• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Aller retour

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#1
Aller retour


Écoutes les lumières de l’aurore,
Qui sont comme une évidence,
Aller retour du raison au tort,
Du retour maison en transe,

Pour un aller vers nulle part,
Et restant en attendant l’aube,
De tout ce qui nous sépare,
En nous rendant, claustrophobes,

En espoir d’affres de beautés,
Restant un parterre dérisoire,
Face au tumulte d’exister,
Sur une vie au fil du rasoir,

Viendra le temps de l’inconnu,
Les évidences seront perdues,
Écoutes les lumières de l’aurore,

Aller retour d’une aube en or.
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#3
Merci beaucoup, en effet, quelque soit la journée, il faut en garder le meilleur :)
La finesse est un art délicat, surtout pour des hommes de "mains" comme moi.
Merci de l'apprécier.

Amitiés, Matthale
 

iboujo

Maître Poète
#5
Cocorico à raison
Il y a quelque chose dans nos 2 textes
qui se ressemblent.. .

Aucune consultes' Cocorico..

Plus.incisif que jj..

en cause
un concentré de vers courts.
Ayant tendance à diluer....

Mais très parlant ton texte.

Bises jj
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#6
Merci, oui j'ai vu ensuite le poème de Iboujo et la ressemblance :)
C'est peut être une inspiration sur le même thème, avec chacun notre façon de l'exprimer.
Une coincïdence que cela soit arrivé au même moment :)

Amitiés, Matthale
 
Dernière édition: