• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Heureux en Amour

assos

Nouveau poète
#1
Pour réussir sa vie professionnelle on sait ce qu’il faut faire : passer des diplômes, suivre une formation, choisir la voie dans laquelle on se sent le mieux, et poursuivre sa vocation. Mais en amour que faut-il faire pour réussir ? Dés notre plus tendre enfance, on nous a bercés avec des contes peuplés de princes et de princesses. L’histoire s’achevait en grande pompe avec le baiser final du mariage. Mais que se passait-il après ? Comment les nouveaux époux s’y prenaient-ils pour que leur belle histoire d’amour se prolonge jusqu’à leurs derniers jours ?
Nous manquons d’un guide sûr pour arriver à bon port. Et pire encore des personnalités bien connues de notre culture, loin de nous éclairer, ont joué les sirènes du désespoir. Un poète célèbre ne disait-il pas : « Il n’y a pas d’amour heureux ». Accompagnés d’une telle recommandation, on ne peut que se fourvoyer et se lamenter, et surtout on se programme pour la souffrance.

Mais il est possible aussi d’écouter d’autres voix, comme celle de l’écrivain Jacques de Bourbon Busset de l’Académie française, lorsqu’il écrit : « Je désire défendre une cause, la cause de l’amour heureux. Elle a des adversaires résolus et, au premier rang, ceux, nombreux qui ont raté leur affaire ». Force est de constater que plutôt que de prendre le risque d’une nouvelle déception ces personnes là se sont retirées du jeu, le grand jeu de la réussite en amour.

Mais une attitude peut-être plus répandue encore consiste à croire que l’amour c’est simple, et qu’il suffit d’avoir la chance de trouver la bonne personne à aimer, ou surtout de qui se faire aimer ! Cependant si l’on observe le nombre impressionnant de couples qui se déchirent et se séparent malgré l’intensité de la rencontre et des premiers échanges amoureux, et si l’on remarque qu’un petit nombre de couples seulement traversent l’épreuve du temps, on se pose des questions…

La réussite en amour, n’est-ce vraiment qu’une affaire de chance ? Car on dit parfois que le mariage est une loterie. Et l’échec, lorsqu’il survient, ne serait que le fruit de la fatalité. Mais ne peut-on pas soutenir plutôt que c’est l’ignorance et les idées fausses qui préparent à l’échec, et qu’un peu plus de savoir, qui apporterait la connaissance des principaux écueils à éviter, permettrait au contraire à chacun de se donner les meilleures chances d’une réussite.
 
#2
C'est très vrai ! En fait on apprend au fur et à mesure, c'est peut-être pour ça que le premier est rarement le bon ! :)