• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

humour glauque

thyl

Nouveau poète
#1
Que sentais-je, penetrer en mon corps?
Qu'est ce qui me caresse sans faire d'effort?
Etrange forme que ces elements,
Ils sont si long, si gros et si grand.



De quoi parlais-je dans ces mots?
Ils rentrent, ils sortent comme l'echo.
Comme des canons, ils nous defoncent
Dans ma grosse tete, je les enfoncent.



Il est parfois difficile de les glisser,
Mais il faut s'en accomoder.
Avez vous compris ce que je vous dis?
Je l'espere ou vous serez saisi.



Car sans comprendre la signication.
Vous me prendrez pour un cochon.
Lisez votre dictionnaire,
Et comparez mes vers.


Car ce qui fut decrit dans cette parabole,
Ne sont que des phrases folles.
Comparant sexe et termes,
Que le "larousse" enferme.