioriser déleste un peu l'âme, que de courage et d'amour pour poursuivre au nom des siens, ton bonheur où qu'il soit, ferait le leur.
je raconte là une histoire qui est semblable a celle de millier de gens, c'est dans un accident comme celui si que mon frère ainé (Naïm Allah yRahmo) a perdu la vie ma mère hmdlh y a survécu mais c'est la vie c'est comme sa on ne peut pas prévoir.... les chauffard de la route la nuit... il faisait noir il faisait nuit et on m'a repris mon frère...
merci de se commentaire
namasté
Aliya
 

Polymnie2

Maître Poète
#4
J'ai tardé à te répondre ne trouvant aucun mot à te dire!
Mais le froid est tombé sur le dos, comme un paletot jeté sur mes épaules!
Je suis restée, méditant la vie, la mort, leur pourquoi presqu'à chaque instant!
La bêtise et l'inconscience de l'humain sont les seules responsables!
et ton rappel ici par ton récit rétro actif, le prouve bien!

Beau récit mais dommage que......

Amicalement, Polymnie2
 

laïla5073

Maître Poète
#6
J'ai tardé à te répondre ne trouvant aucun mot à te dire!
Mais le froid est tombé sur le dos, comme un paletot jeté sur mes épaules!
Je suis restée, méditant la vie, la mort, leur pourquoi presqu'à chaque instant!
La bêtise et l'inconscience de l'humain sont les seules responsables!
et ton rappel ici par ton récit rétro actif, le prouve bien!

Beau récit mais dommage que......

Amicalement, Polymnie2
L'inconscience c'est le terme mais bon comme on dit c'est la vie mon but est de "choquer" de rappeller que sa n'arrive pas que au autre... l'autre sa peux aussi être nous...
Merci de votre commentaire
Namaste
Aliya
 

Polymnie2

Maître Poète
#8
Mais si c'est beau la vie; pourquoi la rendre moche par récit rétro?
J'ai été blessée en mon âme de savoir que ce n'était qu'un exemple mimant une réalité!
Mets toi de l'autre côté du miroir, celui ou celle qui lave sa vitre de ses larmes?
comme moi, je dois te le dire!
Je me souviens de ce poème encore aujourd'hui, avec un déçu tu ne peux savoir!
On imite pas la vie qui déçoit en utilisant un passé noir pour le faire revivre!
Si elle est si belle comme tu le ressens, fortifie là, mais n'en rajoute pas sur sa laideur! nous sommes bien conscients
qu'elle n'est plus celle que nous avions dans le cœur!

Car ceux qui ont été mortifiés par elle, peux-tu les relever avec nos rêves qui ne sont pas tués,
car nous croyons toujours en elle! malgré que... malgré que.....
La sensibilité voyage et la tienne aussi je le sais, de par ton écriture belle, belle, mais n'en rajoute pas
utilise la pour la beauté qui relève les désespérés! sans mentir, mais avec ton âme de leur côté!

Ne m'en veux pas pour cette explication qui vient en retard, j'ai lu ton message de ce jour :

"
laïla5073
Et quand j'aime... j'ai tendance à aimer trop"

Hier à 00:47

Alors aime là bien cela suffira!

Je te garde mes amitiés, mais tout ceci je devais te le confier pour t'aider et non critiquer!
Aimer se suffit à lui même, ne le pèse pas ou alors dis le pourquoi?

Très sensible sur les mots, comme toi sans doute,

Amitiés, Polymnie2