• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

A Mademoiselle Saupique-joly

#1

Les yeux noyés dans le vent,
N'ayant l'idée de la voir
Quand elle brille au soleil couchant,
Je n'ai qu'espoir.
L'espoir d'un jour lui parler
Sans savoir la vie du futur
Sans pour autant la fréquenter
Son simple sourire mais comment je me le procure ?
Des questions me tourmentent !
Je ne suis qu'espèce
Mais tout cela me hante
J'aimerai tellement que ça cesse.
De devoir vivre dans la question
Cette personne m'est précieuse
Il faut y faire attention
A cette personne qui est silencieuse.

Dieu, n'auriez-vous pas l'idée ?
D'approcher cette beauté de l'éternité
Je sais qu'au fond vous non plus vous ne savez pas
Comment un jour espérer toucher ses bras
Cela serait tellement un privilège pour moi
Je ferais le vide autour de moi
Pour espérer un jour sentir son odeur
Et aussi contempler son sourire venu d'ailleurs
Mais ses prétendants me bloquent
Un coup d'écriture pour qu'il disloque !
Il ne faut qu'un seul coup d'écriture
Mais cela reste quand même dur
Je ne sais plus quoi penser
S'il y a vie après mort j'irai l'aimer
Au-delà des frontières de l'éternité
Pour lui donner le plaisir qu'elle n'a pas pu se procurer

Cette fille est plus belle que la dame de France
Et moi de Paris à Londres je n'ai qu'espérance
Qui est d'un jour pouvoir l'embrasser
Ses lèvres qui font tellement désirer
Un corps digne d'une Esméralda
Mais que dis-je ? Plus belle que celle-là !
Sa beauté est aussi plus belle qu'un amour éternel
Encore plus belle qu'une succession d'étoiles dans le ciel.
Cette beauté anéantissait la planète
Même les indésirables pour être honnête !
Et moi qui suis-je dans tout cela ?
L'homme espérant lui appartenir même si je suis très bas
Sur l'échelle du cœur et de l'amour
Mais malheureusement je n'ai pas le cœur assez lourd
Pour pouvoir essayer de détenir la clé de son cœur
Qui je l'avoue me donnerai beaucoup de bonheur

Si la beauté du cœur du grand dieu existe
Il nous faudrait l'aide d'un exorciste
Pour voir quel démon se cache dans le corps de cette beauté
Afin de savoir si cette période de la vie a réellement existé
J'irai farfouiller au plus bas de mes songes perdus et abandonnés
Voir si son corps du bras à ses beaux pieds
Sont vraiment la vérité que nous voyons
Et l'ignoble injure du temps nous faisait perdre la raison
Tout cela nous rendait misérablement fou !
De constater qu’elle était fermée, je me réfugie dans un trou
Afin d’oublier toute cette violence amoureuse
Je me tais dans une vie silencieuse
Et je regarde ses yeux à l’air malicieux
Et je regarde sa bouche à l’air malice
Je tombe amoureux de ses yeux
Je tombe amoureux de sa carapace protectrice
Et mon amour qui semblait être éternel traverse les cieux.

Pour ce qui est de son cas à elle
Cette fille aux couleurs de l’arc-en-ciel
Elle s’approche de moi
Et me dit « suis moi »
Et la beauté digne de Vénus m’embrasse
Je fais tomber ma montre qu’elle ramasse
Elle me prit la main en se léchant les lèvres
Elle pèse bien plus cher qu’un bijou de l’orfèvre
Elle sortit sa langue qu’elle mit dans ma bouche aisée
Elle m’a avoué que depuis le début elle m’aimer
Et nous nous en allons mains dans la main
Sous le soleil on vit et on traverse le chemin.​