• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Auto-mutilation ( long texte )

#1
23/09/2011 par EleKtriK...

Tien, tien comme on ce retrouve ... Bonjours ... Aujourd'hui je serais sérieux ...
Je tien a parler d'un sujet qui me tien a coeur,l'Auto-mutilation ...


L'auto-mutilation ...Bien souvent des mensonges ... Je ne dit pas avoir raisons ... J'apporterais juste mon témoignages ... Des jugements, beaucoup de jugements ...
Préparé vous a boire ... Car ceci va être très long ... Bonne lecture, un peu de poésie, beaucoup de texte ... Je vais sans doute paraitre fou, mais je m'en fou ... Je m'offre a vous ...

>



Commencons par deux trois ligne, echauffons nous ...
Car pour un long moments je serais avec vous ...
L'auto-mutilation une sensation différentes ...

>


L'auto-mutilation, toute différentes celon les personnes ...
Bien souvent dit, d'ailleurs cela est faux a mon gout,
La premières ligne ... Qui souvent s'ensuit de deux ...
Mais attention, des fois, la première restera la première...
Revenons a nos moutons, je vais vous dire ce que cela donne...
Bien souvent l'auto-mutilation mène a la dérision...
Le coeurs perd en trautre sa raison... Aurevoir, adieu...
Une ligne, qui doucement avec les mois s'agrandis ... mon être,,,
Ce dégrade, Etude/ ou boulot, je m'en fou je veux personnes ...
Lames, briquet, punaise, peu importe ... J'y ferais pas attention ...
Ainsi ce premier ce termine, mais attention la suite arrive ...

>

>



Bien souvent elle évolue en mal, malheuresement sa s'empire ...
Après deux lignes, et quelques égratignures, cela devient balafres ...
Puis soudain en nous surgit un manques, un besoin ! vite j'ai envie ...
Nous devenons vides, sans pensées, sans coeurs, nous frisons la dépression...
Et puis toute façon, quoi qui ce passera nous plongerons ...
L'auto-mutilation, peut évoluer jusqu'au suicide, ou " Un apel au secours ..."
En quelques mois, on oublie les plaisirs de la vie ...
Plus qu'une choses, j'ai envie de dire l'auto-mutilation ...

>

Alors la ce pose un soucis, bien souvent indescriptible ...
Illisible, impossible a décrire .... Bon vous avez compris ...
Oui, oui ... Je vais quand même vous expliquer... Tout de même faisable...

Début de la crise :
Un manques, une envie, un besoin ... Sa vient ...
Angoisses, anxiété arrive, je ne peux tenir...
Mon dieu... Je sais que je vais partir loin...
Mais a quel point ... La crise n'est jamais prévisible ...
Intense ou légère ... Mais l'on s'en fou ... L'on devient invisible ...
En moi surgit un deuxièmes moi ... Qui n'est pas très sain...
Une lames ou autres objets coupant, brulant, piquant ...
Peu importe du moments que mon corp ce sent libéré ...
Adieu, je m'envole dans un monde bien différent ...

>

Un sentiments bien étrange, je m'envole ...
Je rejoint en haut les anges, mais juste un instant ...
Dix minutes ... Trois heures ... Peu importe après je serais libéré ...
Maintenant dans un autres monde, je me saignes, me déchaine,,,
Mon corp devient un jouer, une feuille sur laquel je grave des mots,,,
Je signe mon passage ... A chaques instant augmente ma haine ...
Mes pensées sont perché bien hautes ... C'est balo ... je conte ma peine,
Sans me rendre compte, qu'en parralèlle je m'explose ...
Et je m'expose ... Mon corp n'est plus a moi ...
Jusqu'où cela va mener ... Car a force de me saigner ...
Je serais bien dans un draps en soie...
Mais je m'en fou, la douleurs ce transforme en plaisir ...
Ainsi mon angoisse avec le sang s'envole ... Au plaisir ...
...

>

>




Le corp, les pensées reviennent sur terre, les bras ensanglanté...
De ce qui vient de ce passer... Malheureux ! Aucun souvenir !
Mon coeur chavire, seul des mots que je peut lire ...
En passage de cet lame, qui aura su me détruire ...
Mais en même temps de faire volé un instant avec les anges,,,,,
Aurais-je pleuré ?! Même pas... En meme temps pleuré ?!
Alors que l'on est censé ressentir du plaisir et de la délivrance...
Cela sera bizarre ... Tu pleures souvent quand tu manges ?!
Bha après tout cela aussi est un plaisir... étrange...
Maintenant nettoyons tout,,,,, enfin nan ... Un bandage ou mitaine...
Sera caché sous les manches longues... Et même en été ...
Alors que t'es pieds heu ... Tranquille seront en tongues ...
T'es bras heu ... Bha vous le savez ... Je l'ai deja dit plus haut!!
Bref... Passons a la question suivante ... Je doit y penser ...

em> >>



Et oui, après plusieurs années, j'ai réussi a m'arreter !
Je vais vous donner un remède très simple, en plus d'une facilité ...
Alors tout d'abord, un long combat ce fera,
Et bien souvent un manques surgiras ( surtout au début ... ),,,,,
Patience, sera le mots principal... Vous subirez de jolies tacles...
Pour cela, motivation devra être présente ... et paroles devront ce faire...
N'hesité pas a allez voir les zentils psychiatre *rire*
Si vous etes haineux en vers eux, dites vous que c'est votre sauveur...
Bien trop souvent, au début justement... L'aide on en a peur ...
Ainsi impossible de s'en sortir seul... Vous voulez perdre ?! ...
Nan ?! ... Alors patience, motivation, parole... Courage...
Pour moi cela a mis environ quatre ans, et aujourd'hui la page est tournée...
Allez j'ai encore beaucoup de choses a dire... Mais déjà bien trop long ...


Voilà, j'ai loupé beaucoup de choses ... j'ai pas tout décris ... Sinon bien trop long... Merci a ceux arrivé jusqu'à là ... Et même les autre ... J'aurais essayer de le faire en beauté... En vain ... ON VERRA BIEN !! En tout cas avec grand plaisir j'aurait écris... Dans tristesse ... Comme d'habitude je ne sais pas ...

Des questions ?! ( On sais jamais *sourire* ) Et je vous en supplie, pardonné moi pour toutes les fautes stupides que vous verrais ! :)

Bises, EleKtriK !

 

thesmile

Maître Poète
#2
"En moi surgit un deuxième moi...qui n'est pas très sain..."; en moi se cache un autre moi, mais qui s'amuse avec l'auto-mutilation (si on peut dire ainsi) mentale; très différent mais tout aussi...auto-destructeur.
Sujet sensible que tu abordes qui peut éclairer les questions.Merci donc du partage et chapeau!
 

misseuh77

Nouveau poète
#5
Le declancheur de l'auto-mutilation est toujours un probleme cacher. C'est un cercle vicieux mais pour pouvoir s'en sortir il faut avoir une volonté inimaginable
bon courage pour la suite bisous
 

inchallah

Nouveau poète
#6
j'ai beaucoup apprecié cette facon de conter. L'auto-mutilation un sujet très senssible qui reste aux yeux de la plupart, un geste incomprehensible....
+1v