Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

A l'ombre de ton ombre

lebroc

Maître Poète
#1
A l'ombre de tes yeux je promène sans vie
Et mon esprit fougueux au bal des éconduits
Se drape de misère et pleure son ennui
Telle une prière murmurée sans un bruit

Accoudé à tes jours je regarde passer
Ces amants sans amour aux griffes acérées
Qui forment de leurs mains une cage princière
Oublieux des demains qu'ils jettent dans l'ornière

A l'ombre de ton coeur où mon envie se traîne
Je chasse les voleurs et les porteurs de peines
Qui pillent ton univers sans douceur et sans gêne
Entourant ton passé d'un voile anathème

Accoudé à tes rêves je surveille tes nuits
Pourchassant le démon qui souvent te poursuit
Essuyant sur tes joues des larmes douces-amères
Que tu verses doucement en clignant des paupières

A l'ombre de ton ombre filant vers ton destin
Cherchant dans les décombres à te faire un chemin
Je serais là fidèle m'accrochant à tes pas

Et peut-être qu'un jour enfin tu me verras
 
#5
A l'ombre de tes yeux je promène sans vie
Et mon esprit fougueux au bal des éconduits
Se drape de misère et pleure son ennui
Telle une prière murmurée sans un bruit


Accoudé à tes jours je regarde passer
Ces amants sans amour aux griffes acérées
Qui forment de leurs mains une cage princière
Oublieux des demains qu'ils jettent dans l'ornière


A l'ombre de ton coeur où mon envie se traîne
Je chasse les voleurs et les porteurs de peines
Qui pillent ton univers sans douceur et sans gêne
Entourant ton passé d'un voile anathème


Accoudé à tes rêves je surveille tes nuits
Pourchassant le démon qui souvent te poursuit
Essuyant sur tes joues des larmes douces-amères
Que tu verses doucement en clignant des paupières


A l'ombre de ton ombre filant vers ton destin
Cherchant dans les décombres à te faire un chemin
Je serais là fidèle m'accrochant à tes pas

Et peut-être qu'un jour enfin tu me verras
Encore Bravo ...Ta poésie m'enchante toujours...elle parle d'amour un peu comme un conte de fée que les troubadours pourraient conter...Merci pour ce plaisir...Amitiés JC
 
#7
"A l'ombre de ton ombre filant vers ton destin
Cherchant dans les décombres à te faire un chemin
Je serais là fidèle m'accrochant à tes pas
Et peut-être qu'un jour enfin tu me verras
"

Un délice arrivant à la cheville de la béatitude
dès l'emprise de la profondeur
aux portes de l'inaccessible splendeur!

Avec mes amitiés, mon coup de cœur! Poly
 
Dernière édition:

lebroc

Maître Poète
#11
"A l'ombre de ton ombre filant vers ton destin
Cherchant dans les décombres à te faire un chemin
Je serais là fidèle m'accrochant à tes pas
Et peut-être qu'un jour enfin tu me verras
"

Un délice arrivant à la cheville de la béatitude
dès l'emprise de la profondeur
aux portes de l'inaccessible splendeur!

Avec mes amitiés, mon coup de cœur! Poly
Merci Poly pour ce superbe commentaire qui me touche et merci également de ton coup de coeur
Belle journée à toi
 
#16
A l'ombre de tes yeux je promène sans vie
Et mon esprit fougueux au bal des éconduits
Se drape de misère et pleure son ennui
Telle une prière murmurée sans un bruit


Accoudé à tes jours je regarde passer
Ces amants sans amour aux griffes acérées
Qui forment de leurs mains une cage princière
Oublieux des demains qu'ils jettent dans l'ornière


A l'ombre de ton coeur où mon envie se traîne
Je chasse les voleurs et les porteurs de peines
Qui pillent ton univers sans douceur et sans gêne
Entourant ton passé d'un voile anathème


Accoudé à tes rêves je surveille tes nuits
Pourchassant le démon qui souvent te poursuit
Essuyant sur tes joues des larmes douces-amères
Que tu verses doucement en clignant des paupières


A l'ombre de ton ombre filant vers ton destin
Cherchant dans les décombres à te faire un chemin
Je serais là fidèle m'accrochant à tes pas

Et peut-être qu'un jour enfin tu me verras
très beau texte ...il n'y pas d'ombre sans lumière!