• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Avec les consonnes et les voyelles

#1
Avec les consonnes et les voyelles

Avec les consonnes et les voyelles
Je peux construire de très jolis mots
Je peux mettre entre les cœurs des passerelles
Et faire arrêter pour eux le cours du temps
je peux même dessiner les voix qui m’appelle
Et faire parler se que je dessine au gens
Je peux faire avec eux des merveilles
Et exprimé tous mes sentiments
Mes peines mes joies et mes séquelles
Et écrire sur l’amour et ses illusions
La beauté des cœurs et leurs failles
Et surtout la fidélité et la trahison

Je pourrai dire je t’aime a ma belle
Et même lui demandez pardon
Je pourrai même être un rebelle
Et voyager jour et nuit a travers le temps
Je pourrai même fuir mes rêves cruels
Et vivre le futur avec mon imagination
Je pourrai faire larguer mes blanches voiles
Et défier les océans et les vents
Je pourrai même t’emmené ma belle
voir les volcans de Kilimandjaro

Et te faire connaitre les sept merveilles
Rien qu’avec des simples mots
Je te couvrirai de diamant et de corail
Et je te ferai voyager sur un tapie volant
Je pourrai même mette a mon corps des ailes
Et allez voir ma fille dans son berceau
Et lui offrir mes bisés en fleurs avec leurs feuilles
Et les posez avec douceur sur ses joues
Et quand le soleil s’éveille de son sommeil
Elle trouvera des milliers de couleurs et des papillons
Ils serons doux mes mots dans son oreilles
Car c’est les mots d’amour d’un père pour son enfant
Je pourrai t’envoyer des milliers de model
Pour écrire là-haut dans le ciel bleu
Avec la beauté des consonnes et les voyelles
Le mot je t’aime a mes deux enfants
Je pourrai t’amené des iles lointaines
Des milliers de fleurs des quatre saisons
Je pourrai même ordonner aux hirondelles
Quelle fasse le va et viens entre nous
Et qu’elle m’apporte chaque nuit de tes nouvelle
Pour que mon cœur trouve le repos
Avec le sourire elle rêve des étoiles
Et son frère qui dort auprès d’elle au chaud
Je pourrai construire pour toi une grande ville
Elle sera ouverte uniquement aux amoureux
Vous aurai sa clé et vous serai tranquille
Je pourrai faire tous ça rien qu’avec les mots
Je pourrai aussi t’offrir une ile
Et avoir ton jardin et autant d’oiseaux
Et fuir le silence et la souffrance de l’exil
Et tu n’entendras plus les chants des corbeaux
Tu auras même des petits écureuils
Et des fleurs de toutes les saisons
Il y aura entre nous des ponts et des passerelles
D’amour et de tendresse et autant de vœux
Tu auras dans mon cœur une grande parcelle
Pour bâtir ton plus grand et beau château

Avec l’or pur le marbre blanc et le corail
Il sera décoré avec des perles bleues
Avec les consonnes et les voyelles
Je pourrai vous faire tous ça mon enfant
Je pourrai mette de l’eau dans les fontaines
Et rassasier la soif du désert a l’eau
Je pourrai vous apporter de haut cette pierre
Même si j’affronte seul les géants
Et je serai a l’heur avant mon grand sommeil
Pour éveiller ton cœur dorment
Je pourrai escalader pour toi les montagnes
Et cueillir pour toi cette unique fleur bleue
Elle te ranimera le cœur elle te fera la morale
Elle te rendra la joie et le bonheur perdu
Je peux même parler de toi ou étoiles
Et leurs dire es que vous avait vue mon enfant
Es qu’elle a eu sa robe blanche a la dentelle
Es qu’elle a fêté bien hier la fin du ramadan
Es qu’elle a gouté les gâteaux au gout du miel
Et jouer avec ses amis au survolon
Je pourrai murmurer en douceur dans son oreille
Et lui dire je t’aime rien qu’avec des mots
Je pourrai décorer ces rêves et les rendre réelles
Et donné de l’espoir à son cœur déçu
Je pourrai même être jour et nuit auprès d’elle
Et voir sa beauté et les couleurs de ses yeux

Rien qu’avec les consonnes et les voyelles
Je peux exaucer ma fille tous se que tu veux
Mais je ne peux pas guérir mes séquelles
Ils sont a l’intérieurs ils sont profonds
Il me faut pour ça que je goute son miel
Et brisé les chaines de ma prison

Avec les consonnes et les voyelles
Je pourrai même vous faire pleurer
Je pourrai mouiller vos mouchoir
Et vos nuits serons blanche Sibérie
Si je vous raconte toute mon histoire
Elle est si triste mais plein d’envie
Elle est encombrée de paix et de guerre
Et de douleur par celle qui nous a trahi
Elle ne mérite pas d’être une mer
Vous souffrait si vous lisez dans ses pensées
l’amour il cache toujours des mystère
Et moi je pleure les jours qui s’enfuient
Et je dis qu’es quelle me cache encore l’avenir

Je n’ai pas eu de chance de voir ma fille
Es que quelqu’un un jour peut me dire
Elle est vivante ou bien enterrée
Et vers sa tombe qui peux me conduire
Ni frère ni père ni même pas un ami
Qui pourra pour moi foncé et agir
Et m’amené des nouvelle de ma fille
Ils restent là, et je souffrir le martyre
Il n y a que dieu qui peut m’aider
Mais moi quand vient le temps des fêtes
Et que je vois toutes ses gamines
J’ai peur que mon cœur s’arrête
Devant les couleurs de cette vitrine
Je n’ai pas vue encore cette fillette
Pour lui offrir cette veste en Jin
Et l’emmené voir des marionnettes
Avec ses frères et ses cousines
Elle est comme la petite Cosette
Pour elle il n y a plus personne

Si vous s’avais combien je la regrette
Même pas un coup de téléphone
Et moins encore une petit lettre
Elle pourra me donné espoir et me rasure
Et chasé de mon cœur les aidés noir
Le jour des fêtes moi je dors
Et dans mes rêves j’espère la voir

Pour lui offrir se cadeau en or
Et faire avec elle mon devoir
Et lui dire je t’aime de tous mon cœur
Tu es mon sang tu et ma chair
Avec les voyelles et les consonnes
Je te ferai tous ça mon cœur
J’espère qu’un jour tu me pardonne
Ce que t'as ratai ma fille hier
Tu le vivras peut-être un jour
Auprès d’un mari fort et fière
Il te donnera le grand bonheur
Il te ferra oublie vite le désespoir
Un foyer et des enfants autour
Et si tu seras un jour grand-mère
N’oublie jamais mon grand amour

Raconte ma fille notre histoire
A tes enfants et a ceux qui vient après
Tu es né d'une race fière
l’amour et la beauté que tu as hérité
Et si la mort ma fille nous sépare
Sache au moins que je t’aie aimé
Et n’oublie jamais ton pauvre père
Et prie le seigneur pour lui

Si je serai un jour sous terre
Ton amour ma fille peut me sauvais
Il peut même m’éviter l’enfer
Si tu as la foi et fidèle a tes aidés
Et si ton cœur un jour ce perds
il y a toujours quelqu'un pour t’épauler
Tu as une sœur et quatre frère
Mes épaules et mes bras pour pleurer
Même si je pars sans que je puisse te voir
Je laisse pour toi tous mes écris
Chaque mot ma fille a sa douleur

Et chaque poème me fait pleurer
Demain ma fille sera trop-tard
Je veux te voir aujourd’hui
Elle grandit vite cette tumeur

Que je cache depuis plus d’une année
Mais je viendrai chez toi un jour
Ne laisse pas ma fille ta porte fermée
Je t’apporterai ma fille des fleurs
Et ne sois pas contre moi fâcher
Je t’aie chercher j’ai fais des efforts
Mais c’est comme si en cherche une aiguait dans une forêt

Avec les consonnes et les voyelles
Je pourrai vibrer les cœurs des gens
Je pourrai faire verser leurs larmes
Comme ont renverse un sablier de temps
Et rien qu’avec mes beaux et tristes poèmes
Et mon grand amour pour mon enfant
Je bercerai son corps et son âmes
Jusqu'à que son cœurs sois joyeux
Je pourrai soulager aussi sa peines
Avec des souvenirs merveilleux
Rien qu’avec des mots je t’aime
Et l'ardeur de mes baisers brûlants
Je ferrai dans son cœur un jardin d’éden
Et sécher ses larmes pour quelle se sens mieux
Avec les consonnes et les voyelles
Je pourrai inventer pour toi des choses
Je pourrai être ton Bouffon et faire le clown
Si vous avais du chagrin et le cœur morose
Pour toi je les ferai printemps, l’hiver et l’automne
Pour que tu puisses avoir autant de roses
Et que ton cœur trouve ces racines
Je te ferai revivre encore ton enfance
Avec des airs troublants de mandoline
Je te ferai danser tout la nuit ma puce
Jusqu'à que le soleil fait fuit la lune
Jusqu'à que je trouve mon courage et mes force
Pour chercher encore et encore cette gamine
Et brisé les murs du silence

Avec les consonnes et les voyelles
Je pourrai vous raconter des histoires
D’amour que la beauté a peut l’inventé
Et même jouer pour vous avec ma guitare
Les plus grands et les plus belles symphonies
Et chanter pour elle avant qu’il soit trop-tard
Tout l’amour que j’ai pour ma petite fille
Strauss Beethoven et le célèbre Mozart
Ils nous ont donnés les plus belles mélodies
Et comme il fait bien les choses le hasard
Avec, je chante aujourd'hui a ma fille
Je pourrai bien écrire sur ma colère
Des jours des mois et des années
Même si ma plume elle veut se taire
Mon cœur ma fille il ma toujours promit
T’en qu’il y a de la vie il y a de l’espoir
Un jour au l’autre nous serons unis
Et si tu cherche ma fille dans ton ADN
Tu trouveras tous mes secrets
Tu trouveras un amour à l’extrême
Et une beauté a vous aveugler
Vous trouverai je t’aime dans mes veines
Et une lumière dans mes pensées
Vous trouverai mes joies et mes peines
Et surtout surtout le nom de ma fille

Ecris avec la beauté des consonnes et les voyelles
Et gravé avec de l’or sur mon cœur juste a coté

ô ma fille tu ma rendu poète
Et moi je ne suis qu’un illettré
J’imagine ma fille ta silhouette
Ton charme et ta beauté
Mais j’ai que les consonnes et les voyelles
Pour faire ce beau tableau de ma fille
Et je demande pardon a mes lecteurs
Si j’ai versé vos larmes ainsi
Mais les miens ne caisse de coulés
Quand je pense que ma fille va devenir une femme
Et moi par cette maladie je suis condamné
Quand je pense qu’elle va encore verser des larmes
Lorsque elle liras tous mes écris
J’aurai aimé être là et sécher ses larmes
Et lui donnée quelque pièces de monnaie
J’aurai aimé être riche et lui laissez une fortune
Mais j’ai que les consonnes et les voyelles et le mot aimé
J’ai que ma plume et des feuilles et l’encre de chine
Et un amour a l’infini
Je t’aime ma fille et j’ai bien peur
De ne pas te voir dans cette vie
Mais je te laisse les voyelles et les consonnes
Et je peux faire encore vieux
Si je te vois en vrai
Mustapha qui vous aime tous
 
#2
cette vie nous semble longue loin des êtres que l'on aime et qu'on ne peut serrer dans nos bras......mais quand on pense à l'eternité..auprès de tous ceux que nous avons aimé, aimons et aimerons......cela vaut bien d'être patient et confiant.......
vous pleurer ici bas......vous rirez éternellement dans l'au-delà avec votre fille dans les bras mais patience.......courage
 

nacy

Maître Poète
#3
Beau et triste à la fois ,un papa en souffrance endure les conséquences d'une absence .
Ne perds pas espoir inchallah tu auras ton jour de chance .
 
#4
c'est vrai ce que dit missmot, il se passera forcément quelque chose, pour que tu vois ta fille il ne peut pas en être autrement !
Que Dieu nous entendre,car c'est le même Dieu de miséricorde et d'Amour, que ton Voeux s'exauce, que ton désire triomphe !
Sincères Amitiés de Patou