• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

C’était la cueillette

Polymnie2

Maître Poète
#1
1570606287033.png

C’était la cueillette

L’air est délice !
Et si vous saviez comme le sol est tendre avec moi !
Je n’ai qu’à marcher baissant le regard pour que
Ma main soit attirée par le fruit
Sortant timidement par hasard,
De la terre oubliée !

Se débattant incroyablement pour fendre
Mousse et brindilles avec force
Poussant !

Voici le coin des chanterelles fidèles
En forme d’entonnoir où trompettes
Sont jolis tutus relevés en dentelle jaune ocre
Aux lèvres gracieusement galonnées de tulle parfumé.


Cette girolle se plaît sous l’ombrelle du soleil
Sous feuillus ou conifères.


Tous les genres bolets abondent et même
Le tricholome de la St Georges reste présent
En rond de sorcière au même emplacement à l’ombre
de sapins, il fait partie des meilleurs.


Ils sont chacun saveurs, bons ou mauvais,
Comme l’espèce humaine, appréciés à leur juste valeur,
Il faut la diversification pour ajuster un parfum !
Et quand, lasse d’épier les bijoux
En arrêt devant moi,


Mes yeux dans le ciel rencontrent un éclair
Qui m’offre en écho dans le cœur :
« Reste à genoux, il faut savoir se plier sans supplier

« je t’ai compris »!

Polymnie2, ce 10 Octobre 2019​
 
Dernière édition:

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#2
J'adore les cueillir, mais je n'aime pas du tout ^^
Ton poème par contre est excellent :)

Amitiés, Matthale
 

saoirse

Maître Poète
#4
J'adore les champignons mais mes ardeurs de mycologue amateur ont été refroidies par l'introduction que quelques bolets de Satan dans la fricassée issue de notre balade champêtre. Fort heureusement ton poème ne me fait pas le même effet, car si je fus sur les genoux le tableau que je donnais n'étais ni glamour ni poétique :)
Désormais les balades en forêt c'est main dans la main, sans panier et nous cueillons de baisers plutôt que des bolets
 

Polymnie2

Maître Poète
#5
J'adore les champignons mais mes ardeurs de mycologue amateur ont été refroidies par l'introduction que quelques bolets de Satan dans la fricassée issue de notre balade champêtre. Fort heureusement ton poème ne me fait pas le même effet, car si je fus sur les genoux le tableau que je donnais n'étais ni glamour ni poétique :)
Désormais les balades en forêt c'est main dans la main, sans panier et nous cueillons de baisers plutôt que des bolets

Un plat de champignons dans lequel se trouve le champignon de satan n'est pas mangeable pour tous!
Le plat entier est amer au goût! Il faut tout jeter!
Penses-tu des beaux laids? c'est dans mon jardin que je les trouve! Mais en forêt, l'inspiratrice de ces lieux amoureux pense main dans la main
pour un demain heureux………….

Bises, je t'ai bien compris!! Poly
 
Dernière édition:

coqhardi

Maître Poète
#6
En ce moment la forêt est surchargée de monde entre les châtaignes, les noix les chasseurs et les champignons et même les petits bosquets bougent tout seul félicitations bonne fin d'après midi
 

Vega46

Maître Poète
#7
Encore une année pauvre en champions, pauvre en truffes pauvre en tout!.
J´aime les cueillir et surtout les préparer et les manger !.
Bonne journée Poly je t’embrasse
Momo
MLCCACTP
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#8
j'adore les champignons en temps normal fut des années où je courrais les bois du printemps jusqu'à l'hiver en cueillette successives,
mais voilà 3 années trop sèches d'affilées espérons que les pluies de ces derniers jours apporterons suffisamment et pas trop tard l'humidité nécessaire au sous bois pour voir éclore des tapis de champignons,
mais bon pas trop de regrets cette année avec mon dos je ne pourrai parcourir les forêts trop escarpées par chez nous

en tant que poète je te dis bravo pour tes vers, mais en tant que cueilleur je te met une mauvaise note, et oui une petite incohérence c'est glissée dans ton poème, le succulent Tricholome de la St Georges ou mousseron vrai généralement appelé St Georges ne peut se trouver dans ton poème au note automnal parmi les chanterelles qui poussent de fin mai jusqu'en automne, avec les bolets et cèpes idem, et les noires trompette de la mort, tu pourrais trouver le marasme des oréades ou faut mousseron mais communément appelé Mousseron mais qui lui se trouve sur les pelouses et les vieilles prairies, car le St Georges pousse au printemps à la St Georges (23 av) comme son nom l'indique, 3 semaines avant, 3 semaine après approximativement selon l'avis des connaisseurs,
il ne pousse pas sous les sapins mais dans les vieux vergers, en bordure de forêt ou en clairière, ceci dit tu as raison il compte parmi les meilleur avec un léger parfum de farine, il est dans mon trio de mes champignons préférés,
ceci dit on s'en fou un peu, dans ton poème le tout c'est que ce soit bien écrit;)

amicalement et bonne cueillette
et bon repas si tu as la chance d'avoir des champi vers chez toi cette année

autre petite erreur on ne dit pas rang de sorcière, mais rond de sorcière, ce sont les oignons que l'on met en rang;)
 
Dernière édition:
#9

C’était la cueillette

L’air est délice !
Et si vous saviez comme le sol est tendre avec moi !
Je n’ai qu’à marcher baissant le regard pour que
Ma main soit attirée par le fruit
Sortant timidement par hasard,
De la terre oubliée !

Se débattant incroyablement pour fendre
Mousse et brindilles avec force
Poussant !

Voici le coin des chanterelles fidèles
En forme d’entonnoir où trompettes
Sont jolis tutus relevés en dentelle jaune ocre
Aux lèvres gracieusement galonnées de tulle parfumé.


Cette girolle se plaît sous l’ombrelle du soleil
Sous feuillus ou conifères.


Tous les genres bolets abondent et même
Le tricholome de la St Georges reste présent
En rang de sorcière au même emplacement à l’ombre
de sapins, il fait partie des meilleurs.


Ils sont chacun saveurs, bons ou mauvais,
Comme l’espèce humaine, appréciés à leur juste valeur,
Il faut la diversification pour ajuster un parfum !
Et quand, lasse d’épier les bijoux
En arrêt devant moi,


Mes yeux dans le ciel rencontrent un éclair
Qui m’offre en écho dans le cœur :
« Reste à genoux, il faut savoir se plier sans supplier

« je t’ai compris »!

Polymnie2, ce 10 Octobre 2019​
Ben écoute y a plus qu'à se faire une omelette hein! ^^
 

Polymnie2

Maître Poète
#10
En ce moment la forêt est surchargée de monde entre les châtaignes, les noix les chasseurs et les champignons et même les petits bosquets bougent tout seul félicitations bonne fin d'après midi
Entre tous ces bijoux nombreux sont les joujoux mais à savoir s'ils ont tous ce qu'ils cherchent!
Ce qui est certain c'est que la forêt nous amène dans une féérie qui enchante elle même!

Merci à toi, avec mes amitiés, Poly
 

Polymnie2

Maître Poète
#11
j'adore les champignons en temps normal fut des années où je courrais les bois du printemps jusqu'à l'hiver en cueillette successives,
mais voilà 3 années trop sèches d'affilées espérons que les pluies de ces derniers jours apporterons suffisamment et pas trop tard l'humidité nécessaire au sous bois pour voir éclore des tapis de champignons,
mais bon pas trop de regrets cette année avec mon dos je ne pourrai parcourir les forêts trop escarpées par chez nous

en tant que poète je te dis bravo pour tes vers, mais en tant que cueilleur je te met une mauvaise note, et oui une petite incohérence c'est glissée dans ton poème, le succulent Tricholome de la St Georges ou mousseron vrai généralement appelé St Georges ne peut se trouver dans ton poème au note automnal parmi les chanterelles qui poussent de fin mai jusqu'en automne, avec les bolets et cèpes idem, et les noires trompette de la mort, tu pourrais trouver le marasme des oréades ou faut mousseron mais communément appelé Mousseron mais qui lui se trouve sur les pelouses et les vieilles prairies, car le St Georges pousse au printemps à la St Georges (23 av) comme son nom l'indique, 3 semaines avant, 3 semaine après approximativement selon l'avis des connaisseurs,
il ne pousse pas sous les sapins mais dans les vieux vergers, en bordure de forêt ou en clairière, ceci dit tu as raison il compte parmi les meilleur avec un léger parfum de farine, il est dans mon trio de mes champignons préférés,
ceci dit on s'en fou un peu, dans ton poème le tout c'est que ce soit bien écrit;)

amicalement et bonne cueillette
et bon repas si tu as la chance d'avoir des champi vers chez toi cette année

autre petite erreur on ne dit pas rang de sorcière, mais rond de sorcière, ce sont les oignons que l'on met en rang;)

Zuc tu as raison, c'étaient des cueillettes d'il y a 3 ans, depuis plus de champignons uniquement des chanterelles!
derrière la maison, tu ne vas pas me croire, les bolets je les ramassais chaque deux heures! mais ce sont des petits!
d'où l'expression les maisons poussent comme les champignons! j'ai trouvé des cèpes noirs aux pieds de ma haie de thuyas!
alors que les années précédentes je les jetais car trop faits je pensais qu'ils étaient mauvais! la pharmacie m'a dit : vous avez
de la chance de les avoir sur place!

cette année je n'en ai trouvé que trois ou quatre, je vais refaire un tour car il a plu ces derniers jours!

Merci à toi, avec mes amitiés, Poly
 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#12
Encore une année pauvre en champions, pauvre en truffes pauvre en tout!.
J´aime les cueillir et surtout les préparer et les manger !.
Bonne journée Poly je t’embrasse
Momo
MLCCACTP
Et oui, c'est la terre qui n'en peut plus! sèche et arrosée
sous un faible soleil!
l'humidité n'est pas au rendez-vous!
cette année nous n'aurons que de faux champignons
le résultat des produits respirés!!
Om est-il ce temps où les paniers pleins se promenaient
sur les marchés!
Nous retrouverons la saveur des champignons après un jeun
salutaire!

Je t'embrasse aussi MLCCACTP Poly
 
#14
Ah, sacré Polmine2....
Toujours affûtée en cette belle saison pour nous convier à sa table....avec se produits naturels de la cueillette....
Et je suppose qu'elle a de poulaillers pour en faire une belle omelette aux cèpes....j'adore...:)
Et je t'apporterai mes ciboulettes....MDR......
Bises.
 

LUZE

Maître Poète
#15
une belle cueillette de girolles est assez rare
alors on se contente du lactaire délicieux ; appelé catalan par chez moi
et de pibles aux beaux chapeaux rouges