• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

DANS LA GRANDE PRAIRIE

LLUMIERELIVE

Moderator
Membre du personnel
#1
DANS LA GRANDE PRAIRIE

Faudrait-il espérer la mort plutôt que de la craindre,
Me guérir de ces maladies où se mime la chute
En des mouvements convulsifs, saccadés, désespérés,
Me conjurer de tout vertige à me mener à plaindre
Ceux qui ne savent annihiler les sanglants échos de lutte
Faisant taire les murmures de l’univers endeuillé ?

Savoir défricher mon âme sans être accablée d’avenir,
N’avoir le présent que pour seul et unique bagage,
Me dépouiller du passé dont l’existence n’est plus,
Respirer au rythme des secondes à m’en épanouir,
Me laisser emporter par les vents au gré des nuages,
Ne songer aux lendemains qui ne sont encore venus ?

En cette citadelle où le temps dévore les regrets,
Entre les murs de cette forteresse où le roi s’ennui,
En ces ondes prophétiques, en ces rives aux écoutes,
J’apprends que l’imagination dose mes peurs en secret,
En les cheminements du temps, sur cette grande prairie,
Pourrais-je quérir un marchand d’espérance sur ma route ?

En cette liaison humaine au naufrage de pensées,
Fautes et erreurs m’ont confondue de vérités profondes,
Aussi le bonheur envisagé ne s’atteindra jamais,
Les plus grands maux se dissimulant en de faux supposés.
Chacun de se perpétuer dans le regard du monde,
Chacun de se refléter aux doux mirages de projets

.
 

VieilArt

Nouveau poète
#2
C’est vraiment très beau, un beau poème que j'admire, c'est vrai certains craignent la mort, et d'autre la demande mais elle ne vient pas, elle ne répond pas à leur appel... pour l'instant bien sur... c'est très beau bravo
 

lyseron

Moderator
Membre du personnel
#8
Oui il faut être corps et âme avec le rythme du monde pour comprendre le sens de la vie sans en craindre les aboutissements emplis de mystère....bisous et merci pour ce bel écrit menant à la réflexion....Lys