• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

HOMMAGE A LA FEMME BATOUFAM!

#1
HOMMAGE A LA FEMME BATOUFAM!

Oh toi femme !
Femme Batoufam, femme africaine,
Tu es ma mère, ma sœur, ma fille…
Femme Tswefap, belle et travailleuse,
Femme Batoufam, talentueuse, voluptueuse…

Oh femme Batoufam! Femme ébène! Femme africaine!
Être à la peau ébène qui luit au soleil,
Tu resplendis telle une merveille.
De ton sourire candide, tu éblouis la pénombre du soir,
Et mon émoi ne me fait plus m’asseoir.
Tes yeux noisettes reflètent les rayons du soleil et mon cœur se réchauffe de ton regard.

Oh toi femme ! Femme de ma terre !
Toi qui m’as donné le sein et le bain !
Toi qui m’as donné l’amour et le jour !
Oui toi femme de la terre de mes pères guerriers ;
Aux combats victorieux tu t’es distinguée !

Oh toi femme ! Fille de mes mères !
Femme laborieuse et entreprenante,
De l’agriculture tu m’as nourri.
Je pouvais de voir sortir dès l’aube pour assurer mon lendemain…
De la colline de DEPTSE à la vallée TOULA tu as tourné et retourné le sol.
Tu es une femme pleine de vigueur !
Tu es ma mère, femme pleine de valeurs.

Femmes Batoufam ! Femmes plurielles !
Femme de DJIMGANG, FAMLA, KAMKIEU, FIEUTCHIP,
Femmes de KASSE, LEKWA, MBE, NGUIHOP, NGUIGANG
Femmes de TOUNANG, TSEP, TSUEGUI I et II, DEPTSE, TOULA
Femmes de mes pères, mères de mes frères et moi, mes sœurs !
Vous êtes braves et intelligentes

Oh femme Batoufam ! Femme d’ici et d’ailleurs !
Je te fais une prière de mon cœur d’enfant et de sœur.
Reste la mère dévouée que j’ai connue !
Reste l’épouse exemplaire que j’ai côtoyée !
Reste la femme indépendante, le soutien infaillible !
Reste l’amie fidèle désireuse du progrès de ta sœur… !

Oh femme Batoufam ! Fille Batoufam !
Fille de la princesse de LOUO
Oui cette princesse particulière, une Reine atypique,
Qui suivit NANKAP dans l’œuvre qui donna naissance

Edith Flaure MIPO T. Architecte passionnée de Culture
 

Pièces jointes

Thomas111

Maître Poète
#2
Bienvenue sur le forum !

Superbe hommage à ces femmes.

Votre poésie me fait penser au magnifique poème de Senghor :

Femme noire
Léopold Sédar SENGHOR
Recueil : "Chants d'ombre"

Femme nue, femme noire​
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté​
J’ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux​
Et voilà qu’au coeur de l’Été et de Midi,​
Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné​
Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l’éclair d’un aigle​
Femme nue, femme obscure​
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche​
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est​
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur​
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée​
Femme noire, femme obscure​
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali​
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.​
Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or rouge sur ta peau qui se moire​
A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.​
Femme nue, femme noire​
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Éternel​
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.​

Bravo à vous,

:)