• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Et dans le silence, violence intèrieure.

#1
Et dans le silence, violence intèrieure.
Caché dans l'ombre d'une pensée
Ou dans l'encre d'un stylo
Sentiment de lame glacée
Qui traverse la peau
Pour cracher cette idée
Qui détruit les idéaux
Dissimulé dans l'esprit
Incapable et incomprit


Et dans le silence
Complainte et souffrance
Rester enchainé
Impossible d'oublier
Et dans le silence
Aussi noir que le coeur
Qui attire l'ésperance
La violence intèrieure


Apprendre à rire
Du meilleure comme du pire
C'est mieux que d's'acharner
Ca n'fera rien changer
Et garde un sourire
Faire confiance en l'avenir
Je sais que ça n'sert à rien
Il pleuvra encore demain


Et dans le silence
Complainte et souffrance
Rester enchainé
Impossible d'oublier
Et dans le silence
Aussi noir que le coeur
Qui attire l'ésperance
La violence intèrieure


Pour quoi dire, pour quoi faire
Le soleil c'est couché
Rester là et se taire
C'est mieux que d's'acharner
Ou d'hurler à lune
A la nuit tombée
Dénoncer l'infortune
Si cruelle, sans pitié



Et dans le silence
Complainte et souffrance
Impossible d'oublier
L'être tant aimé
Et dans le silence
Aussi noir que le coeur
Qui attire l'ésperance
La violence intèrieure
Et dans le silence, et dans le silence
Etre ivre d'impuissance, et dans le silence...


Dans l'ombre d'une pensée
De mon esprit toruré
Etre ivre d'impuissance
Rester dans le silence...