• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Il était une fois

Polymnie2

Maître Poète
#1


Il était une fois

Un nid de deux pigeons venait de se construire
Entre poudres du toit de la terrasse avant
De la maison depuis un certain temps
Lorsque je m’en aperçois je ne pouvais qu’ouïr !


Ce gai plaisir fut court car un chant injurieux
Frémissait autour d’eux à faire tomber un œuf !
Ensuite ce fut le nid entier éparpillé sur sol
Annonçant la « gaie » guerre ! Ô deux mille dix-neuf !

Ces oiseaux éperdus passaient et repassaient
Des journées contrôlées par ces deux « tourtereaux »
Les discussions aériennes les bousculaient
A en perdre coutumes dès leur berceau !


Aujourd’hui un nouveau nid réapparait
Cueillant les fines branches brindilles si bien choisies
Pour un nouvel essai à deux beaux jumelés
Mais ma présence enterre ce côté, mon assise !


Les paroles, dès ma sortie, se font entendre
De plus belles, fortes et osées et l’âme fond
Sur tous oiseaux chassés ailleurs chanter l’heure tendre
En ce printemps si près d’un été profond !

Parmi les fleurs en roses écloses garnies de verts
Sous un soleil ressuscitant le frais vermeil
Faut-il que l’être active l’air d’un son pervère

Pour faire de l’orfèvre une serre en sommeil !

Et oui, il était une fois!
Car en définitive ces pigeons

sont des Tourterelles provenant de l'Egypte
mais plus petites que les pigeons!
Elles ont un fin bandeau noir, court,
étroit dans le cou, l'arrière!
On élève ces tourterelles à cellier en Egypte, à plumage
isabelle, blanc ivoire ou gris
originaires d'Egypte!
Elles gémissent, roucoulent!


Ceci pour vous dire que ces tourterelles
répètent les injures qui me sont destinées
depuis 2015
c'est à dire depuis le 15 juillet
(14 juillet à Nice, la tuerie)
Elles ont à chaque syllabe, le poitrail qui se gonfle
et à la fin du message la queue qui virgule!
le duvet devant du gosier prolongeant la poitrine
reste gonflé, tremblant, le cœur comme étouffé!


(j'avais dès le 15 août prévenu le premier voisin
pour lui demander ce qu'il entendait lorsque l'oiseau
lançait son alarme solitaire,
il m'a dit, comme si je rêvais : "non, je n'entends rien
levant ses épaules!
le 17 août, passant un jour, je lui ai renouvelé
cette question : la réponse fut identique à la première!
donc je ne fais plus attention, mais je précise sur le
site, en 2017 ou 2018

"Chez moi, les oiseaux ne chantent plus, ils parlent"

Ces mots grossiers
qui ne sont que qualificatifs orduriers
lancés, hurlés, dans tout le quartier
et les communes avoisinantes!
J'ignorais qu'ils m'étaient attribuées
jusqu'aux environs du 10 ou 15 août 2018
car dès cette période, l'auteur, Dominique Danen-Gatto
a poussé l'outrage d'étirer le langage de ses oiseaux
de mon pseudonyme!
Immédiatement j'ai prévenu téléphoniquement son frère
alors que j'avais peine à parler, tant de peine
enrayait mes mots sur les maux!!


Quelle sauvagerie d'user et transformer la nature
pour tuer la beauté créée!


En un enfer quotidien jamais vu, jamais rencontré
Tant de haine exploitée avec une hargne spectaculaire
pour m'avoir à l'usure
jours et nuits secondés en secondes!
Elle m'a tout pris, tous les sens
abêtissant l'être privé de la moindre liberté d'exister!


Peut-on trouver le pire des mots
pour dessiner cette ignominie?





Polymnie2, ce 12 mai 2019
 
Dernière édition: