• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Aux Chenils des Alizés

didierGerard

Nouveau poète
#1
Au palais des alizés

Au fond du chenil tricolore, couché dans son fauteuil il y a

Plene
C’est un vieux bouledogue
Les autres l’appellent papydog,
Mais il n’aime pas trop ses homologues
Et devient de plus en plus rogue.

Quand il est bien luné, il nous parle de sa fille la belle

Marnie
Un improbable croisement
De bouledogue et de berger allemand.
Toujours prête à créer l’événement
Pour avoir sa place au firmament.

Seul, l’obsède, son ennemi juré, le roi des chenils, le petit

Zasirok
C’est un basset du chenil bleu qui n’est pas lourdaud
Et surtout pas idiot, car il sait que bientôt
Pour rester le roi, Il devra faire des cadeaux,
Aux bobos aux aristos aux écolos
Aux libéraux aux mégalos aux cathos,
Sans oublier ses amis, les chiens les plus gros.

Il est rassuré de ne plus voir son rival du chenil rose, le très médiatique

KDéesse
C’est un chien dalmatien tacheté de blanc et de noir,
Invité par le roi à aller se faire voir
Dans un autre chenil, de l’autre coté du miroir,
Ou il exercera sans limites, bien d’autres pouvoirs.

C’est ainsi que sa place laissée vacante fut prise par la chef du chenil rose

Bryau
Ce n’est pas une pure race mais elle a de l’épagneul breton
Car souvent elle s’est mise à l’arrêt devant les chiens-patrons
Pour demander plus de pognons
Et moins de travail pour ses compagnons
Mais aujourd’hui elle s’inquiète pour les futures élections

Elle sait que sa colistière à déjà voulu être la reine, la très belle

Oraly
Une chienne du pharaon élancée et très racée
Elle court dans tous les sens pour se faire remarquer
Et rêve de s’installer au palais des alizés
Dans la niche royale ô combien convoité

Et notamment par son ancien compagnon de paillasson, le plaisant

Orlando Flaniches
C’était un bon gros toutou de race labrador
Qui a fait appel au nutridog Kandu pour affiner son corps.
Il peaufine son statut en espérant battre tous les records
En rameutant des hordes entières jusque dans le Vercors.

Mais il sait que rien n’est fait car il y a une multitude de petits chenils aux couleurs arc-en-ciel qui souhaitent participer à cette échéance.
Le chenil orange aimerait bien présenter

Bauroy
Un magnifique berger des Pyrénées
Petit mais constant bien qu’un peu isolé.

Le chenil vert à choisi après primaires

Velajoy
Une bergère hollandaise au caractère bien trempé
Fière d’avoir gagner contre un chien-vedette trop gâté

Le chenil rouge a pris comme représentant
Méchenlon
C’est un berger de l’Atlas avec des aboiements tonitruants
Qui ne cherche qu’à faire trembler les tous puissants


Et puis il y a les chenils qui n’osent pas se séparer du bleu de peur de déplaire au roi, alors ils y associent une autre couleur :
Le chenil bleu-rouge qui a été créé par le magnifique


Lagouezau de Plinvile
Un très beau spécimen de lévrier afghan cinquantenaire
A la belle crinière blanche et à l’allure altière

Le chenil bleu-jaune créé par la chienne trop croyante

Sinterich
De race beauceronne elle est suppôt d’un Dieu d’une autre ère
Où les mâles sont chasseurs et les femelles ménagères

Le chenil bleu blanc rouge représenté par le toutou fou

Lorobo
Un chien bâtard ébouriffé à l’allure martienne
Etonnant trublion de la drôle de vie politicienne
Et puis il y a le chenil du porte-voix qui n’a plus de voix,
Depuis que le chien-facteur a repris sa tournée chez les bourgeois




Et puis…..

 
#2
Belle revue des troupes enfermées dans leur chenil des Alisés ou on ne doit faire que du vent. Trés bel humour et ce qu'il faut de cynisme. Tip top le Zasirok, qui fait trés chow chow bises. Un ensemble bien dans ton humour. Grande forme DidierG. Mon sufrage pour ton texte, déja lu et relu et a relire et réélire. Amitiés.
 
#3
EXCELLENT ..... une mère Veille (oups!!! celle là , elle était facile...rire)
Je me suis régalée en lisant ce texte...comme dit Philippe, à lire et à relire ....
bisous
mary
 
#6
Des échafaudages de mots, de réflexions, d'hypothèses, bâtis sur du vide – pour le coup, ces constructions vertigineuses rappellent furieusement les montages financiers qui menèrent au crash de 2008. DSK, Tron, Ferry : autant de bulles de commentaires, de bulles verbales, qui font vivre le peuple des commentateurs comme l'argent de la finance nourrit Madoff et ses semblable.
Bravo
 

Judy

Maître Poète
#8
Un bel humour...qui me demande un peu de concentration pour remettre dans l'ordre...mais après quelle satisfaction!...
Félicitations...trop drôle le pouvoir canin!
Amicalement Judy