• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

A TOUJOURS

LLUMIERELIVE

Moderator
Membre du personnel
#1
Mon Amour, te souviens tu de notre Enfant,
Celui qui est parti à la Guerre
Et qui n'en est jamais revenu ?
J' étais jeune et belle, tu étais mon amant,
Un certain soir d' automne tu devins Père,
Mais qu' est Il devenu ?


Que ce soit du temps des croisades ou de l'Odyssée,
Des guerres de Troie, de Cent ans ou de Judée,
De l 'ère Celtique, Gauloise ou féodale,
De la révolution ou des conquêtes Impériales,

Du Moyen Orient et des conflits mondiaux,
De l' Irak, de l' Iran, du Vietnam ou du Kosovo....

La ritournelle des larmes,
La triste rengaine des armes
Seront toujours éternelles,
Invincibles, immortelles...


Et de part les siècles passés ou à venir,
Toute Femme à dans le ventre cette frayeur
De perdre un Fils qu'elle aurait voulu tant chérir
Avant qu'il ne s' éteigne, avant qu'il ne se meure
Au nom d'une Guerre
Au nom d'une Nation
Au nom d'une Sphère
Qui n'a jamais tourné rond....

Mon amour, te souviens tu de notre Enfant,
Celui qui est parti à la guerre
Et qui n'est jamais revenu ?
J'étais jeune et belle, tu étais mon amant...
Un certain soir d'automne tu devins Père,
Mais dis moi qu'est il devenu ?



Les six premiers vers et les six derniers ont été écrits en 1966, et j' ai affiné le reste...
 
#3
j'adore relire ce poème qui est d'une beauté en sa création, nous avons bien nos âmes soeurs bises didier un vote de coeur