• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Elle était mon autre moi

Cortisone

Maître Poète
#1
Elle était mon autre moi
Ma petite Madeleine
Notre trait d'union : le foie
Si grande est encor ma peine

Je n'ai pas pu t'apprécier
A un mois tu es partie
De moi ils t'ont détachée
Nous aurions été amies

Toujours je te pleurerai
De toi je ressens le vide
Soixante douze ans après
Je te pense si candide

Bientôt je te rejoindrai
Et là tout contre mon coeur
Très fort je te serrerai
Tendre moment de douceur


 

rivière

Maître Poète
#5
Bonjour Gaby,
j'ai été émue jusqu'aux larmes en te lisant.
Je ne peux reprendre les propos si justes de Samsara "l'émotion est palpable".
J'adore la Grâce et la tendresse qui sont en toi, quand tu conclus :
"Et tout la haut contre de mon coeur/Très fort je te serrerai/
Tendre moment de douceur".
Je suis avec toi dans ton chagrin.

Bonne journée.
Gros bisous.
Sophie
 

Cortisone

Maître Poète
#6
Bonjour Gaby,
j'ai été émue jusqu'aux larmes en te lisant.
Je ne peux reprendre les propos si justes de Samsara "l'émotion est palpable".
J'adore la Grâce et la tendresse qui sont en toi, quand tu conclus :
"Et tout la haut contre de mon coeur/Très fort je te serrerai/
Tendre moment de douceur".
Je suis avec toi dans ton chagrin.

Bonne journée.
Gros bisous.
Sophie
Merci très chère Sophie de ta douce appréciation. C'est un manque qui m'a poursuivie toute ma vie car cette parien de moi m'a été arrachée.
Sincères amitiés
Bisous bisous
Gaby
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#7
il y a de"s peines que le temps ne peux effacer,
et pour un instant pour toi, je veux bien espérer que cet "à haut" existe