• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Concours actuel CONCOURS vers d'autres lendemains

LLUMIERELIVE

Moderator
Membre du personnel
#1
CONCOURS : « Vers d’autres lendemains»
Du 8 mai au 28 mai
Résultats 3 juin


autres lendemains.jpg

Tout d’abord je tiens à remercier les créa poètes qui ont accepté de faire partie du jury et par ce fait me donner la possibilité de mettre en ligne ce concours !

Thème :
Vers d’autres lendemains


Consignes :
Forme libre (métrique (nombre de pieds) et alternance de rimes masculines/féminines non imposées)


Rimes croisées (ABAB)
4 à 6 quatrains


Attention à l’orthographe, à la ponctuation et aux répétitions !

Attendre les résultats avant de poster les poèmes participants sur votre page.
Chaque concurrent pourra envoyer trois poèmes.
Les hors concours seront limités à un par auteur.


Envoi de vos participations sur ma MP

*****************
1 Vers d’autres lendemains

Dans la nuit observant l’espoir dans le silence
À l’ombre de la lune, elle veille aux chemins.
Chaque pas, qu’elle fait l’a conduit en cadence
Et le jour avenant vers d’autres lendemains.


Le sentier qu’elle suit la mène dans la vie.
Sans défaut épousant l’antre d’un bel amant
Car du soir au matin, ils n’ont plus pour envie,
Que le regard joyeux d’un avenir aimant.


Je revois chaque fois la prairie animée.
Quand le destin viendra réveiller tous les vents
Dans nos cœurs survivra la raison estimée
D’une fée éclairant sous le ciel les vivants.


Nul ne peut du regret obtenir la richesse
Que possède l’humain dans le creux d’un foyer.
Dès demain, on reçoit cet esprit pour sagesse.
Une joie enivrée où l’on vient festoyer.


**************

2 Et si demain m’était aujourd’hui conté,

Et si demain m’était aujourd’hui conté,
J’oublierai de suite ce triste confinement,
Pour de plus belles histoires à raconter,
Pour atténuer notre trop fort abattement.


J’en attends avec d’autre l’union de solidarité,
Que nos dirigeants comprennent la vie courante,
Et qu’ils fassent preuve d’un peu d’inventivité,
Pour changer cette atmosphère si pesante.


Que le terme d’égalité ne soit pas un vain mot,
Que l’argent de tous, réparti d’une façon équitable,
Et qu’on puisse atténuer tous les mauvais maux,
De l’ensemble du peuple, surtout des plus misérables.


Il faut que les désagréments nous servent de leçon,
Nous avons su nous priver un temps de tout le superflu,
Nous savons que nous pouvons vivre d’une autre façon,
Prendre toujours le meilleur et surtout éviter le reflux.


Nous avons vécu une période de cauchemars,
Remplaçons là par une belle vie sans trêve,
Des réflexions, n’en faisons pas un triste bazar,
Développons pour nos enfants un avenir de rêve.


************
3 Mots pour maux.

Hier, je pensais à la vie de demain,
Je rêvais d’être l’avaleur de maux,
Les endiguer avec mes deux mains,
Pour juste la valeur des mots.


Aujourd’hui, je n’en vois pas la fin,
Essayant avec mes mots de sot,
Un humour dont ici tous ont faim,
Et les mettre en mon seau de maux.


Aux termes du parlement,
En un simple mot !
Mettre un terme à qui parle, ment,
Et estompe tous nos maux.


Il devrait prendre à mon envie,
L’avis des mots,
Pour les maux de la vie
Et l’avenir de nos marmots.


Pour eux, rebâtir un espoir,
C’est l’esprit des mots,
Qu’on tente d’apercevoir,
Pour le prix des maux.


A l’heure du pastiche,
Entendre des mots anti-maux,
Et que personne ne triche,
Voulant sortir des exquis mots.


En ces mois de dure trêve,
J’écris en lettre l’humour,
En moi, pour demain, je fais un rêve
Et je crie : Gaîté, Rires et Amour,
Toujours.


Note de l’auteur : Contrairement aux consignes, les lourdes répétitions des mots et des maux sont volontaires afin qu’éclate la conclusion.


********************

4 Une heure pour des lendemains


Je l'observe, cette douceur me semble si fragile,
Mon amour, mon enfant, ma vie, mon sang,
Cet oiseau aux ailes déployées douces et agiles,
S'envole, apeuré vers ces lendemains naissants,


Je l'aime à en mourir mais comment lui dire,
Les demains sont joyeux ou peut être glissants,
La réussite dans ce monde est un empire,
Parfois une désillusion pour les remplaçants,


Une force émane auréolé de passion, de rage,
Dans la profondeur de ses yeux bleus, violets,
Son avenir se joue en un entretien sur une page,
Tournée vers la fenêtre, elle semble prise au collet,


Je prie, moi sa Ma maman dans cette période de crise,
Moi qui la religion est un sujet hautement tabou,
Il est fou d'imaginer un rejet de sa matière grise,
Pour des lendemains ouverts, touche-à-tout,


Mon cœur bat, j'imagine le sien si petit encore,
Elle qui parle en dormant , fait un discours la nuit,
Pas de repos dans son cerveau, la jarre de Pandore,
Je voudrais une bonne fée sur son sommeil, à minuit.


****************
5 Est ce parce qu'ils y ont crus ?


Quand Cro-Magnon implorait les cieux,
Pour que la chasse soit bonne,
Déjà brillait son œil malicieux,
Pour qu'un autre demain foisonne,


Quand l'esclave chantait,
Pour oublier sa lourde chaîne,
Déjà en rêve l'espoir enfantait,
Pour que la liberté s'égraine,


Quand le manant priait dieu et tous les saints,
Pour un oui, pour un non, dans l'ignorance,
Déjà l’œil du démon en lui formulait ses dessins,
Pour qu'un jour l'horizon se couvre de garance,


Quand les Hommes firent la révolution,
Pour réclamer du pain et la république,
Déjà ivre exultait la population,
Pour un avenir meilleur et politique,


Est ce parce qu'ils y ont crus ,
à tous ces lendemains qui chantent ?
Est ce parce qu'ils furent si souvent déçus,
Que leurs voix encore nous hantent ?


Est ce parce qu'ils furent déçus, à tort
Que le monde se fit égoïste ?
Est ce par ce qu'ils y ont crus si fort,
Que je me veux encore anarchiste.


***************
6 Illusoire demain

J'ai tant rêvé tu sais
De ces pas vers demain,
Ces pas que l'on ferait ;
De ta main dans ma main.


J'ai tant rêvé tu sais
Fondant sous sa douceur,
Au refrain qui posait
Des notes en couleur;


J'ai tant aimé le ton si bleu
Du firmament
J'ai tant souhaité le feu
De ton regard troublant


J'ai cru voir un toujours
Mais c’était illusoire
Les notes de l'amour
N'ont pas écrit l'histoire


J'ai rêvé tant de fois
A ce tendre dessein
Qui guidait nos émois
Vers d'autres lendemains...


**************

7 Lendemains de l'amour !

J'aime ces matins sur ta chevelure blonde,
Tous ces demains qui m'impatientent Amour,
Tes lèvres ardentes que tendresse sonde,
De ma langue taquine à l'aube du jour,


Quand le rai de lumière coquin dessine,
Le galbe d'un sein sous la soie du drap,
Je rêve à tous ces lendemains que je devine,
M'éveiller ma douce princesse Alexandra,


Caresser ta peau de ma main curieuse,
En recherche du Graal pour notre confort,
Parcourir tes jambes qui se font frileuses,
Le temps est la vie, et la vie est un trésor,


Aimes-moi! Mon ange, des jours et des lunes,
Dis-moi! des oui, des toujours, des lendemains,
Mêles ta peau à la mienne, même sans fortune,
L'amour est ce cri quand on joint nos mains.


**********

8 Les deux mains pour les sourds !

L'avenir opaque apparait comme un lointain paysage,
Un horizon fait de promesses ou des plus obscurs,
Un toile morte ou un éternel et infini voyage,
Fait de lendemains où se calque à nos yeux l'azur,


Certains font des projets pour des années, des lunes,
D'autres pour monter aux cieux , ou sur des podiums,
Chacun fait ses rêves soulignés de son encre d'infortune,
D'autres, sous les cauchemars se parfume d'Opium,


Insaisissables lendemains, désirés, camouflés sous la brume,
Ceux que l'on ignore et trace demain et toujours le chemin,
Le coeur en bandoulière, bat trop fort et se consume,
Pour ces enfants que l'on fit naître, et on meurt de fin,


On use nos mains, use le regard sur cette fichue pendule,
Elle nous tient debout ces nuits perdues, fond de désespoir,
Et demain ? Et encore demain, dire sans peur du ridicule,
Que ce monde est fou, notre drapeau n'est plus notre étendoir,


On avance encore, comme si on nous tendait une carotte!
Mais notre vraie ambition est pure, c'est nos enfants
Même le plus ignorant sait que certains vivraient en grottes
Pour un futur meilleur, à ceux dont les veines portent notre sang.


*************
9 Espérons

Jamais nous n'aurions cru vivre un tel cauchemar !
L'affreux virus qui nous a déclaré la guerre
Contamine et tue Jeunes et Vieux sans égards,
Hommes et Femmes, riches ou dans la misère.

Nous saluons le grand dévouement des soignants,
L'investissement de certains corps de métiers.
Sortons tout en restant prudents et vigilants,
Profitons de la vie mais toujours protégés.

La crise sanitaire et celle économique
Affaiblissent le pays, créant du chômage.
L'ambiance est anxiogène, loin d'être idyllique,
Et beaucoup d'activités craignent le naufrage.

Malgré la peur, soyons confiants en l'avenir,
Dessinons d'autres lendemains avec le cœur,
Nourrissons nos pensées d'envies et de plaisir,
Si on n'espère pas, on meurt de l'intérieur.










 
Dernière édition:

zuc

Administrator
Membre du personnel
#3
Je me suis permis de Mettre en gros Concours devant le titre pour qu'il soit bien visible
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#9
et poètes réveillez vous sinon vous allez rater votre lendemain, un petit poème pour le CC et peut être un lendemain qui chante auréolé d'une médaille qui sait ???
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#13
les lents demain seront rattrapés par leur passé, même s'ils courent vite aujourd'hui ;)
 
Dernière édition:

zuc

Administrator
Membre du personnel
#17
je crois que l'on se dirige vers un autre lendemain, je dirai même un surlendemain, de surlendemains, de surlendemains, en gros je crois qu'il faut si le nb n'atteint pas 10 poèmes repousser de quelques jours le dates du cc, car avec la fin du déconfinement certains créapoètes ont peut être la tête ailleurs :)