1. Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
    Rejeter la notice

Résultat du concours Concours : du 5 au 15 /10/ 2017 « Je mets de la couleur dans ma vie... »

Dans 'Concours de poésie' Réponses: 16 | Affichages: 589

  1. Lyseron7

    Lyseron7 Maître Poète


    [​IMG]


    Concours : du 5au 15 Octobre 2017

    ( Envoi de vos écrits sur ma MP...Merci )

    Résultats : 17 Octobre 2017


    *

    Thème : « Je mets de la couleur dans ma vie... »
    Le mot couleur peut être pris au sens propre comme au figuré …


    Contraintes :


    Rimes alternées ( abab )

    mais respectez l'alternance des rimes masculines / féminines ( ou vice et versa )

    Attention ! A l'orthographe, aux accords de temps, à la ponctuation...
    Ecrits non signés


    *
    Vos poèmes seront notés et commentés avec la plus grande impartialité et dans le respect des contraintes ci-dessus
    Chef du jury : Lys

    ( Si vous désirez être juges, n'hésitez pas à me contacter sur MP...Merci )


    *

    A vos plumes arc-en-ciel !

    *
    *


    Résultats du concours

    *


    Médaille d'Or ….............Philaly..............10 /10

    Médaille d'Argent.........Polymnie2 …......9,93/10

    Médaille de Bronze...... Polymnie2..........9,50/10

    *

    Bravo ! à tous,
    Aux Hors concours,
    un petit plus pour les médaillées
    Merci de nous avoir enchantés...
    Lys



    Rendez-vous pour un nouveau concours sur la page de LLUMIERELIVE

    *
    Participant(e)s

    ***************


    Lucie Mathis.....9,35/10

    M/F bien alternées, en rimes riches de plus!
    Un seul point noir: égrenés son é/renais son ai
    "leurs halos"Personnellement j'aurais écrit "l'orange" et non "le orange",
    j'aime particulièrement les deux premiers quatrains
    C'est vraiment très beau, belle osmose entre les couleurs et vous.
    Alternance rimes M/F respectée
    ( Attention ; égrenés et renais : son é et ê)
    ( un mélange de couleurs )

    1 ... Les couleurs et moi

    Couleurs lumineuses, je peins mes réflexions
    Une palette, tant de choix et tant d’histoires…
    Avec l’essence de mon être, j’entre en connexion
    Avec mon pinceau, je retrace ma trajectoire.

    Flamboyantes ou bien monotones, leur halos
    Recèlent un possible secret, une espérance…
    Parfois acryliques, elles deviennent méli-mélo
    Sur la toile, elles peignent une tolérance.

    Le jaune m’évoque l’or et le soleil, l’été sera indien
    Le bleu, le ciel et la mer, dans cet océan je plonge
    Le orange, le crépuscule, de l’horizon il est gardien
    Le rouge, le feu et la passion, avec lui la nuit se prolonge.

    Le vert m’évoque Mère Nature, les instants égrenés
    J’aime me réfugier sur cette colline et la dépeindre
    Un petit coin de paradis, un repère où je renais
    Un mélange de couleur aquarelle pour me peindre…


    ********

    Luron1er.....7,65/10

    3ème quatrain: que des masculines
    4ème et 6ème quatrains en M/F alors que le reste est en F/M
    "jusqu'aux joues". Fort amusant, un humour et jeux de mots bien colorés
    Çà c'est une bonne « cuite ! »
    Alternance rimes M/ F respectée ( sauf entre vos: 3, 4,5 et 6ème quatrains )
    ( et mangeai )


    2 ... Après le resto, j’en ai vu de toutes les couleurs.


    Aujourd’hui avec des jeunes, je déjeune en jaune,
    Je risque bien d’attraper un œil au beurre noir,
    Bécaud disait, qui a volé l’orange, la faune,
    J’en prenais aussi de nombreux bleus, à avoir.

    Aussi, j’aurai pu, bien sûr, les mettre à l’amende,
    Et mangeais l’abricot sur la table acajou,
    Les p’tites olives à la moutarde de ma commande,
    J’en devins ainsi de peur tout vert jusqu’au joues.

    Croquais ce bleu canard avec un bon bordeaux,
    Meilleur qu’une fausse grenadine lie de vin,
    Fraise ou framboise, teint fuchsia en carafe d’eau,
    En trouille que la citrouille en légume devint.

    Mais heureux, ce fut des carottes cuites au chaudron,
    Accompagnées de vert poireaux et de tomates,
    Pour finir, glace cerise-vanille en escadron,
    Vert pomme, on m’offrit un vert tilleul pour l’épate.

    Je fus d’un gris anthracite en voyant l’ardoise,
    Y ’en avait pour deux briques, j’étais bien marron,
    En bleu ciel, le bleu me nuit de manière sournoise,
    Restait blanc quand mon bleu azur change le citron.

    J’étais émoustillé par l’avocat kaki,
    En plus l’auburn de l’aubergine ou pervenche,
    Me mettait une prune, mais allez savoir pour qui ?
    Sous mes cheveux poivre et sel, l’histoire déclenche.

    ********

    Lucie Mathis......8,75/10

    Respect des consignes et de plus en rimes riches, belle appréciation des couleurs
    J'aime beaucoup, en peu de mots vous nous envahissez d'une harmonieuse quiétude,
    Nous faites ressentir le bienfait des couleurs.
    Alternance rimes M/ F respectée.


    3 ... J’apprécie les couleurs

    J’apprécie les couleurs
    Et leurs nuances infinies
    Elles dissipent la douleur
    Elles exhalent l’harmonie.

    J’apprécie les couleurs
    Celles qui explosent de joie
    Celles qui propagent la chaleur
    Celles qui éclairent la voie.

    J’apprécie les couleurs
    Celles qui illuminent ma toile
    Celles qui expriment mes valeurs
    Celles qui brillent comme l’étoile.

    Les couleurs sont partout
    Elles m’excitent, elles m’irritent
    Elles reflètent mes atouts
    Et les rêves qui m’habitent…


    ********

    Yves de Fonjerac.... 8,50/10

    Attention à l'alternance: tout en M/F sauf le 2ème quatrain en F/M
    Les répétions de vert/jaune/rouge/rose ne semblent pas un problème,
    jeux de mots...très agréable lecture
    Bien narré. Des répétitions de couleurs mais qui en fin de compte
    ne sont nullement dérangeantes...Bravo !
    Alternance rimes M/F respectée ( sauf entre vos : 1, 2 et 3ème quatrains )


    4 ... Ma vie en couleurs.

    Quand j'étais un jeune blanc-bec
    J'avais tellement la mer verte
    Que pour ne jamais être à sec,
    Oui, je cultivais la fée verte.

    J'ai attrapé la fièvre jaune
    Alors que j'étais casque bleu,
    A l'époque du péril jaune,
    Mais je n'étais qu'un petit bleu.

    Puis je suis devenu col bleu.
    Alors ce n'était pas tout rose.
    Je me suis fait beaucoup de bleus
    Pendant la cueillette des roses.

    Je me suis inscrit chez les verts
    Mais j'ai franchi la ligne jaune.
    Ils m'envoient au diable vauvert,
    Brisant la grève comme un jaune.

    On me payait en billets verts.
    On m'agitait le chiffon rouge,
    Avec des volées de bois vert,
    Car je buvais beaucoup de rouge.

    J'ai dans les veines du sang bleu,
    Ça me fait parfois rire jaune.
    Suis devenu vrai cordon bleu,
    Toujours après un petit jaune.

    Très âgé mais encore vert,
    Je vois toujours la vie en rose.
    Depuis je me suis mis au vert.
    Où je vois des éléphants roses.


    ********

    Urbain fatewa mara..... 7,40/10

    1er quatrain que des rimes masculines....J'ai rejoint et non j'ai "rejoignit"!
    Une belle personnalité, toute en couleurs
    Belle analyse de vous-même toute en couleurs
    Alternance rimes M/ F respectée ( sauf dans votre 1er quatrain : rimes toutes masculines,
    ainsi qu'entre vos votre 1er et 2ème quatrain)
    Attention ! : peu de ponctuation.
    ( connaître ) ( Holà ! J'ai rejoint le rang ) ( Le monde s'illumine de vert )
    ( mettre plutôt : une bonne petite place )
    Je n'ai pas saisi le sens de vos 2 derniers vers : 5ème quatrain,
    ainsi que le dernier vers de votre dernier quatrain....Dommage !


    5 ... Je suis un arc-en-ciel.

    Tous les jours, oui, je suis un arc-en-ciel
    Ma vie infatigable ayant multiples couleurs
    Je cherche à connaitre les limites du ciel
    Puis je console les matins mes douleurs

    Tantôt j'ai les yeux blancs, clairs et brillants
    Tantôt ils roussissent seuls comme la braise
    Et mon regard devient presque mobile et grillant
    Loin de mes pas, se retrouvent des belles fraises


    Mais mon être adore les vents des feux
    Qui s’envolent comme une balance
    Holà ! J’ai rejoignit le rend des dieux
    Puisque les autres étaient en avance


    En rendant ma vie jaune plus que rayons
    Je me propage sur le paysage en lumière
    Je dessine une rose avec les jolis crayons
    Où je vois traverser une minable rivière


    Quand il fait jour, le monde s’illumine du vert
    Et que chacun se cherche une petite bonne place
    Pour connaitre si je demeure un homme divers
    Car tous les jours mes dents forment une glace


    Qui je suis ? Trop de couleurs dans mon portrait
    Les voisins sentent mon odeur plus qu’une violette
    Et moi je crayonne mon chemin avec les traits,
    Un itinéraire me traînant sur le passage des roulettes


    ********

    Urbain fatewa mara..... 7,36/10

    1er quatrain: que des masculines
    3ème quatrain en M/F et le reste en F/M, attention à l'alternance
    "ma voiture....repose ses roues"
    Vous avez amplement raison de mettre des couleurs dans la vie
    Couleurs, lucidité et souffrance s'entremêlent
    Alternance rimes respectée ( sauf dans vos 1er et 3ème quatrains :
    rimes toutes masculines ) ainsi qu'entre vos 2 et 3ème quatrains )
    ( part en vacances ) (cependant en un seul mot )
    attention ! Très peu de ponctuation.



    6 ... Sans les couleurs, ma vie dans la souffrance...

    Les couleurs activent la beauté
    Chemise blanche, pantalon noir
    Comme un ciel dans sa nouveauté
    Et Chaussures noires, tous les soirs

    Je me déplace pour voir la lune verte
    Mais ma vie, comme un arc-en-ciel
    Part en vacance pour la découverte
    O les cieux ! Voilà le plus beau ciel

    Ma veste est étouffée de couleurs
    Me fait dinguer sur le chemin d’amour
    Mon cœur rouge ainsi la colère et la douleur
    Bat comme les bruits féroces d’un tambour

    Sans les couleurs, ma vie dans la souffrance
    Et mes yeux dans l’ornière deviennent malheureux
    Et voici, le bleu est très préférable en France
    Mais je garde toujours mes sentiments douloureux

    Dans le garage ma voiture avec sa robe grise
    Reposent ses roues sur le gazon taillé
    Ce pendant le monde se trouve en crise
    De couleurs, je vois les horizons détaillés


    ********


    Urbain fatewa mara......7,75/10

    L'alternance est respectée dans les couleurs de ce caméléon
    A la recherche de vous-même et de votre destin, à travers les multiples
    couleurs de la vis, je sens votre « mal être » et en suis émue.
    Alternance rimes M/ F respectée ( sauf entre les 3, 4, et 5ème quatrains )

    ( Peu de ponctuation )


    7 ... C'est moi le caméléon

    Tantôt je me suis bleu
    Quand je viens en France
    Je suis comment ? – Parbleu.
    Avec toutes les souffrances

    Tantôt je suis si blanc
    Comme une bouffée de fumée
    Disparue se battant les flancs
    Sans aucun mal, ma vie parfumée

    Tantôt je suis assez vert
    Plus que Hulk, je quitte ma maison
    Avec mon sortilège que j’ai découvert
    Ma force s’énerve et s’évade de la prison

    Tantôt je suis extra et noir
    Portant la robe des obscurités exaltées
    Comme un hibou qui adore le soir
    Je détermine ma position alitée

    Tantôt je suis jaune sombre
    Comme une feuille morte
    Je ne sais quel nombre ?
    Les termites rongent la porte

    Tantôt je suis beau et violet
    Bousculant les plantes des lisières
    Juste devant le premier volet
    Je me retrouve dans une frontière

    Tantôt je suis rose et amoureux
    Où les couleurs se mélangent dans
    ma vie
    C’est bien pour moi un moment douloureux
    Mais je cherche une eau de survie.

    ********


    Iboujo.... 8,50/10

    Alternance respectée, quelques vers un peu trop longs,
    cet éventail de grisaille manque un peu de couleurs à mon gré
    J'aime cette mélancolie unicolore, et ses demies-teintes.
    Le gris est le mélange de toutes les couleurs qui devient un ton neutre,
    convenant parfaitement à vos états d'âmes actuels ...
    Alternance de rimes respectée ( sauf entre le 4 et 5ème quatrain )


    8 ... Perception visuelle

    Toute couleur existante est le témoin de nos destinées
    Elles colorent, imprévues ou volontaires au gré du temps
    Elles vont du Blanc à la mort de l'Anatidae , tristes, gaies, innées,
    Se jouant de l'homme, d' un arc- en-ciel de tons intemporellement.


    Ce soir, le gris de la mine de plomb de mon crayon s'envole
    Mon teint grisâtre, comme celui d'une inter saison agitée
    Un jour de grand vent, où les édredons argentés s'affriolent
    Régnant sur la robe souris des pavés, luisants sous l'abattée...


    Gris comme la souris que Grisou le matou essaie de choper
    Pendu au cou, Le gri-gri d'une brousse adhère , une amulette
    Qui ne me quitte jamais, racontant l'Histoire du Pays Sarakolé
    Tel ce vin d'Algérie, un Gris de Boulaouane, la bise de sable m'entête


    Grisée par Eole, mon long manteau dont la couleur s'endeuille
    Fait grise mine, un ton porté en demi-deuil, un réfléchi de miroir,
    Je suis loin de la légèreté d'une Grisette, ayant la tête qui effeuille !
    Le vent est si lourd sur mes épaules, un âne Gris et son bât surmontoir,


    Un héron cendré perdu, suit, volant en V, des mouettes en éventail
    Marchant dans un clapotis constant, je rejoins la maisonnée
    Le voiture restée au garage, mais où ai-je mis la carte grise en ôtant le chandail ?
    Une journée bien mouillée, je me presse d'allumer des tisons pour la cheminée.


    ********

    Polymnie2........10 + 9 = 9,50/10

    Médaille de Bronze

    Alternance respectée, très belle évocation, bravo !
    J'aime votre style, la façon dont vous nous livrez vos ressentis...
    Vous m'avez embarquée en douceur vers le berceau des couleurs de Dame nature...
    Alternance rimes F /M respectée.


    9 ...Promenade arc-en-ciel

    Dans la douceur, sous un ciel bleu voilé d’espérance,
    Je pénètre le grand jardin aux teints d’un fin pastel,
    Encore en pyjama fleuri au goût de l’errance
    Pour ne pas effaroucher l’autel !


    Pas de cotillons ni chaussures plates,
    Des chaussons sable pour feutrer le temps
    Sans réveiller les pétales aux couleurs qui se hâtent
    De nacrer la nature, perlant son ton saison pour longtemps !


    Mon regard sur découvertes aux chansons qui naissent,
    Sur les champs, pignons de ville, basanés de beautés,
    Un coin réservé aux essences me caresse
    D’un vermeil à feu peint la royauté !


    De fins tutus ocrés s’élèvent bordés de dentelle,
    La Grâce nuancée suivie d’un rai d’or attire ma main
    Qui, avec même don, cueille en ciboire la chanterelle,
    Sous mes pieds le brin vert se frise, l’air rigole tel un gamin !


    Mon haleine blême se tait quand, un bolet noir, fier me nargue,
    Bien caché dans la haie, n’était pas là hier soir la vive apparition !
    D’un marron sombre, ce cèpe bronzé lissé, glisse et targue
    Qu’il est le meilleur pigment de l’infinie répartition.


    Surprendre ce qui sort tout coloré de terre, connaître le noble,
    Entre pommes, les poires, le multicolore en scoubidou,
    C’est choisir tous fruits, veines sang du vignoble,
    Déguster un errant immaculé moelleux si doux !


    Je pars, guillerette, nimbée de lumières,
    La douceur d’un rai fléchit, le zéphyr devient baiser,
    Bercée par le panier, tenu en bracelet sans bannière,
    Qui fait le-va-et-vient tout argenté de sons fraisés !


    ********

    Polymnie2.....9,93/10

    Médaille d' Argent

    Respect des consignes dans ce tableau de maître!
    Une splendeur poétique digne de nos grands poètes romantiques,
    tels que Lamartine, Victor Hugo et bien d'autres...J'ai adoré...
    Vous frôlez la perfection...Merci pour ce moment de grâce.



    10 ... Couleurs assouvies

    Regarde le soleil en son jaune-cerise devenant citrouille !
    Lorsqu’il se couche et repose à l’horizon,
    Ses baleines en accordéon chantent la rouille
    Dans ce lit endormi où règne le feu de l’oraison !


    Un cil en mer en requiem pose sa candeur colorée
    Tout en notes de fusain se fondent les plis
    Sur les plates vagues sans lapis-lazuli, la mer est déflorée,
    Semant, blancs, sur sable ses bracelets de mousse en replis.


    Sur sa plage en pointes d’aiguilles ocrées de lumières,
    Reçoivent le vermeil de ce tangible lointain,
    A l’abri de rochers, je fais de ma grise couche ma chaumière,
    Je ferme les yeux, bercée par sa voix livide, son satin.


    Ô mer tu es si belle dès l’aube rosée perlée
    Et même au crépuscule du soir
    Lorsque au loin gémissent les éclats de ton eau emperlée,
    Le soleil en fièvre sur toi, vient m’asseoir,


    Mon âme en ce clair-obscur repousse la pénombre,
    Épouse la blancheur d’un éclair sur faible arc-en-ciel !
    Se dévoile la réglisse noire, sucre pesant sur l’ombre,
    Pose un cristallin sur ma lèvre en un psaume essentiel !


    ********

    Polymnie2...... 9,43/10

    Alternance respectée avec des rimes riches, fort poétique ces paroles du soleil
    Un très beau monologue solaire...J'aime beaucoup !
    Alternance rimes M/ F respectée.
    ( sous le feu de camp )



    11 ... Quand le soleil, Lumière, nous parle !

    Je suis de toutes couleurs, à chaque saison son diapré !
    Je me lève ocre chair, alors que vous êtes en plein songe!
    Mes flèches d’or s’épanouissent sur l’uni-vert de tous prés
    Au fil du jour, j’éclaircis l’ombre au pastel que je ronge !


    Quand l’éclat d’une étincelle irise l’environnement,
    La vie sourit, l’arc-en-ciel irradie sur lèvres,
    Un rosé de jeunesse en relief sur joues pour l’envoûtement !
    Infinis sont mes reflets sous mes baleines d’orfèvre !


    Cette approche illuminée a ses revers chargés de gris,
    De mauve, jusqu’au noir dont mon ciel se charge !
    Et tombent en tempête les dégradés aigris !
    Et virent vos âmes sur tristes sombres en marge !


    Je vois vos âmes aux levers et couchers de couleurs
    Qui pénètrent mes rayons en fine absence
    Sous le feu de camps celui de vos pâleurs
    La braise avec ardeur fait en feux follets luminescence !


    Ne me parlez pas de vos cartes dans les jeux
    Annonçant vos couleurs personnelles
    Il se fait tard ! Lorsque je disparais, mi do ré, c’est l’enjeu,
    Je borde votre couche offrant sur rêves de claires chandelles.


    ********


    Frédéric Reboul.... 9,43/10

    Consignes respectées, "balaises"
    Jeux de mots bien colorés
    J'ai aimé tous ces magnifiques jeux de mots colorés, formant un joli tableau.
    ( balaises avec un s ou bien, suivi d' un point d'exclamation ? )
    Alternance rimes M/ F respectée.


    12 ... Noir sur blanc

    Le mauve est mauvais
    Il m’a semblé l’entendre sous-entendre par Doré, un dire !
    Sur ce ton morose et non rose, je m’en vais
    Des vers écrits en vert, Prévert, va mes mots, dire


    L’or, range, si tu vois des troncs pressés
    Les lutins ramènent leurs rouges fraises
    Pourpre, venir ! Clémentine et moi ! Non stressés !
    Sur un air turc, oies se dandinent, balaise…


    Pas besoin de jouer et d’écrire des fa bleus
    Les gens de Marseille, une merveille vermeille
    Ma mère, devenue électrique, je suis devenu un bleu
    Des vagues à lames, sans pareilles


    Un jeudi, je dis un jeu, dix manches, çà me dit et vous !
    Le Jedi se marre, l’un dit semer n’est pas sept journées
    Sans blagues, jeux de mots ou mémos, pour vous…
    Cela demande tant de patience et de fournées


    ********


    Raymond3.....7,81/10

    Afin de respecter les consignes ABAB vous n'auriez pas du écrire
    sous forme de sonnet
    Le thème est juste survolé à mon avis, mais un beau souvenir
    Un vrai plaisir de lecture, quel beau souvenir !
    Un beau sonnet bien personnel qui respecte l'alternance M / F
    pour un souvenir inoubliable...

    13 ... Baiser coloré,

    Du haut de mes seize ans, les filles, je connaissais
    Sylvie, Emma, Tina… brune, rousse et blonde,
    Est arrivée Delphine, toutes pensées cessaient,
    De nos regards nous n’en perdions une seconde.


    Ses yeux couleur océan déjà me fascinait
    Un frisson ressenti avant que je ne fonde,
    La silhouette de cette métis me plaisait,
    Rêvant transporté, étions seuls au monde.


    La cloche retentit la reprise des cours,
    De n’avoir pu lâcher un billet rose d’amour,
    Rouge, j’étais, et en même temps vert de rage.


    Elle aussi est passée, du garance malicieux
    Pour teindre le clocher en noir, défiant les cieux,
    Et m’envoyer un baiser soufflé, mode de notre âge.


    ********


    Iboujo.....7,12/10

    1er et 4ème quatrain: que des rimes masculines
    2ème quatrain: que des féminines
    Des vers bien trop longs à mon goût
    Un très beau mariage d'amour, yin et yang si je puis me permettre...
    Alternance rimes M / F respectée, sauf :
    1er et dernier quatrains : rimes toutes masculines.
    J'ai aimé votre belle mention au bas de votre poème en guise de conclusion
    ( Vers un peu longs )



    14 ...Un chant de luminosité


    Le Blanc chante sa luminosité sur la voilette de tulle empesée de May
    En diadème, un cerceau d'oranger en fleurs, l'hymen niché, vibrant,
    La blancheur laiteuse de sa peau contraste avec l'ébène de Joffrey
    Sa virginité cachée dans les plis creux de sa livrée beurre frais, quasi œuf blanc.


    Sur la table, une nappe plus blanc que blanche : " Homo" est là, le sale " blanchaille "
    C'est une famille modeste, une mère au veuvage précoce, à la Fête s'adonne
    Des viandes blanches, un Bellet blanc de Provence, des pêches blanches feront la mangeaille,
    Un décor de ballons multicolores, des meubles fleurant la cire blanche, le piano qui résonne.


    Dans le Sud c'est la pleine saison. Des petits drapeaux bleu, blanc, rouge croisent ceux du Mali.
    Le chemin de table est le mélange d'églantiers natté de lilas blanc, tressé à la blancheur des marguerites
    Devant un ami faisant le clown blanc, des rires s'entendent, ceux du mari, l'enfant rejaillit !
    L'auguste imite Blanche-Neige, nous sommes loin de la Mecque et des toges blanches strictes,


    De leurs rites, ils sont Musulmans. Sous la lune blanche ils s'aimeront comme des rois
    Dans un chalet perché en montagne, prés des blanches éternelles, éternel comme l'Amour
    Puis un voyage à Alger la Blanche, sous les étoiles talquées d'étincelles couleur roi,
    Il est l'heure que je lâche les colombes, je suis le papa, hors de la lumière blanche du ksour !


    *
    le papa décédé sort de la fameuse lumière blanche du tunnel
    pour assister au mariage de sa fille, un droit occasionnel de passage...


    ********


    Philaly...... 10/10

    Médaille d'or

    Consignes respectées, écriture fort harmonieuse,
    une belle idée ces roses de différentes couleurs, et de plus lecture amusante
    J'ai aimé le ton dynamique de votre écrit, son originalité et l'aisance de votre style,
    Bravo ! Pour ce monologue floral...
    Alternance rimes F/ M respectée.

    15 ... La vie en roses

    Pour déclarer ma passion en toute élégance
    Je décide de lui faire livrer la reine des fleurs
    La rose rouge saurait être de circonstance
    Mais c’est le bouquet ! Retour à l’envoyeur !

    Très amoureux, l’opération je renouvelle
    Les roses jaunes iraient séduire son cœur
    Cependant, ayant quelques doutes, la belle
    Décline, pensant qu’il s’agit d’une erreur !

    Sur le conseil pertinent de ma fleuriste, j’ose
    Pour lui montrer que je l’aime intensément
    Lui envoyer le même assemblage vêtu de rose
    Quelle maladresse, retour à l’express aimant !

    Ennuyée, la marchande me propose l’échange
    Peut-être la mettront t- elles de bonne humeur
    Ces roses lumineuses et d’un vif coloris orange
    Grise mine, retour immédiat à l’expéditeur !

    Par la vitrine, Je vois une élancée rose blanche
    En la lui apportant, témoignera de ma sincérité
    La fleur aux dents, fais la livraison du dimanche
    De but en blanc, je suis chassé pour ma témérité !

    D’être aussi fleur bleue m’a rendu vert de rage
    Mais j’ai préféré calmer là le feu de mes ardeurs
    Lui offrir des roses noires serait un tel outrage
    Qu’elle m’aurait fait voir de toutes les couleurs !

    ********


    Hors concours à découvrir
    ****************************



    Llumièrelive


    Colorer l’hiver


    L’hiver semble avoir absorbé les coloris de la vie
    Dissipant et anéantissant toute brillance et éclat,
    La nuance de mes espérances reste inassouvie,
    A l’horizon j’entends bourdonner et résonner le glas,


    Tel un linceul la neige a enseveli le paysage,
    Le ciel embrumé se confond aux collines et aux vallons
    Chuchotant un avenir de marbre blafard en présage
    Sous le souffle livide, blême et glacial de l’aquilon,


    Les arbres élancent leurs silhouettes noires et décharnées,
    Leurs branches squelettiques arborant mutisme et prostration
    Profilent leur amertume sur les glèbes infortunées
    Dans un pénétrant silence dépourvu de vibration,


    Je voudrais destituer ce blanc, ce noir et cette grisaille,
    Les remplacer en des pigments étourdissants et déments,
    Peindre la noirceur en rose fuchsia de fluo canaille,
    Créer des verts crus et acidulés aux tons stupéfiants,


    Je donnerais de la tonalité aux flocons sibyllins
    Les dotant en des feux d’artifices aux éclats disjonctés,
    Je poudrerais les névés de rubis et d’or cristallins,
    Coiffant les cieux d’émeraudes, de jades saphirés,


    Je maquillerais les stigmates de ma saison dernière
    En des couleurs pétillantes sous arpèges étincelants,
    Je hisserais du hard et de la techno à ma bannière
    Pour donner à l’hiver des teintes et aspects affriolants


    ********


    Iboujo


    La rose d'Ispahan


    Il est des teintes de fleurs d'une beauté exceptionnelle
    Chacun sait que la Rose est Reine en son parterre,
    Son fripé juvénile se lisse de moiré,souriant de sa tigelle
    Je me plais à regarder pour mes yeux satisfaire, ils errent.


    Les tons varient de l'orangé au citron, du rouge au blanc
    Celle d'aujourd'hui, d'Ispahan ,nommée aussi Rose de Damas
    Dans une aurore naissante bleu velouté, le cil voit le tuteur orpiment
    Plus douce que les maroquins des bébés Jonas ou Pocahontas.


    Lumineuse à l’œil vert, à l'honneur pour Aphrodite et Vénus
    Elle a grandi sur le caveau mortuaire "Né à Thiès, Poète"
    Peut-être voulait-elle lui faire re rosir ses joues émaciées
    Capiteuse comme une femme, un Éden de grappes suspendues,


    Le rouge de mon cœur a la passion, doux, sucré ou tendre pourpré
    Le ton apporte calme et sérénité, comme la maman à chair de dragée
    A la naissance d'un marmouset, rassurant de raffinement en violet
    Avez-vous vu pour tous les " blanc -lunaire, la carnation nude des Mammifères.



    [​IMG]

     
    Last edited: 18 Octobre 2017, 13:15
    Polymnie2, Matthale et Lucie Mathis aiment ça.
  2. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

  3. lilasys

    lilasys Maître Poète

    Bravo pour ce concours , les plumes ne se lassent pas !!!
     
    Polymnie2, Matthale et Lyseron7 aiment ça.
  4. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

    Les plumes d'ara sont toutes en couleur
     
  5. iboujo

    iboujo Maître Poète

    Un thème qui vous réchauffe....
    ou vous refroidit...

    Bises tout le monde

    Creapoétes
    Femmes et Hommes soyons ..Complémentaires!

    à vos palettes

    que vos pinceaux peignent aussi bien que vos plumes
     
  6. lilasys

    lilasys Maître Poète

    50 nuances de vie!!!!
    thumb_machakil.jpg
     
    Polymnie2 et Matthale aiment ça.
  7. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

  8. lilasys

    lilasys Maître Poète

    Je veux bien participer !!! J'ai déjà le titre ......MDR bisous Jean Daniel et aussi Brigitte 4cfrshrzcghhj.gif
     
    Lyseron7, Polymnie2 et Matthale aiment ça.
  9. luron1er

    luron1er Administrator Membre du Staff

    Je ne suis qu'un bleu qui passe au vert, j'ai horreur des jaunes qui n'admettent pas le rouge. Pourtant en carafe, il est super délicieux.....
     
    Last edited: 13 Octobre 2017, 08:25
    Polymnie2, lilasys et Matthale aiment ça.
  10. iboujo

    iboujo Maître Poète

    oh!! que de jolis coups de pinceaux à vers !!
     
    Lyseron7 et Polymnie2 aiment ça.
  11. Polymnie2

    Polymnie2 Maître Poète

    Ils rampent sur vert, c'est l'espérance
    de l'uni-vers
     
    Lyseron7 aime ça.
  12. zuc

    zuc Administrator Membre du Staff

    aujourd'hui balade en forêt les couleurs ne manquaient pas
     
    Polymnie2 et Lyseron7 aiment ça.
  13. urbain fatewa mara

    urbain fatewa mara Maître Poète

    qui a bien coloré sa vie?
     
    Polymnie2 aime ça.
  14. Lyseron7

    Lyseron7 Maître Poète

    [​IMG]


    Félicitations à tous et toutes pour vos belles participations et votre fidélité....L'amie Lys
     
    Polymnie2 aime ça.
  15. Raymond3

    Raymond3 Maître Poète

    Un beau concours c’est une première pour moi de voir un 10/10! Bravo les roses enchantent les cœurs, j’ai adoré merci!
    Merci Poly généreuse dans ses textes! Bravo!
    Bravo également à tous les participants :)
    Désolé, je me suis laissé emporter par une amourette de jeunesse, :) c’est après avoir posté que je me suis aperçu de mon erreur, ce n"est pas esthétique j’en conviens.
    Bien à vous
    Amitié Raymond
     
    Polymnie2 aime ça.
  16. zuc

    zuc Administrator Membre du Staff

    je palis, je suis vert blanc le concours et déjà terminé !

    je n'ai même pas eu le temps d'y participer ":(l"
    alors un bravo à tous, tous

    je n'ai pas pris le temps de lire vos textes
    je vais le faire et revenir commenter
     
    Polymnie2 aime ça.
  17. Polymnie2

    Polymnie2 Maître Poète

    Merci à tous les jurés ainsi qu'à toi Lys, pour ce concours coloré de toutes saisons,
    de tous sens imagés, de beaux tableaux se sont dressés au fil des inspirations.
    Pas facile encore une fois d'extrapoler les vers lestés dans l'univers de la poésie,
    Alors, je dois vous dire un GRAND BRAVO, car je rejoins votre choix,
    la médaille d'or, texte que j'ai lu et relu avec un délice que je ne sais expliquer,
    mais pourquoi? Un tout que j'épousais,
    je ne savais pas mettre un nom sous le texte!

    c'est ton Poème Philaly , belle et grande surprise et je t'en félicite tout particulièrement.

    Tous les candidats son autant méritant, notamment pour les poèmes
    hors concours délicieux à souhait!

    Grand merci à vous tous, bises à chacun, Polymnie2
     

Vous aimez ? Alors partagez: