• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Adieu, mon amour ...

Kekos

Nouveau poète
#1


Dans la pénombre hivernal j'ai croisé son regard merveil
Ses yeux azur qui ont sublimé mon coeur devenu soleil
Apprivoisé par sa vue, mon âme pensais sans cesse à elle
Avec cette seule envie d'aller à la rencontre de sa belle

Mais comment faire quand on est timide pour lui avouer
Un coup de foudre comme j'ai eu envers cette beauté
Mon coeur est devenu poète pour elle, pour la charmer
Regardant ses yeux, les plus beaux mots se sont déposer

J'ai pas le don de faire craquer les femme mais j'ai oser
Et est venu le moment d'avouer ce qui peut être insensé
Alors j'ai orner d'or ma plume, l'erreur serait fatidique
Mon coeur à écrit ses confessions sous forme romantique

Chose improbable ou juste le destin qui ai fais son travail
Mais malgré moi, son coeur toucher m'a montré ses entrailles
Mes yeux n'ont jamais autant pétillé à son rapprochement
Un émoi a vite pris possession de mon ensemble rayonnant

Avoir un ange à ses côtés enrobe d'une telle douceur sa vie
Le plus beau qui puisse exister m'accompagnais tout ravi
Ma princesse disais-je, de part son aura qu'elle dégageais
Qu'y à t-il de plus merveilleux d'avoir son âme-sœur à ses cotés

Le chemin qu'elle m'a montrer à divulguer ce qu'est le bonheur
Où chaque matin je partais à la cueillette de ses petites fleurs
Et y mettre un poème pour apercevoir son air tant heureuse
J'ai voulu ce qui a de plus beau pour elle, mon amoureuse

Tenant sa main, chaque secondes je marchais sur un nuage
Avec son sourire qui me montrais de majestueux paysages
Ma vie fût enchanté par l'amour que cette femme m'offrais
L'homme le plus combler je l'étais, jusqu'où tout à basculer...

Marchant toujours aux abord de ce chemin, le ciel noirci
Le mistral fût remplacer par un vent glacial bien ressenti
Son regard avais changé, son rayonnement avais disparu
Elle s'est arrêter au carrefour de la sentence inattendu

Les larmes aux yeux, je l'écoute, c'est ici que ça se fini
Sa main se détache de la mienne avec mon coeur meurtri
Sa silhouette s'éloigne, au regard impuissant, suprême
Tu pars, mais t'emportes mon coeur, car... Je t'aime ...


Jérémy.
[12.09.11]
 
#2
La rime est riche, l'écrit touchant, que d'émotions qui passent à travers ces vers, vraiment bravo et bienvenue sur créapoème, continu ainsi et ne perds pas courage, mes amitiés