• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Epave.

#1
Epave.

Doucement, la nuit approche.
Elle étend son long manteau.
À mes pieds effleure la roche.
Un corbeau se pose sur mon chapiteau.

De tous mes membres,
je tremble.

Lentement, la mer monte.
Elle étend son froid suaire.
M'enveloppe, me ronge, me surmonte.
Prolonge mon long calvaire.

Ma vergue de misaine
se dresse en verge de misère.

Progressivement, la vase avale.
Elle étend sa cyprine pestiférée.
Les mollusques envahissent mes cales.
L'oiseau s'envole vers d'autres contrées.

La lune se lève.
Se détachent de la grève
mes sabords squelettiques
aux contours fantomatiques.

Loïc ROUSSELOT
 
#3
Très déprimant vous n'êtes pas dans votre assiette ???
Tendresse °° Plume D'Ange °°
Si, je suis parfaitement dans mon assiette.
Ce ne sont que justes des petits poèmes.
Chez moi, il ne faut absolument pas prendre mes écrits au premier sens.
Amitiés.
Loïc ROUSSELOT
 
Dernière édition:
#7
Jaime beaucoup cette façon de décrire votre ressenti, votre écriture est superbe, jai adoré !
Merci pour votre passage sur ma page j'ai grandement apprécié
Amicalement
Katy-Ann