• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Franchir les murs !!

lilasys

Maître Poète
#1
Franchir les murs !!

Loin de toi, loin de soi, loin de ces illusions,
A des lieux, des étoiles, un jour si promises,
Ces jardins enchanteurs où l'ancolie exquise
S'amuse de ces yeux posés sur ces lampions.

Elle a brisé le miroir, pour tuer le ghetto?,
Arrogance est vie, l'espoir est une rue,
Celle d'une campagne des plus inconnues,
Oublier ses origines et ses grands idéaux !

Le besoin, soudain de m'appartenir à jamais!
M'éclater dans un champ de blé mise à nue,
Danser entre coquelicots , bleuets, ingénue,
Ce qui au fond est en nous et ne se tait .

Les songes futiles ne sont d'aucune utilité
Ô ciel ! Ailleurs, un autre monde. Devinez ! étoilé

LILASYS


1ffe25461c1e826fa71ee117a24d112c-1358951495.jpg



 

Vega46

Maître Poète
#6
Il faut se rapprocher des étoiles chère poussière d’étoile Véga46 te le confirme.
Encore une belle envolée féminine à la Lola entre nature et ciel, les pensées vagabondes !.
Franchir les murs que dis-tu, passer à travers !.
Bonne soirée
Bises
Momo
MLCCACTP
 
Dernière édition:

lilasys

Maître Poète
#9
Il faut se rapprocher des étoiles chère poussière d’étoile Véga46 te le confirme.
Encore une belle envolée féminine à la Lola entre nature et ciel, les pensées vagabondes !.
Franchir les murs que dis-tu, passer à travers !.
Bonne soirée
Bises
Momo
MLCCACTP
""Nous franchirons tous les murs à l'encre de nos je t'aime""
Sur cette terre faite de choses immenses qui nous met à genoux
On subira les injures , les coups pris en laisse comme de vieux fous
Mais la liberté est un droit que chacun à l'avenir devant soi sème
bisous mon, MAURICE
unnamed.jpg
 

lilasys

Maître Poète
#14
Zuc tu va cueillir ta belle étoile d'un soir ?
Celle que tu rejoins aux heures divines
Elle t'éblouit de ses écailles de sardine
Le poissonnier persécuté par un ChatNoir?

bisous tout plein !!

coiffure-chignon-beehive-d-audrey-hepburn-breakfast-at-tiffany-s_4651084.jpg
 

luron1er

Administrator
Membre du personnel
#19
Blanchir tes murmures !

Soin de toi, Foin de moi, loin de mes allusions,
A tes vieux, tes belles toiles, d’un tour, je précise,
Des gradins de chanteurs, une mélodie admise,
Ma muse, un dieu décomposé comme un champion.

Elle a ouvert le tiroir, pour retirer son bandeau,
Bienséance d’envies où le désespoir se mue,
Bulles de champagne des plus reconnues,
Omettre l’indigne dans ses grands fléaux.

L’exigence, souvent de te retenir toujours,
M'écarter dans ce chant d’emblé en guise de menu,
Valser comme coq de tes lots, fleuret des nues,
Tourne en rond pour nous nuit et jour.

Mes rêves subtils ne sont qu'une grande futilité,
Au miel d’ailleurs, une autre sonde ! Voyez! Étiolé !