• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

En ces années-là 1958

#1
En ces années-là 1958

Prose

Confidences écrites de 1968
concernant un de mes professeurs de comptabilité!
Elle était extrêmement sévère
Elle notait que les opérations fausses
les notes allaient en dessous de zéro :

J’aime ce passé
Qui me donne le présent,
J’aime penser
Aux souvenirs d’antan !

Que de fois j’ai désiré
Ce maintenant !
Que de fois j’en rêvais
En l’espérant !

Et voilà qu’aujourd’hui
La bataille est gagnée
Je récolte les fruits
D’un hasard bien manié !

Je suis fort étonnée
Qu’on puisse à moi s’arrêter
Tout est si bien mené
Que je crois encore rêver !

Je donne bien sûr
Mais pour rien je le jure
Car un rien qu’on me fait
C’est un tout qu'on me donne !

Mon coeur est trop petit
Pour les perles qui l’habitent
Mais chacune reçoit un tout
Il ne me reste un rien
Mais c’est déjà beaucoup!

Quand on puise dans l’Âme
L’amour qui veille
On ne tari jamais sa source
Qu'il y règne !
__
Aujourd’hui,
Je ne regrette rien, je suis restée la même!

Polymnie2, ce 19 Novembre 2020



 

Agatha

Maître Poète
#3
en 58 je suis heureuse pour toi
moi j'avais 15 ans et j'avais déjà subi et vu le pire
et déjà je voulais mourir
je regarde les enfants battus à la télé et tout remonte
merci poly
 
#4
C'est bien de rester fidèle à soi-même !
1958 ;; c'est loin et pourtant si proche encore


douce nuit à toi Poly
Plus on est fidèle et plus on est proche!
Je l'ai mieux connue après le décès de son mari!
partageant des repas chez elle ou chez nous!
Les affections durent chez moi comme chez celles
rencontrées par la suite!
On ne peut oublier!

Merci Tyna, bises Poly
 
#5
en 58 je suis heureuse pour toi
moi j'avais 15 ans et j'avais déjà subi et vu le pire
et déjà je voulais mourir
je regarde les enfants battus à la télé et tout remonte
merci poly
Que veux-tu la vie a ses supplices
Pourquoi? parce-que….
est-ce un signe?

Moi j'ai été prévenue à 7 ans
Une voix ma parlé ! "tu vas souffrir dans la vie"!
Je l'ai cherchée partout dans la pièce! je n'ai rien vu!
Je n'ai rien cru! et même oubliée, perdue!
Cela m'est revenu lorsque mon mari nous a quittés
pour divorcer!
mais personne n'était au courant! je n'ai rien dit
à l'âge de 7 ans!

Merci à toi, bisou, Poly
 

Polymnie2

Maître Poète
#7
Poly tu entends des voix attention de ne pas finir sur le bûcher je rigole 58 que de choses on changeait en 6O ans bravo amicalement Kinkin

Et oui, déjà, j'étais prévenue!
je ne peux donc rien dire sur les méandres
de ma vie, car en 82 ou 1983, elle est revenue
l'espace d'une question!
A la veille de ¨noël, j'allais chercher ma nièce,
celle que j'ai élevée qui allait à la danse à Tlse!
Toutes les rues de Toulouse "sens interdit"
j'étais perdue, énervée! je vois tout à coup mon
mari se garer devant moi, il faisait sombre!
J'ai klasonné, j'étais tout près de l'adresse
et il m'a indiqué le chemin.

En reprenant le volant j'ai dit fort :
Pou(quoi je souffre? jusqu'à quand je vais
encore souffrir?
Une voix m'a répondu : "porte ta croix"!

Et qu'est-ce que c'est que je porte?
je ne fais que cela!
en colère j'ai répondu!

Et c'est par la suite que je me suis souvenue
de mes 7 ans!
Ensuite plus rien!!!

Après c'est en 93 qui a duré 2 ans
elle est partie sans que je me souvienne
m'en être aperçue

Et oui, en soixante ans !

Une autre voix fabriquée par les hommes
se voudrait être ma voix?
mais seulement malgré avoir essayé de
se faire femme Irma, cela ne marche pas!
Elle m'a proposé de me donner un don!!!
moitié endormie, j'étais très claire en l'esprit
je l'ai refusé!
Heureusement, car elle en aurait profitée,
ce qui ne va pas n'on plus c'est que ma voix
sort de mon oreille, toujours la même,
celle du cœur et ne s'entend pas du dehors!
ne gêne en rien mon travail!
car lorsque je parle, la "ligne" est occupée
on ne peux être deux pour parler!

Jeanne-d'arc, le feu doit être terrible
loin d'être les feux de l'amour!

Merci à toi Kinkin, amitiés, Poly
 

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#8
moi je ne sais pas chui né en 68, un cocktail Molotov dans mon biberon, la radio qui disait la voix de son maître c'est lui, et le bruit des manifs;)
 
#10
moi je ne sais pas chui né en 68, un cocktail Molotov dans mon biberon, la radio qui disait la voix de son maître c'est lui, et le bruit des manifs;)
Note que nous ne sommes pas loin de 68 à St Lys!
Lorsque teinte a marre se fait entendre, surtout le soir et tôt le matin!
Un bruit de casserole remplie de marrons grillés, secoués, coupe l'angélique nuit pour certains!

Merci Zuc, amitiés, Poly
 
#13
Je n'ai pas répondu à ce message
parlant car chaque fois que je l'écoutais
une bande me poursuivant me déconcentrait
C'est en te remerciant sur le poème d'un autre
poète que j'ai compris!
Que la chanteuse, avait difficile à dire le
"je t'aime"! avalait une grosse boule d'angoisse
et que cette chanteuse me rappelait quelqu'un!

Il est difficile de suivre un exemple quand le coeur
n'est pas là!
Ton message muet, dit tout dans le partage!!

Bisou, poly
 

Polymnie2

Maître Poète
#16
Rien n'est pareil entre femme
Elles se comprennent mieux
et arrivent à sortir l'émotion
ou les émotions en parfait
accord!
Elles ne craignent pas
de rentrer dans le miroir
du non connu.

N'ont pas un avenir bousculé
ensuite.

Bisou, Poly