• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

A ma petite soeur

#1
Tu jouais à la poupée moi avec un petit baigneur
On se l’échanger quelquefois non sans des pleurs
Ta poupée était noire mon baigneur était blond
Où est l’erreur ? On jouais raquettes et ballon
J’étais ton grand frère tu étais ma petite sœur
Tu jouais aux billes et moi avec des cailles
Aujourd’hui ça commence à faire un bail
Je joue maintenant avec mes nièces et mes neveux
Ils se moquent bien de me voir perdre à leurs jeux
Leur Nitendo, et autres, Escape game de Dujardin
C’est pas nos Milles bornes ni nos jeux de quilles
Ni le Jeu de Dames ou celui des Sept Familles
Il y a longtemps que tu est devenu une femme
Mais toi, tu me trouve toujours un peu gamin
Sensible aux souvenir tu verse ta petite larme
Y a plus de poupées et plus de petit baigneur
Mais on sais pas quitter ni le frère ni la sœur
 
Dernière édition:
#10
L'amour pour sa petite soeur demeure malgré le temps, quand l'amour filiale est fort. J'aime bien ma lecture.
Surtout qu'on ne se force pas, que cet amour filial est naturel, d'autres personnes de la famille n'hésitent pas à très tôt à couper les ponts ... C come ça qu'on est d'eux même si on les aimai bien des orphelins, des étranger les uns pour les autres et c bien triste.