• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Expressions incongrues de la langue Française

LLUMIERELIVE

Moderator
Membre du personnel
#1
Expressions incongrues de la langue Française

expression langue française.jpg


Il existe de ces expressions absurdes, illogiques, incohérentes, qui regardées avec un soupçon de raisonnement peuvent nous laisser ébahis ou pantois.
Aussi vais-je vous rapporter quelques unes de ces inepties.


Mon voisin, non peu fier, m’informait que son rejeton allait fréquenter dès la rentrée prochaine l’école des Beaux Arts…Hein lui répondis-je…L’art n’est t-il pas toujours beau ? Existe-t-il des laids arts, pas des lézards, je veux dire par là des arts laids, des arts moches ???

L’autre jour chez ma fleuriste je voulais acheter une douzaine de roses.
Elle m’a demandé : blanches, rouges, jaunes ?
J’ai haussé les épaules en lui rétorquant que le rose ne pouvait être rouge, que je connaissais le jaune citron, le jaune canari, le jaune d’or mais pas le jaune rose qui virerait sur un ton orangé, …Quant au rose blanc elle ne devait ignorer que le rose comportait du blanc, il y a du blanc dans le rose, enfin du rouge mélangé au blanc qui donne le rose ! A savoir aussi que le blanc ne peut être rose ! Noir c’est noir et blanc c’est blanc !


Au bar du coin alors que je commandais un café, un vieux monsieur réclamait un p’tit blanc…Je m’attendais à ce qu’on lui serve un verre de lait, mais le tenancier a sorti une bouteille de vin qui n’était pas d’une blancheur neigeuse mais d’un jaunâtre translucide tirant plutôt sur la couleur de l’urine…

Il est également de ces locutions idiotes et insensées :

Faire un pied de nez…Complètement loufoque puisque ce sont les doigts de la main qu’on agitent, le pouce rivé sur le nez …Quant à mettre le gros orteil sur le bout du nez il faudrait être contorsionniste et ça suffit déjà de se donner des coups de pieds au postérieur !

Prendre les jambes à son cou…Et bé, là aussi il faudrait être doté d’une grande souplesse et avoir un sens d’équilibre plus que parfait pour ne pas se retrouver vautré à plat ventre par terre !

Soutien gorge : plutôt soutien seins et non gorge à moins d’avoir un goitre et par ce fait être obligé de le soutenir…Quant on va chez le médecin pour un mal de gorge il ne va pas vous ausculter les seins ! A moins que….

Au siècle dernier il était de bon usage de demander la main d’une jeune fille à son père…Hypocrites va ! Comme ci ces messieurs s’attendaient à se voir remettre la menotte de leur dulcinée…Un bout de viande ensanglanté servi sur un plateau d’argent ! En fait ce n’était pas la main dont il s’agissait mais une autre partie de l’anatomie féminine que la bienséance m’interdit de dévoiler.

La lignée des rois et des reines était qualifiée de sang bleu…Ils étaient donc cyanosés ? Fi donc ! Leur hémoglobine était aussi rouge que tout en chacun !

Puis ces expressions que je qualifierai de formulations conditionnées :

Bonjour, bonsoir…comme si réellement on souhaitait une bonne journée ou une bonne soirée à des gens pour lesquels nous n’éprouvons qu’indifférence !
Et toujours avec ce « bonjour » qui entraine le sous entendu d’un « comment allez-vous » il m’est arrivé à maintes occasions de répondre « très bien merci et vous » alors qu’on ne me posait pas la question de savoir si ma santé ou mon moral était au beau fixe…
Mise en garde aussi pour certaines personnes qui vont vous répondre par une nomenclature détaillée des maux qu’elles subissent suivie d’une liste interminable des remèdes qu’elles ingurgitent…Donc oublier le « comment allez-vous » ou vous allez vous ankylosez et sauter d’un pied sur l’autre à l’écoute de ces litanies médicalisées…


A bientôt…s’agirait-il d’un bien trop tôt pour vous revoir…donc en l’occurrence « j’espère de pas vous revoir de sitôt » voir si tôt, donc plus tard même pas vous revoir du tout…

Ca va de soit !

Chez le boulanger
Et pour vous ma petite dame, je vous sers quoi ?
Question stupide, je ne vais pas lui demander une tranche de foie de veau !


Chez le docteur
Comment ça va ? Mal puisque je viens vous voir !


Chez le coiffeur
Qu’est- ce que je vous fais ? Ben pas une séance de balnéothérapie pour sûr !


Au restaurant
Combien de couverts…Une fourchette, un couteau ça suffira vu que je prends juste le plat du jour !


Et pour la fin de cette série non exhaustive :

Des connaissances arrivent inopinément chez vous…
Entrez, je vous en prie (bien sûr on ne va pas leur dire de partir)
Cela me fais plaisir de vous voir (nous ne pouvons pas leur faire savoir que leur visite nous ennuie au plus haut point)
-Vous prendrez bien un verre ?
- Oui, enfin six ou douze si vous n’y voyez pas d’inconvénient, ils sont rangés où ? Nous voulons voir avant de choisir ! Nous allons prendre aussi votre service de table, il est sympa et ferait bien chez nous !
 

LUZE

Maître Poète
#2
non , ce n'est pas si incongru que ça , il faut se reporter à l'origine de ces expressions
prendre ses jambes à son cou , c'est par rapport aux quilles du jeu de quilles qui s'appellent aussi "jambes"
par ressemblance aves nos jambes qu'on appelle quilles aussi
à la fin de la partie , on rangeait ses "jambes" ou quilles dans un sac porté autour du cou et l'on partait très vite ,," pendre ses jambes à son cou" est devenu au fil des ans , prendre ses jambes à son cou ,, voila voila !!!
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#3
art laid "Davidson" peut être
là tu peux imaginer le biker crasseux plein de cambouis et de poussière et sa moto customisée les chromes rutilant et peinture de feu,
mais bon la aussi tu t'égards ce n'est plus que de la frime une moto de beaufs friqués "lol"
je m'excuse si certain en ont une mais c'est souvent le cas, aujourd'hui on est loin du rebelle américain ;)

et oui c'est phrases toutes faites que l'on répète comme ça s'en ce rendre compte que ça na pas de sens
comme avec le mot tomber alors lui il passe à toutes les sauces je ne vais pas toutes vous les mettre
mais juste une ou deux comme :

Tomber nez à nez comme si chaque fois qu'on se rencontre on tombe,
ou encore tomber eneinte heureusement que chaque fois qu'une femme se casse la gueule elle nous pond pas un moufflet
encore tomber en panne d'essence ce qui n'est pas une pane mais juste un oubli

si vous voyez ce que j'veux dire
 

coqhardi

Maître Poète
#4
Tel Bigard et son histoire deux invités arrivent avec un bouquet de fleurs la maîtresse de maison ouvre étonnée < Ah des fleurs > Elle croyait peut être qu'on allait lui ramener un pneu de bagnole félicitations criant de vérités bonne journée