• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

40 degrés de vérité

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#1
Là, sûrement, sur le théâtre de la vie, l’élégance,
Sonne faux,
Par soucis du nombril, ils se creusent, par tempérance,
Un tombeau.

Le jeune fauve d’autre monde,
Préparant sûrement une fuite
Pleure sans trouver, sens à la ronde,
Mauvais, les lendemains de cuites.

Nerveux dans ce sens uniquement,
Les épaves s’abaissent,
Souvenons nous bien de ce relent,
Que l’ire en lui, laisse.

Oui ! Vous ! Radoteurs de leçons !
Et vous ! Qui m’avaient trahis hier !
Laissez là vos phrases d’actions !
Je le fais vraiment ! J’en suis fier !

Le sel de la veille m’a révélé vos tours,
Et si j’ai soif ce soir, c’était pour vous le dire,
Je dormirais bientôt, ne tentez pas d'ouvrir,
Je me moque à présent, de ce que sont vos jours !
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#3
Hi hi, oui, c'est un peu fait pour, j'aime provoquer les réactions dans mes textes, merci pour ton passage :)
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#5
Ou encore l'homme est un mammifère à sang chaud,
l'alcoolique, un mammifère à sang froid, c'est pour ça qu'il lui faut plus de grogs ;)
Merci de ton passage, j'aime bien la citation aussi