• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

au revoir, Marie

#1
Au revoir, Marie

Il est vrai qu'un jour, il faut savoir s'arrêter
Car nous ne sommes pas maîtres de nos destinées.
Il est vrai qu'un jour, nous n'arrivons plus à pleurer
Car toutes nos larmes se sont asséchées.

Tu as connu des moments merveilleux,
Qui ont fait de ta vie un monde heureux.
Tu as subit des instants douloureux.
Qui ont transformé en un monde malheureux.

Silence, sous les sourires d'apparence,
On ne perçoit pas toujours la souffrance.​
Un rictus, une ride, parfois par inadvertance,
Furtivement s'estompant dans la mouvance.
Faite de faux semblants, façade de patience
Rester calme avec un rictus d'impatience,
Alors qu’à l'intérieur, ce n’est que désespérance
Noirceur, rancœur, pleurs et douleurs en alternance.
Chagrins et regrets mènent en cadence
Entraînante et cruelle danse qi te met en transe.


Tu affrontes depuis trop longtemps cette longue maladie
Esseulée, face à ta peur, angoissée par ce lendemain.
Oui, tes connaissances ou les tiens t’ont dit, ça ira mieux demain
Moi, je souhaiterais simplement être là, pour te tenir la main.

Silence, éprouvant, énervant, insidieux
Oubli, de tous les moments heureux
Larmes, perlées, versées, sans cesse essuyées
Inspirations saccadées, par tes pleurs, tes épaules secouées,
Tu arriveras à espérer t’en débarrasser,
Un jour, il faut en faire son deuil, sur le seuil
D’un autre monde de douceur, lors de ton accueil,
Et ce jour sera, pour Toi, pour l’éternité...

Je devine, à ce jour, ce que peut-être ta peur.
Écoute ! Certains patients m’ont dit, « N’aies pas peur !
Car la transition se fait sans heurt, tout en douceur.
Guidé dans ce tunnel pour cette magnifique lueur. »


« Car en réalité, m’ont-ils dit, ce n’est qu’une transition
Pour rejoindre une autre réalité, une autre perception
Pour revoir, tous ceux qui nous sont chers, sans exception.
Un moment de sérénité, de soulagement, sans aucune tension. »

En définitive, tous ces patients ont affirmé n’avoir regretté
Que deux choses. C’est d’avoir été ramené à la vie, réanimés.
Et qu’on ne leur aient pas permis de rester là bas,
En laissant leur corps de souffrance ici bas

Je suis athée, pragmatique, et confronté aux angoisses des autres
Mais je sais que lorsque mon heure viendra, ce sera tout autre.
Trop de personnes ont tenu le même discours, je ne serai pas morose
Alors je garde l’espoir, de pouvoir voir, cette sensation d’osmose.

Et si l'espoir, il te restait ?
Savoir attendre, c'est très dur...
Pourtant, tout germe, un jour renaît.
Ou, plutôt, ton âme rejoindra ton cœur pur !
Invite-toi au chevet de Ta paix,
Reste sereine, et dis-Toi, qu’il y a un autre futur...
 
Dernière édition:

Ciryel

Nouveau poète
#2
waouh, tres tres bel écrit, que de sentiments dans ces mots
rien a dire a part "magnifique"
MARIE t'arete pas!
+1 vote
 
#3
Que Marie ait pu lire ce fabuleux poème,....Que tu lui as dit j'aimerais être là pour te tenir la main, tu lui as fait le plus beau des cadeaux, avant qu'elle ne quitte pour les urgences......
Merci pour elle et merci à toi.
Bisous.
Katy-Ann.
 

cintada

Nouveau poète
#7
Merci pour ton commentaire..
Je viens de te découvrir, et ce premier poème que je lis me fend le coeur...
admirable tout simplement....
amicalement
CINTADA
 

Robert

Nouveau poète
#8
C`est un poème très touchant ! J`ai essayé de dire quelque mots a Adèle pour le déces de Marie mais je pense que tu es un maitre en écrivant ces mots! Chapeau mon ami c`est merveilleux!!!!!! Robert
 

kandinsky

Maître Poète
#9
J'ai eu du mal à lire ce merveilleux texte d'hommage car écriture fine mais aussi car tes mots sont forts de sens, comme sur la photo, une larme me vient et j'ai en même temps une pensée à cette poète partie trop tôt.
 

lyseron

Moderator
Membre du personnel
#10
magnifique poème,même si elle est partie, son chemin vers l'ailleurs a dû être meilleur grâce à vous...merci pour elle....amitiés+v....lys