• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Au trés cher homme qui nous gouvernes

mam05400

Nouveau poète
#1
Aux hommes qui nous gouvernes!


A vous Messieurs les Ministres, Messieurs les Députés,
Vous allez bien je vois ?
vous n'avez pas trop chaud?
Vous n'avez pas trop froid?
Vous n'avez pas envie de boire quelque chose?
C'est sure, les études, ça le fais pour de bon !

Mais croyez vous vraiment que l'on démarre pareil,
Toi ton père au bureau, moi le mien à la pelle,

J'ai pas choisi ma vie, elle m'était imposée,
J'ai toujours fais au mieux , mais ça n'a rien changé.

Financièrement parler, je n'avais pas assez!
Pour pouvoir me payé les bons métiers parfais.

Toi, tu as dut je crois ,faire plaisir à Papa!
C'est sure, à ce prix là, faut fréquenter l'E.N.A.
St CYR, ou la Sorbonne, enfin ce que tu voudras!

Moi ce qui me fait rire, c'est la tète que t'a.

T'accepte de nouvelles loi, qui ne seront pas pour toi,
Car tu es le premier, à pas en avoir froid.

Tu les acceptes pour moi, alors que j'en veux pas.
Tu m'oblige je voit, en prenant en otage,
L'argent que j'ai gagner, et qui sert à bouffé.

Moi je veux du concret, que tu vides tes poches,
pour le pauvre d'à coter qu'à plus rien à grailler!

Ou payé, si tu veux mon retard de loyer.
Que tu prennes avec mo,i la ligne RER C.

Viens donc te balladé, du coté de mon quartier
Pour pouvoir observé, ce qui si passe en vrai!

T'a jamais la pensée pour le pauvre à coter.

Toute façon dans tes poches y a jamais de monnaie,
Tu marches au gros billets, ou en Safrane couper,
tu pense à ton salaire! c'est sure t'a travailler!

Moi je travaille aussi, et bien plus dure que toi,
Moi aussi j' ai, des responsabilités, comme toi!!
Et pourtant tous les mois le salaire est plus bas.

Alors Messieurs, Mesdames, arrêtez de vous battre,
Dans cette grande assemblée, qui ne ressemble plus à rien,
Quand t-ont vois que, en plus, c'est rien que pour votre Pain!

Car le mien ça c'est sure, il ne va pas changer.
alexandra
 

sylvie27

Nouveau poète
#3
à l'assemblée s'est un théatre permanent pour ce retrouver le soir manger tous à la méme table amors ses gens là on en rien à faire la faim le froid ils ne connaitront jamais je pense à ses pauvres qui couchent dans la forét dans leur voiture et ses lois qui nous coutent chaque jour de plus en plus cher sommes des pompes à fric et s'est pas finit il est beau le gouvernemet on parle le méme langage que faire sylvie