• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

A ma fille !

#1
A ma fille

Je t'ai vu grandir ma fille,
Sous mes yeux tu es enfant
Tu jouais avec moi aux billes,
Tu dansais avec le vent

Tu es belle et souriante
Sensible et innocente
Tu es le pilier de notre tente
Tu as la sagesse des grandes

Et tu vas grandir ma fille
Je n'pourrai plus être un enfant,
Jouer avec toi aux billes
Notre vie ne sera plus comme avant

Tu viens m’embrasser rarement
Et pourtant ,je t’aime tellement
Tu as oublié l’amour de ton papa
Qui a construit tes premiers pas

Tu me dis bonjour de loin,
Tu me laisses dans mon petit coin,
Avec un creux dans mon cœur,
Et les souvenirs de nos rancœurs !

Mais tu m'as tant donné de soutien
Tes rires tes joies, tes rêves, tes pleurs,
Ont confrontés nos liens,
Avec tes roses et tes fleurs

Et tu vas partir ma fille,
Chez une autre famille,
Que tu seras toujours pourtant,
Ma fille que j’aime autant !


 
#2
Belle déclaration. Ils grandissent et faisons comme on a toujours fait. Ne penser qu'à leur bonheur à eux. Bravo.
 

glycine

Maître Poète
#3
Très beau poème d'un papa aimant... Très attendrissant... Oui, les enfants grandissent et à leur tour, ils font leur vie... L'important est qu'ils soient heureux... Bisous
 

MISSMOT

Maître Poète
#4
c'est ce qui arrive.........nous faisons des enfants, construisons leur confort, nous inquietons toujours pour eux puis un beau jour, ils nous délaissent......mais ce à quoi il faut penser...c'est qu'ils ne partent pas pour nous quiter....non! ils partent accomplir l'exemple que nous leur avons apporté: être de bons parents à leur tour......on ne peut pas leur en vouloir, meme si il est douloureux de se dire qu'ils sont grands......
bon, j'ai encore un peu de temps devant moi, ma fille ainée n'a que 11ans mais j'imagine que je vivrais votre peine un jour, ou pas, si j'arrive à me dire que j'ai joué mon rôle et qu'elle part faire le sien......
bon courage......votre fille vous aime c'est certain........un papa ne s'oublie pas.........
 
#5
quand nous faison des enfants ils ne nous appartienne plus arrivé à un certain age mais jamais n'oubliron la tendresse la chaleur et l'amour de ces parents c'est dure mais il faut accepter de les laisser voler de leur propre ailles pioufff très beau très émouvant Bravo
 

parmi

Nouveau poète
#6
Oui ! c'est un peu dure quand nos enfant poussent leurs ailes, ils vont partir de construire leur propre vie a nos yeux ils sont toujours nôtres petits bébé pourtant ils ne nous oublient jamais leur nid!

Amicalement
R'Yva Harilala
 

Verona

Nouveau poète
#8
Le seul bonheur qui nous rende malheureux, voir son enfant grandir et s'envoler. Merci pour ce poème cher Jamal et bravo à toi. Amitiés. Olivier